cacophonie

définitions

cacophonie ​​​ nom féminin

Rencontre ou répétition désagréable de sons.
Mélange confus, discordant de voix, de sons. ➙ dissonance.

synonymes

cacophonie nom féminin

dissonance

vacarme, tintamarre, boucan (familier)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
L'air, bouleversé de cette cacophonie, se refuse bientôt à alimenter les poumons des auditeurs, qui n'ont qu'une voie de salut : sortir.Charles Des Écores (1852-1905)
Il y a trop de rhétorique de guerre et trop de cacophonie.Europarl
Ce dont nous n'avons pas besoin, c'est d'un concours de beauté entre les dirigeants, d'une cacophonie de scénarios divergents, ou d'annonces qui ne sont pas suivies d'actions.Europarl
Il faut dire cela, sinon cela devient la cacophonie sur le traité.Europarl
Le résultat est une énorme cacophonie et il importe de mettre un peu d'ordre dans cette confusion.Europarl
Mais entendre à la fois toutes les cloches, quelle horrible cacophonie !Charles Gounod (1818-1893)
C'était une horrible cacophonie, des plaintes déchirantes, des lamentations à briser le cœur le plus dur.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Ainsi ne s'endormait-il qu'au prix d'une chanson maternelle, et la cacophonie des pianos circonvoisins déchaînés le tenait-elle en pur état d'extase.Émile Bergerat (1845-1923)
Les autres années, la cacophonie, le hourvari forain, pétarades, sifflets, orgues et pistons, ne lui parvenaient point en rafales tellement significatives.Georges Eekhoud (1854-1927)
Hors de là il n'y a que résultats incomplets, contre sens, désordre et cacophonie.Hector Berlioz (1803-1869)
C'est une cacophonie à rendre sourd un.... pot à tabac.Wenceslas-Eugène Dick (1848-1919)
C'était une cacophonie de souffles infects, depuis les lourdeurs molles des pâtes cuites, du gruyère et du hollande, jusqu'aux pointes alcalines de l'olivet.Émile Zola (1840-1902)
Les sauvages proféraient des hurlements affreux, auxquels se mêlaient, en assourdissante cacophonie, les mugissements d'un taureau.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
En des mains inhabiles, ces rutilances entraîneraient la cacophonie : sous sa palette prestigieuse, tout se fond, tout s'harmonise en des ensembles équilibrés et chatoyants.Armand Dayot (1851-1934)
Encore faut-il que la notice soit mise en harmonie avec la directive, sinon elle aura pour conséquence l'insécurité, la cacophonie, l'obscurité.Europarl
A peine au sortir de leur ville, il leur semblait qu'ils entraient dans un autre monde : celui de la cacophonie et de l'incongru.Robert de la Sizeranne (1866-1932)
Cette cacophonie, dans le désert des rues dominicales, se répandait, toujours plus distincte, plus véhémente.André Beaunier (1869-1925)
Les sifflets, les cris du coq, les appellations diverses et irrespectueuses produisaient une épouvantable cacophonie.Albert Delpit (1849-1893)
Si l'accident fût arrivé tout d'abord, on n'eût pas manqué d'attribuer la cacophonie à l'auteur.Hector Berlioz (1803-1869)
Les morceaux d'ensemble, et surtout les finales, produisaient une cacophonie épouvantable ; on eût dit un sabbat de diables en colère.Stendhal (1783-1842)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CACOPHONIE » s. f.

Terme de Grammaire. C'est la rencontre de deux lettres ou de deux syllabes qui font un son desagreable à l'oreille. Les Poëtes se donnent de grandes gesnes pour éviter la cacophonie ; ils ne veulent pas que deux voyelles se rencontrent. Ce mot vient du Grec kakos, pravus, & phoneo, sono.
Drôles d'expressions Être fleur bleue Être fleur bleue

Pourquoi est-on « fleur bleue » quand on lit des romans à l’eau de rose ?

Stéphane Marie et Nathalie Gendrot 15/09/2021