Email catcher

pâturer

Définition

Définition de pâturer ​​​ verbe transitif et intransitif

Paître. Vaches qui pâturent. Prairie pâturée, où les animaux peuvent paître.

Conjugaison

Conjugaison du verbe pâturer

actif

indicatif
présent

je pâture

tu pâtures

il pâture / elle pâture

nous pâturons

vous pâturez

ils pâturent / elles pâturent

imparfait

je pâturais

tu pâturais

il pâturait / elle pâturait

nous pâturions

vous pâturiez

ils pâturaient / elles pâturaient

passé simple

je pâturai

tu pâturas

il pâtura / elle pâtura

nous pâturâmes

vous pâturâtes

ils pâturèrent / elles pâturèrent

futur simple

je pâturerai

tu pâtureras

il pâturera / elle pâturera

nous pâturerons

vous pâturerez

ils pâtureront / elles pâtureront

Synonymes

Synonymes de pâturer verbe transitif et intransitif

paître, brouter, se nourrir, [Vénerie] viander

Exemples

Phrases avec le mot pâturer

Le manque de pluie se fait sentir dans les prairies où il fait pâturer ses bêtes.Ouest-France, Jules BEDO, 15/05/2021
Les oies ne sont pas créées pour pâturer éternellement, toutes blanches sur des terres noires.Alphonse Allais (1854-1905)
Sur le plan agricole, la céréaliculture est désormais dominante, au point que l'on ne trouve plus d'éleveur intéressé pour faire pâturer certains marais communaux.Annales de Géographie, 2016, Yvon Le Caro (Cairn.info)
Où cela va-t-il pâturer le jour ?...Hector Berlioz (1803-1869)
Toutes les vaches, surprises, avaient cessé de pâturer, et, s'étant retournées, regardaient de leurs gros yeux.Guy de Maupassant (1850-1893)
Des chèvres, chevaux et moutons ont également été introduits au sud de la mare, pour pâturer.Ouest-France, Camille PESNEL, 16/08/2011
Il est absolument nécessaire de continuer à faire pâturer au même niveau que précédemment, soit 20 ares par vache.Ouest-France, 17/06/2019
Cependant, il n'envisage pas de faire pâturer le troupeau entre ses rangs de vigne car il préfère pratiquer un désherbage mécanique.Pour, 2020 (Cairn.info)
Au premier inventaire naturaliste en 1982, le plateau avait encore une vocation pastorale, réduite certes mais réelle : un berger y faisait pâturer ses brebis.Géographie Économie Société, 2007, Lucie Dupré (Cairn.info)
On y élevait des bœufs, des vaches et des chevaux, dont je voyais pâturer plusieurs douzaines.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
Dès qu'elles ont fini d'en traire une, elles la déplacent, lui donnant à pâturer un bout de verdure intacte.Guy de Maupassant (1850-1893)
Au bout de combien de temps peut-on faire pâturer ?Ouest-France, 28/05/2021
Puis nous détaillerons la pratique d'éducation à pâturer en fortes pentes, inédite dans la littérature scientifique et d'élevage.Natures Sciences Sociétés, 2006, Michel Meuret, Sabine Débit, Cyril Agreil, Pierre-Louis Osty (Cairn.info)
Une seule chose l'inquiète, comme d'autres paysans avec lesquels j'ai causé, c'est la défense faite de ne plus laisser pâturer dans les bois.Gabriel Louis Jaray (1878-1954)
Il n'était plus d'humeur à pâturer la glandée d'amour.Léon Bloy (1846-1917)
Des espaces de plus de 200 ans, qui appartiennent aux communes, inondés l'hiver et ouverts aux éleveurs au printemps pour faire pâturer les troupeaux.Ouest-France, 17/12/2019
Les agropasteurs ont besoin de faire pâturer leurs animaux sur les résidus de récolte dès septembre, avant de partir en transhumance fin décembre.Autrepart, 2006, Peter Hochet (Cairn.info)
Elles étaient déjà venues pâturer le même endroit l'année dernière.Ouest-France, Lucile MOY, 04/03/2021
Une cinquantaine de vaches ont traversé la ville pour rejoindre une autre propriété pour pâturer.Ouest-France, Charlotte GIDE, 25/07/2020
Les animaux partent dans les alpages au moment des semis, pour revenir après les moissons pâturer les chaumes.Revue d'études comparatives Est-Ouest, 2012, Raphaële de la Martinière (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de PASTURER v. n.

se dit des bestiaux qu'on met à l'herbe. Celuy qui envoye pasturer ses bestiaux sur le pré d'autruy, doit le dommage. Les ennemis ont enlevé les bestiaux qui pasturoient dans cette prairie.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Le dessous des mots Le vin : savoir le siroter pour savoir en parler (et vice versa) Le vin : savoir le siroter pour savoir en parler (et vice versa)

Comment peut-on encore expliquer qu'à chaque sortie d'un énième manuel de dégustation, les buveurs affolés se jettent dessus comme la petite vérole...

19/12/2022