blancheur

définitions

blancheur ​​​ nom féminin

Couleur blanche ; qualité de ce qui est blanc. Linge d'une blancheur éclatante.

synonymes

blancheur nom féminin

blanc, candeur (littéraire), lactescence (littéraire), opalescence (littéraire)

pâleur, lividité

[cheveux] canitie

netteté, propreté, pureté

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
La maison, d'une maçonnerie brute, était construite substantiellement quoiqu'avec une certaine irrégularité ; un grand orme en ombrageait la façade, et tout autour des dépendances et des clôtures d'une blancheur éclatante.Madame Leprohon (1829-1879), traduction Joseph Auguste Genand (1839-1902)
Je l'y avais enseveli, afin qu'il ne pût mettre une ombre sur la blancheur de tes pensées.Hector France (1837-1908)
Une petite bouche, aux lèvres rouges comme certains coraux, se dessinait gracieusement sur des dents courtes et d'une blancheur éclatante...Wenceslas-Eugène Dick (1848-1919)
Gavroche leva le nez, étonné de la grandeur de ce gros sou ; il le regarda dans l'obscurité, et la blancheur du gros sou l'éblouit.Victor Hugo (1802-1885)
Elle était aussi couverte d'un manteau d'une éclatante blancheur ; cependant la place plus élevée que nous occupions était parfaitement nue, et nous y ressentions vivement la chaleur du soleil.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Dans le jour, ils pouvaient contempler un ciel d'un éclat et d'une pureté extraordinaires, qui tranchait sur la blancheur des neiges, et les glaces, qui s'étendaient à perte de vue.Adam Charles Gustave Desmazures (1818-1891)
Ce monument vénérable tranchait par sa teinte grise sur la blancheur du paysage dont il était entouré.Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
Quand on voyait ses manchotes immaculées, son tablier d'une blancheur de neige, on avait peine à croire qu'elle fût une rude travailleuse.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
C'est pour cela que j'honore le froid, le vent pur et sain, la neige éclatante d'une blancheur sans tache, – mais la glace !Nicolaas Beets (1814-1903), traduction Léon Wocquier (1821-1864)
Or nous définissons le blanc le formé par la blancheur (ce qui a la forme de la blancheur).Charles de Rémusat (1797-1875)
Elle avait l'air de considérer, d'approfondir, peu à peu, malgré elle, la blancheur aveuglante de la muraille où tombait le reflet des chandelles.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Thérésa était remarquable par une éclatante blancheur ; et rien dans son visage, ni dans ses traits, ne décelait le vice de son origine ; mais la tradition la condamnait.Gustave de Beaumont (1802-1866)
Ses grands cheveux noirs, dénoués, flottant autour d'elle, faisaient ressortir la blancheur de sa peau, doucement veinée.Ernest Capendu (1826-1868)
Un côté de l'horizon s'éclaircit ; et, dans la blancheur du crépuscule, il aperçut des lapins sautillant au bord de leurs terriers.Gustave Flaubert (1821-1880)
Rouletabille, après un coup d'œil jeté sur cette forteresse dont la ligne sombre ressortait sur la blancheur de la neige récemment tombée, frappa trois coups et attendit.Gaston Leroux (1868-1927)
La robe ne présentait aucune nuance : ils étaient ou tout blancs ou tout noirs, sauf l'un d'eux qui offrait quelques îlots circulaires noirs dans un océan de blancheur.Louis Pergaud (1882-1915)
Elle soupira de nouveau, et elle appuya sa tête charmante sur sa main coquettement recourbée et toujours admirable de forme et de blancheur.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Je comptai quatre femelles et un seul mâle, reconnaissable à son plumage d'une blancheur éblouissante.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Les deux aînées ont les yeux et les cheveux noirs, le visage ovale, le teint un peu pâle et les dents d'une blancheur éblouissante.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Mais la blancheur de la main et les bracelets dont elle était ornée détruisirent cette supposition.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BLANCHEUR » s. f.

Qualité qui resulte de la couleur blanche qui est sur les corps, ou plûtôt de la lumiere qu'ils refleschissent. La blancheur du teint, de l'albastre.