broche

 

définitions

broche ​​​ nom féminin

(Instrument, pièce à tige pointue)
Tige de fer pointue qu'on passe au travers d'une volaille ou d'une pièce de viande à rôtir, pour la faire tourner pendant la cuisson.
en filature Tige de fer recevant la bobine.
Tige métallique d'une prise électrique mâle.
Tige métallique utilisée en chirurgie osseuse pour fixer un os fracturé.
Bijou muni d'une épingle et d'un fermoir.
(Canada) Fil de fer. —  locution adjective invariable familier (De) broche à foin : mal organisé. Un projet (de) broche à foin.
au pluriel Défenses du sanglier.

broché ​​​ , brochée adjectif et nom masculin

Livre broché, assemblé par brochage ou collage, sans reliure (opposé à relié, cartonné).
Tissu broché, qui porte des dessins en relief sur fond uni. —  nom masculin Du broché.
 

synonymes

broche nom féminin

attache, barrette, [Antiquité] fibule

brochette, hâtelet (vieux)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « broche »

On mit donc notre pauvre matelot dans la soute aux provisions à bouche, en attendant l'heure de le passer à la broche.Édouard Corbière (1793-1875)
Vous ne voyez pas, ma sœur, que ce petit monstre a au moins quatre ans et qu'il aurait moins appétit de votre tétin que d'un tourne-broche.Victor Hugo (1802-1885)
Les volailles s'y entassaient en piles, avec de la graisse sous leurs peaux fines, et de grosses oies en broche étaient fichées au haut bout.Marcel Schwob (1867-1905)
Des boucles d'oreilles, une broche et des épingles a cheveux en or et perles complétaient la beauté de sa toilette et de sa personne.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Mes enfants, qui voyaient déjà toute la famille à la broche, ne purent s'empêcher de témoigner leur joie à ce spectacle.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
C'est ce que l'on nomme une broche électrique ; & si un gros oiseau étoit embroché à la fléche perpendiculaire, il tourneroit devant le feu avec un mouvement capable de le rôtir.Benjamin Franklin (1706-1790), traduction Thomas-François d'Alibard (1703-1799)
Une marmite de fer, une broche à rotir, & un grand couteau composoient tout le reste des meubles.Abbé Prévost (1697-1763)
Son présent, c'était une broche au centre de laquelle était sertie une grosse pierre verte, entourée d'une demi-douzaine d'autres pierres blanches, scintillantes.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Je reconnais là les mêmes imaginations que pour les singes à la broche et le squelette dans le lit.Émile Zola (1840-1902)
Et, d'une main machinale, elle prit sur le métier une broche chargée de fil d'or, pour se mettre à la broderie en guipure d'un grand lis.Émile Zola (1840-1902)
Le pâtre ayant rapporté ce discours, le coq qui était à la broche se mit à chanter.Anatole France (1844-1924)
Il passa devant la cuisine immense, avec sa cheminée garnie de bancs circulaires, au fond de laquelle dormait une broche longue à pouvoir y rôtir un veau tout entier.Georges Ohnet (1848-1918)
Des jambons cuits au four, d'énorme plats de fèves, et de châtaignes ; des pâtés de bœuf et de lard ; quelques cochons de lait rôtis à la broche le composaient.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Je vais faire ma visite, la dame est chez elle ; elle me complimente sur ma toilette, sur ma jolie broche.Noémie Dondel Du Faouëdic (1834-1915)
Du moment qu'elle marche bien dans l'eau sans chaudière et sans charbon, avec une « machinerie » toujours en pression, toujours parée à faire tourner le tourne-broche !Louis Boussenard (1847-1910)
Une fois seulement, elle a ajouté l'oiseau de son chapeau – en broche, le bec en bas, le chose en l'air.Jules Vallès (1832-1885)
Elle avait aussi un autre portrait peint sur une broche ; ses amis étaient étourdis de ses éloges perpétuels sur l'urbanité et la beauté du monarque.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Toute la nuit, le tourne-broche rouillé, fonctionnant pour nos victuailles, a gémi sous ma chambre à coucher.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Je détachai, les pièces de venaison qui étaient à la broche, et les leur abandonnai de grand cœur ; je me sentais incapable de manger.Charles Deguise (1827-1884)
Pendant que les cuisiniers avaient le dos tourné, il prit le rôti qui était à la broche ; il avait une mine excellente et, à voir seulement, faisait appétit.Marie-Catherine d'Aulnoy (1651-1705)
Afficher toutRéduire

Exemples de « broché »

