bellement

 

définitions

bellement ​​​ adverbe

vieux D'une façon belle, jolie. —  Doucement, tout doux.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ensi se cessa li escarmuce, car chil qui estoient sus les fossés ne sievirent point, mais se retraissent tout bellement en la forterèce.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
Jude, qui s'était fendu deux fois coup sur coup se remit en garde bellement.Paul Féval (1816-1887)
En deux tours de mains l'arbre était en deux, et l'île s'en allait bellement à vau l'eau.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Elle est bien filliasse au premier acte, et bellement et modernement tragique au troisième.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Cil le oïrent volentiers, et fisent passer avant tout bellement les aultres avoech leur charge, et entrèrent tout en le porte des bailles, qui leur fu ouverte.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
Écoute-le venir afin de l'empêcher de cogner, et dis-lui d'entrer tout bellement.Honoré de Balzac (1799-1850)
Il les avait élevés, nourris, vêtus, tandis que, de leurs mères naturelles, deux s'étaient bellement mariées et constituaient famille ailleurs.Émile Bergerat (1845-1923)
Henry, nature passionnée et de philosophie audacieuse, s'était dit, non sans raison, que par ses affinités, il se sentirait chez lui dans ce milieu bellement barbare et instinctif.Georges Eekhoud (1854-1927)
Et cil dessus dit fissent leurs gens tout bellement retraire et raller en leurs lieux.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
Quand on la respirait, elle était vraiment et bellement violente, exaltante et fiévreuse.Émile Verhaeren (1855-1916)
Si j'étais soupçonné de la moindre chose, je serais fusillé tout bellement.Honoré de Balzac (1799-1850)
Si penssèrent si bellement et si sagement de le ditte ville que leur honneur y fu bien et grandement gardée et la chité ossi.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
Je vous le demande, mon père, n'est ce pas là le meilleur, et le plus facile, et le plus assuré chemin pour aller bellement au ciel ?Éliphas Lévi (1810-1875)
Quand il sera à point, je n'aurai qu'à l'effleurer du doigt et il me tombera tout bellement dans la main.André Theuriet (1833-1907)
Ecoute-le venir afin de l'empêcher de cogner, et dis-lui d'entrer tout bellement.Honoré de Balzac (1799-1850)
Tristan prit la harpe et chanta si bellement que les barons s'attendrissaient à l'entendre.Joseph Bédier (1864-1938)
Lors d'un procès célèbre, qui se déroula en août-septembre 1899, la conjointe, désireuse d'égaler son mari, accourut bellement à la rescousse de la civilisation en péril.Fernand Kolney (1868-1930)
Et pour mieulx y pourvoir ordonna qu'elle coucheroit en une chambre prochaine d'elle si que la pucelle n'eust sceu tant bellement se remuer que incontinent ne l'eust ouye.Paul Lacroix (1806-1884)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BELLEMENT » adv.

D'une maniere lente & sans bruit. Il faut marcher tout bellement dans la chambre d'un malade.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots des politiques Top 10 des mots des politiques

Travailleur, dégagisme, abracadabrantesque... Choisis délibérément, employés à l'improviste ou totalement inventés, certains mots marquent durablement le discours des femmes et des hommes politiques français. Qu'ils soient surprenants, brutaux, décalés, peu connus ou utilisés mal à propos, ils ont tous pour point commun d'être largement repris dans les médias et commentés à l'infini. De la chienlit du général de Gaulle au perlimpinpin d'Emmanuel Macron, voici dix mots qui prouvent que le lexique des politiques n'en finit pas de nous étonner.

Édouard Trouillez 10/06/2020