Email catcher

bigot

définitions

bigot ​​​ , bigote ​​​ adjectif et nom

Qui manifeste une dévotion outrée et étroite. Une vieille bigote (→ grenouille de bénitier).

synonymes

bigot, bigote nom

bondieusard (familier), béguine, calotin (familier), cul-bénit (familier), grenouille de bénitier (familier), punaise de sacristie (familier), cagot (vieux)

[hypocrite] tartuffe, béat (vieux), momier (vieux), cafard (vieux ou littéraire), cagot (vieux ou littéraire)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Des hindous, marchands bigots, participent aux trafics juteux liés à cette activité.Revue Tiers Monde, 2003, Djallal G. Heuzé (Cairn.info)
Cette petite fleur est tombée du bréviaire de l'abbé – ce qui fait jaser les bigotes.Revue des sciences philosophiques et théologiques, 2010, Dominique Cerbelaud (Cairn.info)
C'est vrai pour l'humour : 90 % de l'humour tel qu'il était pratiqué depuis des siècles seraient désormais passibles des tribunaux à l'initiative de modernes bigots.Médium, 2013, Hubert Védrine (Cairn.info)
Elle prépare cette réception capitale avec l'aide d'un valet de chambre imprévisible et d'une sœur aussi bigote que psychorigide, tout en essayant de maîtriser une mère loufoque.Ouest-France, 22/02/2020
Si nombreux dans l'autre siècle, ils étaient rares dans celui-ci, et l'on n'avait que des bigots.Jules Michelet (1798-1874)
En attendant, le statu quo profite aux bigots de tous bords.La pensée de midi, 2008, Driss Ksikes (Cairn.info)
Autour des enfants, comme figures de protection, il y a la mère et la petite société bigote du village.Ecrire le social - La revue de l'AIFRIS, 2018, Laurent Menochet, Corinne Chaput (Cairn.info)
Ils n'ont fait, dans la plupart des cas, que réciter leur catéchisme, d'autant plus bigots qu'ils sont inconscients de l'être.Les temps modernes, 2007, Jean-Claude Milner (Cairn.info)
Ce nouveau chagrin la jeta dans la dévotion ; mais son esprit était trop juste pour qu'elle devînt jamais une bigote.Lucien Biart (1828-1897)
De nos jours, certains de nos concitoyens paraissent se complaire dans une sorte de religiosité bigote afin de pouvoir mieux affirmer leur identité.Le philosophoire, 2004, Thierry Jandrok (Cairn.info)
C'est moins l'imposture bigote qui l'intéresse que les effets sociaux qu'elle fait peser sur les filles et les femmes.Le genre humain, 2009, Sophie Houdard (Cairn.info)
Ses galans viennent l'appeler bigote ; elle les renvoie avec douceur.Auguste Du Roure de Beaumont (1783-1858)
Il dit qu'il ne fit le bigot à sa maladie, que pour ne pas perdre quatre mille livres de rente qu'il espéroit de sa mère.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Les voyous, les ruraux précarisés, les vendeurs de rue sont facilement bigots.Revue Tiers Monde, 2003, Djallal G. Heuzé (Cairn.info)
Ne me parlez pas de votre petit amoureux bigot.Denis Diderot (1713-1784)
Quoique peu éclairé, déjà bigot, il avait des côtés honnêtes, voulait être honnête homme.Jules Michelet (1798-1874)
Deux corbeaux seront réalisés à partir de bois calciné sur une ossature métallique, à découvrir dans l'enceinte cachée des bigotes.Ouest-France, 02/04/2019
Si tel est le cas, alors le meilleur moyen de passer un coup de bigot, c'est d'utiliser sa carte bancaire.Ouest-France, Basile CAILLAUD, 21/11/2018
Alors, c'était sa propre mère qui avait arrangé les choses, la bigote usant de son pouvoir, de ses richesses et de ses connaissances.EMPAN, 2002, Bruno Ranchin (Cairn.info)
On eût risqué de se faire chasser de la synagogue, ce qui dans une société bigote et mesquine était le dernier affront.Ernest Renan (1823-1892)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BIGOT, OTE » adj. & subst.

Qui contrefait le devot, qui prie Dieu avec hypocrisie. La cabale des bigots est fort dangereuse. Ce mot vient de l'Allemand bey & Gott, ou de l'Anglois by God, qui signifie de par Dieu. Cambden rapporte en sa Bretagne, que les Normands ont été appellez Bigots, à cause que le Roy Charles donnant la Normandie avec sa fille Gisla à Rollon, les Courtisans ayant averti ce Duc qu'il falloit qu'il baisast les pieds de Charles en reconnoissance d'un si grand bienfait, il répondit en Anglois, No so by God, c'est à dire, Non par Dieu. Aussi-tost le Roy & les siens en se moquant l'appellerent Bigot : ce qui a passé aux autres Normands. Plusieurs autres Histoires & Chroniques rapportent la même chose. Voyez Pasquier. Originairement ce mot n'étoit pas odieux, & signifioit seulement, de par Dieu. Guillaume de Nangis recite que les Normands desirants de se faire Chrêtiens, s'écrierent Bigot, Bigot.
 
BIGOT, se dit aussi de ceux qui ont une superstition, & une devotion outrée. Les gens du menu peuple sont fort bigots, ce sont des esprits foibles qui se font de vains scrupules sur toutes choses.
Drôles d'expressions le camoufleur Carpe Diem

Ces mots latins parmi les plus célèbres reposent sur un double malentendu.

Maxime Rovere 17/06/2022