bastringue

 

définitions

bastringue ​​​ nom masculin

familier
Bal de guinguette.
Orchestre tapageur. —  en apposition Piano bastringue, volontairement désaccordé.
Tapage, vacarme.
Choses, affaires. Emporter tout son bastringue. ➙ attirail, bazar, fourbi.
 

synonymes

bastringue nom masculin

bal, guinguette

équipement, attirail, bazar (familier), barda (familier), bataclan (familier), fourbi (familier)

vacarme, tapage, boucan (familier), barouf (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il y a toujours un monde à côté d'une femme, fût-elle figurante dans le pire bastringue de la banlieue.Paul Bourget (1852-1935)
Les princes et les rois venaient en partie fine à son bastringue.Émile Zola (1840-1902)
C'est assez canaille, ce bastringue, mais on y découvre quelquefois des femmes nouvelles...Fortuné du Boisgobey (1821-1891)
Aussi fut-ce un triomphe, lorsqu'elle mena le bastringue.Émile Zola (1840-1902)
J'ajouterai encore, afin d'assurer toute leur portée aux constatations réunies en ce récit – que personne dans ce bastringue, ne le connaissait.Georges Eekhoud (1854-1927)
Enfin, il dit que le bastringue lui avait paru stupide.Gustave Flaubert (1821-1880)
Elle ne criblera pas tant sous la bastringue et ne sera pas si dure à faucher.Victor Hugo (1802-1885)
En bas, sous les trois acacias, le bastringue commençait, un cornet à pistons et deux violons jouant très-fort, avec des rires de femme, un peu rauques dans la nuit chaude.Émile Zola (1840-1902)
C'était un petit marchand de vin dans les prix doux, qui avait un bastringue au fond de son arrière-boutique, sous les trois acacias de sa cour.Émile Zola (1840-1902)
Mes amours jusqu'ici avaient senti la crémerie ou le bastringue.Jules Vallès (1832-1885)
Le décor est un décor de casino, d'éden, d'alcazar, de bastringue, de mauvais lieu.Jules Lemaître (1853-1914)
Bastringue plongea d'abord sa main dans la cavité circulaire de cette urne improvisée, et il en retira le numéro 2.Édouard Corbière (1793-1875)
Par exemple, plus de bastringue, plus de promenades du samedi dans le sillon de la foule, à la lisière des cabarets.Louis Mullem (1836-1908)
Afficher toutRéduire
Le français des régions Boujou Boujou

Boujou, mon bijou ! Dans les parlers normands, on trouve le mot boujou, forme dialectale équivalente au français commun « bonjour », qui s’emploie pour saluer quelqu’un que l’on rencontre ou dont on prend congé : « Boujou de Normandie ! »

27/10/2020