cabine

 

définitions

cabine ​​​ nom féminin

Petite chambre, à bord d'un navire.
La cabine d'un camion, réservée au conducteur. —  Cabine de pilotage, d'un avion. —  Cabine spatiale.
Petit réduit. Cabine de bain, où l'on se déshabille avant le bain. —  Cabine téléphonique. Cabine d'essayage. —  La cabine d'un ascenseur.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je me réveillai le lendemain et je courus à la cabine ; j'y trouvai le docteur occupé de ses deux patientes.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Il resta un instant songeur, puis, sans rien ajouter, il quitta la cabine pour entrer dans celle qui lui faisait face.Jules Verne (1828-1905)
Figurez-vous mon effroi quand, au lieu d'un rat, je m'aperçus qu'il y en avait une légion dans ma cabine ; mes mains ne retombaient pas sans en toucher plusieurs.Mayne Reid (1818-1883), traduction Henriette Loreau (1815-1883)
Il n'avait plus besoin maintenant de chercher un appui sur la cloison de la cabine.Jules Verne (1828-1905)
Au fait, cela nous occupa tout deux durant la journée entière ; enfin nous en vînmes à bout, et nous l'étendîmes sur le toit de notre cabine.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
On le porta dans la cabine des noyés, où les secours en usage lui fuient prodigués : frictions, cendres chaudes, etc.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Il sortit de la cabine, et je le suivis jusqu'au bout de la poupe, où nous restâmes debout adossés aux bastingages.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Je descendis dans la cabine, et ce fut en frissonnant que je contemplai le cruel ravage opéré par la maladie.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
J'ai oublié de dire qu'une fois installé dans ma cabine à bord du schooner, nous ne perdîmes pas de temps pour faire hisser les bateaux et mettre à la voile.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Il a donc dans un tiroir de sa cabine une commission signée d'une puissance quelconque.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Tout ce qui était dans la chambre se prit à remuer, comme si c'eût été la cabine d'un navire tourmenté par la lame.Paul Féval (1816-1887)
Malheureusement, le débat s'est jusqu'à présent centré sur les bagages à main et les limitations des temps de vol pour le personnel de cabine.Europarl
Nous devons nous doter de règles communes régissant les heures de travail des équipages et du personnel de cabine, qui soient basées sur la sécurité et non sur les coûts.Europarl
Celles-ci traitent de la formation des membres d’équipage de cabine, des temps de service, de vol et de repos des pilotes.Europarl
Nous exigeons une réduction du temps de travail des pilotes d'avion et du personnel de cabine, et nous exigeons également qu'il soit satisfait aux justes revendications des travailleurs.Europarl
La chaleur était toujours excessive, l'air ne circulait pas plus qu'autrefois dans ma cabine ; la sueur me jaillissait de tous les pores.Mayne Reid (1818-1883), traduction Henriette Loreau (1815-1883)
Ils entrèrent tous deux dans la cabine de poupe, qui était également meublée, et s'assirent sur les bancs des plats-bords.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Nous ne pûmes donc ouvrir la porte de la cabine ni apprendre ce qui pouvait occasionner un pareil tumulte.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
Je descendis dans ma cabine afin de regarder sur la carte marine dans quel endroit nous nous trouvions, mais un cri général me fit rapidement monter sur le pont.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
J'ai vu le capitaine face à face, et dans sa propre cabine ; mais, comme je m'y attendais, il n'a fait aucune attention à moi.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Afficher toutRéduire
Drôles d'expressions Être gêné aux entournures Être gêné aux entournures

Être gêné aux entournures : être mal à l’aise, se sentir gauche ; être incommodé dans son activité.

Alain Rey 12/05/2020