Email catcher

belliqueux

Définition

Définition de belliqueux ​​​ | ​​​ , belliqueuse ​​​ | ​​​ adjectif

Qui aime la guerre, est empreint d'esprit guerrier.
au figuré Qui aime, cherche le combat, la dispute. ➙ agressif. Être d'humeur belliqueuse.

Synonymes

Synonymes de belliqueux, belliqueuse adjectif

guerrier, belliciste, faucon, va-t-en-guerre

agressif, batailleur, combatif, hostile, pugnace, violent

Exemples

Phrases avec le mot belliqueux

Il y a sans doute des moyens moins belliqueux pour gagner sa vie sur les chemins.Les cahiers de médiologie, 1996, Odon Vallet (Cairn.info)
Le héros antique, le preux chevalier, l'indomptable paladin, le belliqueux pandour, le lion !Pierre Louÿs (1870-1925)
Cette connotation guerrière vivifie un patriotisme belliqueux pourtant peu en phase avec la réalité impériale.Guerres mondiales et conflits contemporains, 2012, Pierre-Éric Fageol (Cairn.info)
En temps de paix, l'homme belliqueux tombe en proie à lui-même.Hegel, 2012, Jean-Marie André (Cairn.info)
Les effets délétères de ce chacun pour soi ne donnent qu'une petite idée de l'avenir belliqueux que nous réserve le souverainisme.Ouest-France, 14/08/2018
Tout est bon, pour le titi belliqueux ... petits blancs, trognons de pomme, clous ... et même certaine matière on ne peut plus odorante....Félix Galipaux (1860-1931)
Ce pape belliqueux fit du cardinal qu'il aimait un militaire.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
Elle constitue bien un acte fondateur, la prolepse d'une carrière de trublion belliqueux.Terrains & Travaux, 2015, Frédérique Giraud (Cairn.info)
Revues en grand appareil, ordres du jour belliqueux, rien n'avait été épargné pour exciter l'ardeur des troupes.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Elle marquait l'engagement du jeune citoyen envers sa patrie et le socialisme, et comportait généralement des accents belliqueux contre le capitalisme.Revue française de science politique, 2003, Marina Chauliac (Cairn.info)
Aujourd'hui, les questions de l'eau doivent être vues autrement, sans les comportement belliqueux d'autrefois.Europarl
Nous appelons clairement à boycotter les cérémonies officielles qui entretiennent l'esprit belliqueux et ne changent rien ni au présent ni au futur.Ouest-France, 08/11/2018
Si j'étais guerrier, je n'irais pas à la guerre pour le plaisir de frapper au hasard et pour satisfaire un caprice belliqueux.George Sand (1804-1876)
Du coup, le passage à l'acte belliqueux, même unilatéral, devient rapide, légitime, et, à la longue, banalisé.La pensée de midi, 2008, Driss Ksikes (Cairn.info)
Tient-elle à ce caractère belliqueux qui fait préférer un jeune homme élevé pour la guerre loin de ses parens ?Louis-Alexandre Berthier (1753-1815) et Jean-Louis-Ébénézer Reynier (1771-1814)
Ne préféraient-ils pas privilégier la présence de terres cultivables, de cours d'eau, voire la valeur stratégique du site face à des voisins belliqueux ?Ouest-France, 10/05/2016
Je ne suis point un chef belliqueux, certes non.Pierre Louÿs (1870-1925)
Ni même avec ses descendants belliqueux à peine moins démesurés et tout aussi consommateurs de carburant.Ouest-France, Olivier CLERC, 05/07/2021
N'oublions pas que nos amis grecs ont un voisin pour le moins belliqueux.Ouest-France, 02/09/2021
Enfant belliqueux, le marquis est très vite destiné à une carrière militaire.Ouest-France, 13/08/2018
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de BELLIQUEUX, EUSE adj.

Qui aime la guerre. Les François sont des peuples belliqueux. les chevaux sont des animaux belliqueux. Alexandre, Cesar avoient l'humeur belliqueuse. Ce mot vient du Latin bellicosus, fait de bellum, qu'on a ainsi nommé à belluis, parce que la premiere guerre a commencé par la chasse.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Le dessous des mots Le dragon, un monstre cracheur... de mots ! Le dragon, un monstre cracheur... de mots !

Omniprésent depuis l’Antiquité dans les mythes et les épopées, le dragon est sans doute l’animal fantastique qui fascine le plus. Monstre terrifiant...

Marjorie Jean 07/02/2024
sondage de la semaine