blagueur

 

définitions

blagueur ​​​ , blagueuse ​​​ nom et adjectif

familier Personne qui a l'habitude de dire des blagues. ➙ farceur. —  adjectif Elle est blagueuse, je vous préviens.
 

synonymes

blagueur, blagueuse nom et adjectif

farceur, moqueur, plaisantin, galéjeur (région.), zwanzeur (Belgique), déconneur (très familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Vous allez me traiter de blagueur, lorsque je vous dirai que je vis mon geai devenir pâle de colère.Mark Twain (1835-1910), traduction François de Gail (1874-1947)
J'aime autant ça, parce que vous me traiteriez encore de blagueur.Alphonse Allais (1854-1905)
Dans l'antichambre, le grand voyou de frère lui demanda, de son air blagueur, vingt sous pour du tabac.Émile Zola (1840-1902)
C'était un garçon gai, franc, rieur, bruyant, chantant, amusant, blagueur.Jules Claretie (1840-1913)
Je le devine si bien lorsqu'il va me happer quelque chose... un air blagueur, des yeux indifférents, puis tout à coup une petite grimace nerveuse du coin de la bouche.Alphonse Daudet (1840-1897)
L'épithète de « blagueur », je la renvoie à ceux qui m'en affublèrent.Alphonse Allais (1854-1905)
Jantrou se leva également, cachant sa joie de trouver du pain, sous son rire blagueur de déclassé, las de la boue parisienne.Émile Zola (1840-1902)
Elle donne au public la note du scepticisme blagueur du vieux, et de l'appassionnement un peu ingénu de l'adolescent.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Les uns m'accusèrent formellement d'être un « blagueur » (sic), et de relater à plaisir des désastres qui n'avaient lieu que dans mon imagination.Alphonse Allais (1854-1905)
Il faut croire que le père était un vrai blagueur.Eugène Chavette (1827-1902)
Daguenet l'examinait en dessous, en ricanant de son air blagueur.Émile Zola (1840-1902)
Mais s'il fallait tout dire, je serais bien embarrassé, et peut-être mes jeunes lecteurs me traiteraient-ils de..... blagueur !Charles Buet (1846-1897)
Ça ne fait rien, l'officier me prend pour un blagueur ; il me l'a dit carrément.Georges Darien (1862-1921)
Ce blagueur, qui allait rigoler des pattes cassées, les jours de verglas, était très vexé de son accident.Émile Zola (1840-1902)
Ce grand blagueur doit être veillé de près ; tu entends ?Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Ce soir l'ironique, le gouailleur, le blagueur, est tout triste.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Et comme je lui dis que la pièce se relèvera à la seconde, il s'emporte contre la salle, contre le public blagueur des premières.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Le boniment blagueur de mon compagnon, peu obligeant pour moi dans sa familiarité gouailleuse, – mais comment s'en fâcher ?Paul Bourget (1852-1935)
Afficher toutRéduire
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir

Rosa, rosa, rosam, rosae, rosae, rosa... Si cette petite rengaine réjouit les forts en thème, elle peut aussi rappeler de mauvais souvenirs à certains ! Pourtant, comme les autres langues romanes, le français est issu du latin et la majorité de son lexique est héritée de cette langue morte. Certains mots et expressions ont même été directement empruntés à la langue latine, et nous les employons quotidiennement sans forcément nous en rendre compte. Pour preuve, je vous propose un petit voyage au cœur de la langue française afin de découvrir dix mots latins qui se sont dissimulés dans notre vocabulaire. In fine, plutôt vivace le latin !

Édouard Trouillez 19/12/2019