bouillonnement

 

définitions

bouillonnement ​​​ nom masculin

Agitation, mouvement d'un liquide qui bouillonne.
au figuré, littéraire Effervescence. Un bouillonnement d'idées nouvelles.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
C'était en lui comme un bouillonnement de poète, il lui semblait parfois rêver ces pages, tandis qu'une voix intérieure et lointaine les lui dictait.Émile Zola (1840-1902)
Un œil, celui de gauche, avait complètement sombré dans le bouillonnement de la purulence ; l'autre, à demi ouvert, s'enfonçait, comme un trou noir et gâté.Émile Zola (1840-1902)
Vers trois heures de l'après-midi, un vif bouillonnement trouble les eaux pendant une minute, cesse pendant deux ou trois, et recommence dans la partie centrale du lagon.Jules Verne (1828-1905)
Puis, ce premier bouillonnement du cœur apaisé, leurs mains se cherchèrent et frémirent en se rencontrant.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Dès que son panneau est refermé, le tug s'enfonce sous les eaux, dont un léger bouillonnement trouble un instant la surface.Jules Verne (1828-1905)
Jacquot était retombé sur son siége, prenant entre ses mains ses tempes, comme s'il eût craint que son cerveau n'éclatât sous le bouillonnement de ses pensées.Jules Lermina (1839-1915)
Pendant quinze autres jours, la mer bouillonna encore, occupée à refroidir ce nouveau rivage qu'elle était forcée d'accepter, puis, peu à peu, le bouillonnement s'effaça.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Les signes de l'éruption prochaine étaient visibles, rage concentrée, sourd bouillonnement, et le murmure et le silence.Jules Michelet (1798-1874)
Daudet est surtout très frappé de la quantité et du bouillonnement des idées, dans le livre de son fils.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Il cherchait pourquoi avait lieu ce bouillonnement de sa vie ancienne que plusieurs fois déjà, moins qu'aujourd'hui cependant, il avait senti et remarqué.Guy de Maupassant (1850-1893)
Elle sort avec un léger bouillonnement du milieu des cressons, puis à quelques pas de là se perd ou plutôt se glisse dans le sable.Eugène Fromentin (1820-1876)
Un jour d'automne, ma mère préparait dans son salon des confitures au miel, et moi, tout en me léchant les lèvres, je regardais le bouillonnement de la liqueur.Alexandre Pouchkine (1799-1837), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Cette eau, quoique abondante en jaillissement, était encaissée dans un bassin si profond, qu'aucun bouillonnement n'était sensible à la surface.George Sand (1804-1876)
Vers huit heures, elle s'approcha de nous aussi près que purent le lui permettre le caprice du vent et le bouillonnement des vagues.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Ce vaste et obscur bouillonnement, cet ardent et général mouvement d'ascension, c'est le caractère essentiel des sociétés démocratiques, c'est la démocratie elle-même.François Guizot (1787-1874)
Le mendiant se laissa retomber, et, au bout d'un instant, il se fit dans sa poitrine comme un bouillonnement sonore.George Sand (1804-1876)
La peur le prit ; il s'assit un instant sur le plancher pour calmer son émotion et apaiser le bouillonnement de ses veines.Edmond About (1828-1885)
On prétend que la principale merveille est que le moindre bruit qu'on fasse en parlant ou en frappant du pied contre terre agite l'eau et produit le bouillonnement.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Penché sur le bouillonnement de la salle, il y devinait les mille chocs des passions et des intérêts.Émile Zola (1840-1902)
Près d'elle, il devenait muet, incapable de rien dire et même de penser, avec une espèce de bouillonnement dans le cœur, de bourdonnement dans l'oreille, d'effarement dans l'esprit.Guy de Maupassant (1850-1893)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BOUILLONNEMENT » s. m.

Fermentation d'une liqueur qui sort en bouillons. Le bouillonnement du vin rompt les tonneaux. le bouillonnement du sang dans les veines cause la fievre. le bouillonnement de ce lac a été le presage d'une tempeste. le bouillonnement de l'eau procede du feu qui fait passer des esprits ignées au travers des vaisseaux qui la contiennent.
Déjouez les pièges ! « Combien d'entretiens as-tu passé » ou « passés » ? « Combien d'entretiens as-tu passé » ou « passés » ?

Maîtrisez l'accord du participe passé avec un adverbe de quantité.

12/03/2020