La tunique de dessus de satin blanc, avec des bordures de satin pourpre, broché d'or, et des émeraudes, ainsi qu'aux bracelets d'or des manches.Edmond de Goncourt (1822-1896)
Le même ouvrage, illustré de 20 vignettes, broché.Zulma Carraud (1796-1889)
Danglars salua légèrement de la tête, et fit signe au comte de s'asseoir dans un fauteuil de bois doré garni de satin blanc broché d'or.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Dans le moment du tumulte, un exemplaire broché a disparu.François Guizot (1787-1874)
Dans un opulent et sévère costume de soie et de velours noirs, le roi était à demi étendu sur des coussins de velours broché.Michel Zévaco (1860-1918)
Et cependant, à part son diable de sachet broché que je ne lui pardonne pas, la lettre est d'un habile homme.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
C'était toujours la même chambre, avec ses meubles de palissandre, ses tentures et ses sièges de damas broché, à grandes fleurs bleues sur fond gris.Émile Zola (1840-1902)
C'était un magnifique pourpoint de velours broché d'un corps de chasse d'argent sur les manches.Aloysius Bertrand (1807-1841)
De larges portières de damas broché d'or tombaient à plis puissants, et remplissaient l'interstice des colonnes.Théophile Gautier (1811-1872)
Chaque volume, format in-16, broché, avec un portrait en héliogravure, 2 fr.Charles-Victor Langlois (1863-1929)
Il appuya, d'un air très-convaincu, la main sur son gilet broché.Nicolaas Beets (1814-1903), traduction Léon Wocquier (1821-1864)
Cette belle créature était vêtue d'un corsage tout en valenciennes sur mousseline de soie couleur paille, et d'une longue jupe en lourd broché noir dont la traîne ondulait derrière elle.Daniel Lesueur (1854-1921)
Devant le bureau, un chevalet drapé d'une étoffe ancienne, d'un rose pâle et broché de grandes fleurs d'argent, soutenait un tableau ovale.Paul Bourget (1852-1935)
Si vous avez des livraisons détachées de mon édition illustrée, renvoyez-les-moi, je vous envoie tout ce qui a paru broché.George Sand (1804-1876)
Il n'est personne qui ne sache qu'au bout de quatre-vingts ou de cent ans un livre broché disparaît.François Guizot (1787-1874)
Il lui sembla que l'inconnu faisait le geste de chercher un couteau dans son gilet de satin broché d'or, et il s'arrêta pour suivre ses mouvements avec surprise.George Sand (1804-1876)
Son peignoir de damas était broché d'oiseaux fantastiques et de fleurs de pourpre et d'or.Paul Mahalin (1838-1899)
Puis il eut l'idée de prendre un volume broché, qu'il jeta sous le tabouret et peignit de sa couleur vert clair.Théodore Duret (1838-1927)
Une lueur glissait sous un rideau, on distinguait le meuble de palissandre, les tentures et les sièges de damas broché, à grandes fleurs bleues sur fond gris.Émile Zola (1840-1902)
Le jeune prince avait pour vêtement une robe de mousseline qu'enveloppait une espèce de manteau broché de soie et d'or.Alcide de Beauchesne (1800-1873)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BROCHE » s. f.

Piece de fer longue & menuë, qui a une rouë ou une manivelle au bout, & qui sert à rostir de la viande. Il faut mettre ce rost à la broche. il ne luy faut que deux tours de broche. il est temps de mettre en broche.
 
BROCHE, se dit aussi de certaines aiguilles longues de fil de fer, qui servent à tricoter des bas, à faire du ruban, du brocat, & autres estoffes. Ce ruban est à double broche.
 
BROCHE, est aussi une pointe de fer qui est dans la serrure, qui doit entrer dans le trou d'une clef forée.
 
BROCHE, est aussi la pointe de fer qui est au milieu d'un blanc où on vise pour tirer de l'arc, ou de l'arquebuse.
 
BROCHE, se dit aussi d'une petite verge de bois ou baguette, où l'on suspend des harengs pour les faire égoutter, ou des chandelles & des cierges dans les boutiques. Les Artisans appellent aussi broches rondes, broches quarrées, des outils servants à divers usages.
 
BROCHE, se dit aussi de la cheville, ou de la fontaine qu'on met à un muid qui est en perce, pour en tirer le vin. Du vin vendu à la broche ou en detail. Ce mot, selon Du Cange, vient de broccae, ou brochiae, qu'on a dit dans la basse Latinité, pour dire, des pieux, ou bastons pointus, ou aiguisés.
 
En ce sens on dit proverbialement, Couper broche à quelque chose, pour dire, Empêcher qu'elle ne continuë, comme on interrompt le cours du vin, quand on a coupé la broche du tonneau. cette femme s'est mise dans la retraitte pour couper broche à toutes les medisances. je luy ay refusé de l'argent tout à plat, pour couper broche à toutes ses importunités.
 
BROCHES, en termes de Chasse, est un nom qu'on donne aux deffenses du sanglier.
Le dessous des mots Un homme sur deux est une femme Un homme sur deux est une femme

Au-delà de la formule destinée à faire sourire, force est de constater que la moitié des hommes sont des femmes. Cet énoncé est correct grammaticalement et fait pleinement sens, ce paradoxe apparent étant rendu possible par la polysémie du mot homme, qui désigne à la fois un individu de sexe masculin et un mammifère du genre Homo, membre de l’humanité. Des bricolages de fortune ont tenté de contourner cette regrettable polysémie. Des solutions empiriques, telles que la typographie, prétendent distinguer l’homme de l’Homme (de la même manière, et pour les mêmes raisons, que l’histoire du Petit Chaperon rouge et l’Histoire et ses sources). Disons-le tout net, ça ne fonctionne pas.

Marie-Hélène Drivaud 28/05/2020