bûche

 

définitions

bûche ​​​ nom féminin

Morceau de bois de chauffage.
Bûche de Noël, pâtisserie en forme de bûche servie traditionnellement aux fêtes de fin d'année. —  loc., familier (Canada) Se tirer une bûche : s'asseoir avec d'autres.
au figuré Dormir comme une bûche, très profondément. ➙ souche. —  familier Quelle bûche !, se dit d'une personne stupide et apathique.
familier Chute. Prendre, ramasser une bûche : tomber.
var. ro buche ​​​ .
 

synonymes

bûche nom féminin

rondin, bûchette

bûche nom féminin

[familier] chute

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Rien de plus gai que la vue de cette bûche allumée, qu'entourent les artisans et les pauvres.Alphonse Chabot (?-1921)
Tom se laissa tomber sur le nez la bûche avec laquelle il jouait, et s'enfuit en grognant dans sa niche, bâtie entre les deux fenêtres.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
L'un bûche la théorie, l'autre dessine, pour lui et les autres, des plans de reconnaissance : – deux piocheurs.Émile Gaboriau (1832-1873)
C'est une bûche de bois que le plus vieux de l'assistance promène autour de la salle et jette dans le feu en l'arrosant de vin blanc.Alphonse Daudet (1840-1897)
Les noms de face de fer, de gare la bûche, lui sont donnés, mais en cachette, et les railleurs ne se livrent à leurs saillies, qu'avec une sorte de terreur.Édouard Corbière (1793-1875)
Deux tisons essayaient de se rejoindre devant une bûche de terre, enterrée aussi soigneusement que peut l'être le trésor d'un avare.Honoré de Balzac (1799-1850)
Cher oncle, je regrette que vous n'ayez pas parlé plus tôt, il n'y avait qu'un mot à dire, mais soyez tranquille, dorénavant votre bûche restera enfouie dans la cendre.Noémie Dondel Du Faouëdic (1834-1915)
Au bout de quelques minutes, la bûche flambait de telle façon qu'elle nous grillait la figure.Guy de Maupassant (1850-1893)
Et qui de-ci et qui de-là, les serviteurs s'en allaient, pour « poser la bûche au feu », dans leur pays et dans leur maison.Alphonse Chabot (?-1921)
Un jour, elle abandonna tout, sa maison, la marmite et la bûche du foyer, les caquetages au pas de la porte.René Boylesve (1867-1926)
On le connaissait comme l'avocat des causes désespérées : on le savait homme à extraire un témoignage d'une bûche, ou à faire produire des intérêts à une mine d'or.Robert Louis Stevenson (1850-1894), traduction Téodor de Wyzewa (1862-1917)
Ils ne savaient même pas ouvrir et fermer une porte, et ils n'avaient pas la force de soulever une bûche pour la mettre dans le feu.George Sand (1804-1876)
Il avait un si profond dédain pour le sonneur de cornemuse, qu'il se remit à faire sa cour devant lui comme devant une bûche.George Sand (1804-1876)
Elle avait des querelles de l'autre monde avec le concierge, à qui elle arrachait des mains la bûche dite bûche du portier, lorsqu'il la choisissait un peu trop grosse.George Sand (1804-1876)
Des soirs, en cachette, il vient partager sa bûche de bois et son pain de paille en mon logis.André Gill (1840-1885)
Dans l'âtre une grosse bûche brûlait sans flammes, toute noire avec un cœur de braise.Marcel Prévost (1862-1941)
Il arrose, il bénit la bûche avec du vin cuit et prononce les paroles sacramentelles.Alphonse Chabot (?-1921)
Renée souffrait, le regardait faire un grand trou dans la cendre pour enterrer le bout d'une bûche.Émile Zola (1840-1902)
Deux forts valets de ferme apportent lentement la bûche nouvelle, qui prend date, comme dans une dynastie.Alphonse Chabot (?-1921)
C'est charmant de la voir assise sur une bûche devant son humble feu, et surveillant sa soupe, tout en tricotant activement.Laure Conan (1845-1924)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BUSCHE » s. f.

Gros bois dont on se chauffe. Il y a 62. busches de compte à une voye de bois de 18. pouces de grosseur, qui remplissent les trois anneaux qui la composent, suivant les Ordonnances de la ville. On appelle la busche de Noël, une grosse souche de bois qu'on met au feu la veille de Noël, quand il est nuit, avec quelques ceremonies qui ne sont plus pratiquées que par les vieilles. Du Cange derive ce mot de busca, qu'on a dit dans le même sens en la basse Latinité.
 
BUSCHE, se dit aussi d'une poutre ou autre piece de bois. Il y a une demie-douzaine de villageoises assises sur cette busche qui est dans le carrefour. il y a une busche à travers cette ruë qui incommode le passage.
 
On appelle figurément un homme stupide, une grosse busche ; & on dit d'un paresseux, qu'il ne se remuë non plus qu'une busche, qu'il vaudroit autant parler à une busche. Il y a une Ferme du Roy qu'on appelle le gros de la busche.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots venus de noms de personnes Top 10 des mots venus de noms de personnes

L’étymologie est un véritable jeu de piste qui réserve bien des surprises. Ainsi, certains mots du vocabulaire français ont pour origine le nom d'une personne ayant bel et bien existé ! Beaucoup d'inventeurs et de chercheurs ont donné leur nom à leur création ou à leur découverte, mais il arrive aussi que le lien entre la personne et la chose soit plus étonnant. Qu'ils doivent leur existence à des grands noms de l'histoire ou à des personnages tombés aux oubliettes, voici dix mots parmi ceux qui ont notre préférence.

Édouard Trouillez 20/02/2020