candeur

définitions

candeur ​​​ nom féminin

Qualité d'une personne pure et innocente, sans défiance. ➙ ingénuité, innocence, naïveté ; candide.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Oui, il y a, en tout temps, des calomniateurs, des lâches qui haïssent par instinct la candeur et la vertu.George Sand (1804-1876)
Qu'on vienne donc nier la candeur et la sainteté de ces natures plébéiennes, rangées si bas par nos odieux préjugés et notre dédain stupide !George Sand (1804-1876)
Songe que je t'aimais pour ton immaculée candeur, et que ta peau virginale s'est maculée d'ineffaçables taches...Remy de Gourmont (1858-1915)
Dans sa candeur, elle l'aura cru... et dans sa candeur... elle sera venue de son côté.Eugène Sue (1804-1857)
Outre le plaisir que je puisais dans sa conversation, j'avais à me louer de lui-même tout particulièrement ; sa simple et naïve candeur m'apparaissait de plus en plus chaque jour.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
Ayant perdu ma première candeur, j'avais de grandes envies de comprendre ; je cherchai le sens de ces paroles sans pouvoir le découvrir et j'en éprouvai un véritable malaise.Anatole France (1844-1924)
Athénaïs, dans sa candeur, ne voulut pas voir dans cette passion, qu'elle connaissait depuis longtemps, le côté délicat, qui eût fait reculer une personne plus prudente.George Sand (1804-1876)
Mais je le demande, l'éditeur de ses œuvres eût-il témoigné sa candeur, en n'y faisant même que des allusions ?George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Comme elle sait alors mêler le vrai au faux, – le ris moqueur au franc sourire, – un fil de candeur à un tissu de fraudes !George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Séduit par les sollicitations du pitre, qui a une bonne figure, pleine de candeur et de conviction, j'entrai.Victor Fournel (1829-1894)
Les anges, qui sont toute candeur, feraient assurément de la bien mauvaise littérature et l'on n'imagine pas un séraphin en possession de l'ironie philosophique.Anatole France (1844-1924)
Roumestan la regardait, et pris à ce charme pudique, à cette candeur de vraie jeunesse, il oubliait qui elle était, ce qu'il faisait là, ses rêves de fortune et d'ambition.Alphonse Daudet (1840-1897)
Vous avez la candeur d'un enfant, et ce qu'il y a de plus cruel et de plus doux dans la vie, vous l'ignorez !George Sand (1804-1876)
Je n'en ferai rien, ni maintenant, ni plus tard, par respect pour la candeur de votre foi.Laure Conan (1845-1924)
Elle parut le comprendre, et aussi me reconnaître, d'un sourire empreint de clémence et de candeur.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Heureusement, l'enfance est protégée d'une candeur résistante, d'un émail sur lequel glissent toutes les souillures.Alphonse Daudet (1840-1897)
L'excellent duc crut en toute candeur que c'étaient des jouets d'enfant, et il les acheta pour une petite princesse à laquelle il les remit le lendemain.Anatole France (1844-1924)
Eh bien, pardonne à mon inexpérience, et tiens-moi compte de la candeur et de la nouveauté de mes émotions.George Sand (1804-1876)
J'en ai vu d'autres qui s'engouaient de lui sur-le-champ et n'en voulaient plus démordre, soutenant qu'il était d'une candeur et d'un laisser-aller sans exemple.George Sand (1804-1876)
Il nous étonna par la candeur de son caractère et le charme de son commerce.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CANDEUR » s. f.

Bonté sincere, franchise d'ame. Cet homme a une candeur d'ame qui ne luy a jamais fait déguiser la verité. il procede en toutes ses affaires avec beaucoup de candeur & d'honnesteté. Ce mot vient du Latin candor.