couchette

définitions

couchette ​​​ nom féminin

Petit lit.
Lit sommaire (navire, train). Compartiment à couchettes.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
A peine arrivé dans sa cellule, il s'était déshabillé et jeté sur la maigre couchette que donnait à ses pensionnaires forcés la générosité du gouvernement.Albert Delpit (1849-1893)
Égaré, titubant, il regagna en courant sa cellule, et tomba sur sa couchette, la dague dans sa main crispée.Michel Zévaco (1860-1918)
Elle le recoucha sur sa couchette, et elle se mit à examiner d'autres lits où elle ne trouva point l'enfant qu'elle cherchait.Pierre Loti (1850-1923)
Je mangeai tout ce qui m'était servi et alors, me sentant mieux, je m'étendis sur la couchette et tombai dans un sommeil sans rêves.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Afin que l'attention des gardiens ne fût pas attirée, il eut soin de réserver une quantité de toile suffisante pour que sa couchette gardât son aspect extérieur.Jules Verne (1828-1905)
Emilie le contempla d'un œil avide et égaré ; mais la lampe glissa de sa main, et elle tomba sans connaissance au pied de l'horrible couchette.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction Victorine de Chastenay (1771-1855)
Il était assis auprès de sa couchette sur une chaise de paille, seul meuble qui fût dans la cellule, et ses mains liées reposaient sur ses genoux.Paul Féval (1816-1887)
Nadine prit en ses bras la frêle enfant qui arrivait, toute ensommeillée encore, pâle et grelottante, et se hâta de la rapporter dans sa couchette de cuivre.Madame Henri de la Ville de Mirmont (1860-1933)
Aussitôt les fillettes glissent à terre, et comme deux souris peureuses qui regagnent leur trou, s'en vont chacune dans sa couchette.Madame Henri de la Ville de Mirmont (1860-1933)
Et, soudain, comme, assis sur sa couchette, il fixait toujours le miroir, il poussa un cri.Maurice Level (1875-1926)
Mais ces marins, lorsqu'ils étaient bons marins, supportaient leur mal sur le tillac, et ils n'allaient pas s'allonger dans leur couchette pour vider leur estomac.Pons de l'Hérault (1772-1853)
Je me baisse, je promène mes mains, je rencontre un de ses bras, je la saisis, je la tire à moi ; elle sort de dessous la couchette en tremblant.Denis Diderot (1713-1784)
Il communiquait avec ma cellule par une large ouverture grillée placée au-dessus de ma couchette.Alfred Dreyfus (1859-1935)
Puis il chancela, battit l'air de ses bras inertes, et, comme une masse, se laissa tomber sur sa couchette.Émile Gaboriau (1832-1873)
Il versait de grosses larmes, mais il préparait avec amour et sollicitude la dernière couchette de son enfant.George Sand (1804-1876)
Ma couchette, faite de toutes les couvertures de voyage, se trouvait installée dans une grotte charmante, ornée de magnifiques stalagmites, dont le sol était recouvert d'un sable fin.Jules Verne (1828-1905)
Il voyait sa fille étendue sur la couchette de la grande cabine qu'il avait eu le droit de choisir pour elle.Paul Bourget (1852-1935)
Il était parti, la nuit s'était faite autour d'elle ; elle regagna tristement sa petite couchette.Pierre Zaccone (1818-1895)
Machinalement, poussé par une curiosité anxieuse, il s'approcha de la couchette et se pencha sur le petit être.Georges Eekhoud (1854-1927)
Satisfaite de cette réponse, la jeune fille laissa tomber sa tête sur l'oreiller de sa couchette.Henry de Graffigny (1863-1934) et Georges Le Faure (1856-1953)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « COUCHETTE » s. f.

Petit lit qui n'a point de ciel, ni de rideaux, ni de hauts piliers. On appelle mignon de couchette, un beau jeune homme propre à faire l'amour.
Le mot du jour Touché ! Touché !

Contact, tact, tactile, toucher : ces mots viennent du latin tangere, « toucher ». C’est ce contact qui est au cœur de nos pratiques sociales : la poignée de main, la bise, l’accolade, le câlin.

Aurore Vincenti 05/05/2020