brouter

 

définitions

brouter ​​​ verbe

verbe transitif (animaux) Manger en arrachant sur place (l'herbe, les pousses, les feuilles). ➙ paître. —  sans complément Mouton, vache qui broute.
verbe intransitif (outil, organe mécanique) Fonctionner par saccades. L'embrayage broute. —  Voiture qui broute au démarrage.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je broute

tu broutes

il broute / elle broute

nous broutons

vous broutez

ils broutent / elles broutent

imparfait

je broutais

tu broutais

il broutait / elle broutait

nous broutions

vous broutiez

ils broutaient / elles broutaient

passé simple

je broutai

tu broutas

il brouta / elle brouta

nous broutâmes

vous broutâtes

ils broutèrent / elles broutèrent

futur simple

je brouterai

tu brouteras

il broutera / elle broutera

nous brouterons

vous brouterez

ils brouteront / elles brouteront

 

synonymes

brouter verbe transitif

paître, pacager, pâturer

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Cela me rappelait un vacher de mon pays criant après ses vaches, pour les empêcher de brouter les pousses des jeunes arbres.Marguerite Audoux (1863-1937)
En effet, c'était bien nôtre fugitif ; nous l'aperçûmes à travers le feuillage, marchant paisiblement vers nous et s'arrêtant de temps en temps pour brouter.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
De temps en temps un battement de porte, un bond léger dans l'herbe... c'était une chèvre qui venait brouter à l'abri du vent.Alphonse Daudet (1840-1897)
Vos collègues, je ne parle pas de vous, ont réalisé ce miracle d'apaiser la faim des malheureux en leur faisant brouter des adjectifs et des substantifs nouveaux.Fernand Kolney (1868-1930)
Tu ne connais d'autres marguerites que celles que ta pelouse d'avril donne à brouter à tes vaches !Victor Hugo (1802-1885)
En étanchant la sueur de leurs faces, les conscrits plaisantaient, parce que leurs chevaux tâchèrent de brouter.Paul Adam (1862-1920)
Plus de corde, plus de pieu... rien qui l'empêchât de gambader, de brouter à sa guise...Alphonse Daudet (1840-1897)
Du seuil de l'atelier on les entendait brouter : on pouvait se croire dans une étable.Judith Gautier (1845-1917)
Ceux-là sont des aliborons vaniteux, faits pour brouter les chardons les plus impurs de la création, ou les faveurs d'un bas-bleu.Charles Baudelaire (1821-1867)
Il y avait un vieux gardeur de moutons, très brave homme, qui tous les jours, à la même heure, menait ses bêtes brouter les herbes salées de la falaise.Eugène Fromentin (1820-1876)
Le mal, à mon avis, c'est qu'il y a tant de bêtes prêtes à suivre celle qui va brouter sur le bord d'un précipice !Prosper Mérimée (1803-1870)
Il faut mettre les petits enfants en liberté comme les petits chevreaux pour qu'ils puissent cabrioler parmi les choses et brouter les feuillages et boire les ruisseaux.Charles-Louis Philippe (1874-1909)
Il faisait si calme que j'entendais les branches se frôler avec douceur, les feuilles chuchoter en songe et une biche brouter dans le taillis tout proche...Adolphe Retté (1863-1930)
Et quand il eut crié, ne sachant plus que faire pour se distraire, il se mit à brouter deux ou trois chardons sur le rocher.Alfred Assollant (1827-1886)
Les autres semblaient ne pas remarquer ces démonstrations, et continuaient à brouter tranquillement l'herbe luxuriante.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Puis, le voyant bridé, harnaché, monté, elles se remirent à brouter l'herbe saline, sans plus s'occuper de lui, comme si elles le méprisaient....Jean Aicard (1848-1921)
Il me répondit d'un air émerveillé et ravi, ses deux yeux continuant à s'agiter comme s'il y avait eu de la luzerne défendue à brouter de chaque côté.Marcel Proust (1871-1922)
Sidi (seigneur), » répondit-elle, « c'est bien là que je les mène ; mais ils pleurent tous, excepté un seul qui, étant sourd, ne fait que brouter.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
Ils entraînèrent leurs chevaux et leur retirèrent la bride pour qu'ils pussent brouter l'herbe tendre de la clairière.Gustave Aimard (1818-1883)
Quelques-unes reculèrent ou firent des bonds, puis elles se mirent à brouter sans manifester la moindre émotion.Mayne Reid (1818-1883), traduction Émile Gigault de La Bédollière (1812-1883)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BROUTANT, ANTE » adj.

On appelle en Venerie les bestes broutantes, le cerf, le rangier, le daim, le chevreuil, le chamois, le bouquetin ou bouc sauvage.

Définition de « BROUTER » v. act.

Paistre l'herbe dans les prez, manger le brout dans les forests. Menage aprés Bochart derive ce mot du Grec bryttein, signifiant la même chose. Borel le derive du Grec broustai, qui signifie depascere.
 
On dit proverbialement, La où la vache est attachée, il faut qu'elle broute, pour dire, qu'il faut demeurer attaché à sa profession. On dit aussi de ceux qui ont du coeur, qu'ils aimeroient mieux brouter l'herbe que de demander l'aumosne. On dit aussi d'un homme adroit, que l'herbe sera bien courte, s'il ne trouve dequoy brouter, pour dire, qu'il trouvera bien le moyen de gagner sa vie.
 
BROUTÉ, ÉE. part. pass. & adj. L'Ordonnance veut que les bois broutez soient resepez.
Vidéos La concision, par Karim Duval La concision, par Karim Duval

Découvrez une mini-série exclusive pour Le Robert, par l'humoriste Karim Duval.

15/04/2020