brandir

 

définitions

brandir ​​​ verbe transitif

Agiter en tenant en l'air de façon menaçante. Brandir une arme.
Agiter en élevant pour attirer l'attention. Brandir une affiche ; un slogan.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je brandis

tu brandis

il brandit / elle brandit

nous brandissons

vous brandissez

ils brandissent / elles brandissent

imparfait

je brandissais

tu brandissais

il brandissait / elle brandissait

nous brandissions

vous brandissiez

ils brandissaient / elles brandissaient

passé simple

je brandis

tu brandis

il brandit / elle brandit

nous brandîmes

vous brandîtes

ils brandirent / elles brandirent

futur simple

je brandirai

tu brandiras

il brandira / elle brandira

nous brandirons

vous brandirez

ils brandiront / elles brandiront

 

synonymes

brandir verbe transitif

agiter, lever en l'air, montrer

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Alors le paysan s'élança du lit, tira vivement sa hache de sa ceinture et se mit à la brandir en tous sens.Alexandre Pouchkine (1799-1837), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Je vous vois brandir votre carton bleu, mais laissez-moi vous dire qu'il n'y a pas de mandat pour cela.Europarl
Je ne vois donc aucun intérêt à brandir cet épouvantail mensonger du report de la date d’adhésion.Europarl
Alors le paysan sélança du lit, tira vivement sa hache de sa ceinture et se mit à la brandir en tous sens.Alexandre Pouchkine (1799-1837), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Elle ne peut pas menacer un pays européen, brandir un, alors que nous parlons de son adhésion.Europarl
Robert riait dans sa barbe à le voir prendre la tête du bac et brandir son couteau.Paul Féval (1816-1887)
Moi, je me glissais dans les bateaux de passage du port, pour acheter, des bateliers, le plaisir de manier un aviron ou de brandir fièrement une gaffe.Édouard Corbière (1793-1875)
J'ai été particulièrement irrité par les efforts cyniques déployés par l'industrie du tabac afin de brandir le spectre des pertes d'emploi et de mettre cette mesure en péril.Europarl
Nous ne devons pas brandir le débat général sur les priorités comme une raison ou un prétexte pour ne pas chercher un accord sur les perspectives financières.Europarl
Les artistes, naturellement, ont utilisé leur droit de brandir un miroir devant les politiques et de souligner les imperfections de la politique.Europarl
C'était l'ancienne bataille qui recommençait, dans la terre où ils dormiraient bientôt côte à côte ; et ils avaient si peu d'espace, qu'ils ne pouvaient brandir leurs poings sans les écorcher.Émile Zola (1840-1902)
Quoi qu'il en soit, nous devons nous garder de brandir toute menace d'un délai d'interdiction de ce type d'élevage, même dans des cages améliorées.Europarl
Il me semble totalement futile de brandir ma loupe à la recherche des aspects positifs, des petits progrès accomplis.Europarl
Les conséquences de ces événements se faisant sentir de plus en plus durement, il devient temps pour nous de brandir des parades économiques.Europarl
Nous améliorons la mise en œuvre des programmes de dépenses, nous renforçons le réseau des contrôles et n'hésitons pas à brandir la menace de sanctions financières.Europarl
Pendant un instant, on vit briller des cuirasses, brandir des sabres, des crinières s'agiter, des naseaux rouges s'ouvrir, se fermer avec fureur.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Il recula tout à coup et saisit son escabelle par un pied pour la brandir au-dessus de sa tête.Paul Féval (1816-1887)
Alors il fit beau voir les lépreux rejeter leurs chapes, se camper sur leurs pieds malades, souffler, crier, brandir leurs béquilles : l'un menace et l'autre grogne.Joseph Bédier (1864-1938)
Jusqu'où pouvons-nous brandir le spectre du désintéressement, sans courir le risque d'éloigner définitivement le citoyen des centres décisionnels ?Europarl
Toutefois sa bonne épée n'est pas tombée de sa main ; il essaie encore de la brandir....André Le Glay (1814-1894)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BRANDIR » v. act.

Bransler une arme à la main qui a quelque longueur, comme hallebarde, pique, espieu.
 
BRANDIR, se dit aussi en Charpenterie. Brandir un chevron, c'est, Percer un chevron & la panne, & les attacher ensemble par le moyen d'une forte cheville.
 
BRANDI, IE. adj.
 
On dit proverbialement, Enlever quelqu'un tout brandi, pour dire, à vive force, l'enlever tout d'un coup.
Le mot du jour École École

Voilà un mot étonnant : école, fort éloigné aujourd’hui de la réalité qui était la sienne durant l’Antiquité. En grec, skholê ne correspondait pas à l’idée d’effort et d’instruction mais, avant tout, à celle de loisir.

Aurore Vincenti 22/04/2020