canard

définitions

canard ​​​ nom masculin

(idée de « cancaner ») Oiseau palmipède (anatidé), au bec large, aux ailes longues et pointues. Femelle du canard (➙ cane), petit du canard (➙ caneton ; canardeau). Canard sauvage (colvert). Canard de bassecour, canard de Barbarie. —  Canard rôti, laqué*, à l'orange.
locution Marcher comme un canard. ➙ se dandiner. —  Un froid de canard, très vif. —  Canard boiteux : personne, entreprise inadaptée, en difficulté.
au figuré
Morceau de sucre trempé dans une liqueur, du café.
Son criard, fausse note. ➙ couac.
familier Fausse nouvelle lancée dans la presse. ➙ bobard, bruit. Lancer des canards. —  péjoratif Journal.

synonymes

canard nom masculin

coin-coin (familier)

fausse note, couac

[familier, vieilli] faux bruit, rumeur, bobard (familier)

journal, gazette, quotidien, feuille de chou (familier, péjoratif), torchon (familier, péjoratif), [Politique] organe

petit canard

caneton, canardeau

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il a une petite bouche pincée, il marche comme un canard, il a l'air de glousser quand il rit, et sa perruque est luisante comme de la plume.Jules Vallès (1832-1885)
Pas un poulet, pas un dindon, pas un canard de la basse-cour qui ne devînt grave en la voyant s'approcher ; elle les faisait réfléchir à leurs fins dernières.Harriet Beecher Stowe (1811-1896), traduction Louis Énault (1824-1900)
Ayez surtout une volaille, pour fournir au comte l'occasion de prouver son talent de découpeur... un canard, par exemple... c'est le plus difficile de l'art.Eugène Chavette (1827-1902)
D'ailleurs, son chapeau avançait, c'était presque la nuit faillie, or y voyait tout juste assez pour distinguer une poule d'un canard ; je s'rions ben en peine de la reconnaît' !Madame Henri de la Ville de Mirmont (1860-1933)
Mais au lieu d'y rester, je reparus à la surface comme eût fait un canard ; puis, m'élevant avec la vague, je regardai autour de moi pour découvrir mon poteau.Mayne Reid (1818-1883), traduction Henriette Loreau (1815-1883)
Sur leur chemin ils rencontrent et prennent successivement avec eux dans leur voiture un chat, une meule de moulin, un œuf, un canard, une épingle et une aiguille.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
Durant une période, elle le voulut rôdant aux environs du château, dans le vague des taillis ; elle trembla pour son chien, son chardonneret, un canard préféré.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
Là-dessus, il passa sans s'inquiéter de mettre le pauvre canard à l'abri de la serre cruelle.George Sand (1804-1876)
Mais, sachez que la poésie se trouve partout où n'est pas le sourire, stupidement railleur, de l'homme, à la figure de canard.Comte de Lautréamont (1846-1870)
Des discussions, des débats se tiendront, et nous ne voulons pas jouer le rôle du vilain petit canard dans cette partie !Europarl
Il était tout confus, notre petit canard, et cachait sa tête sous l'aile, il ne savait lui-même pourquoi.Hans Christian Andersen (1805-1875)
Les enfants arrivent en criant que le canard, en passant entre les jambes du vieux grand-père, l'a fait tomber.Auguste Angellier (1848-1911)
Avec ça, il avait une voix éraillée et criarde comme celle d'un canard, et mâchait et remâchait dix fois la même chose.Eugène Le Roy (1836-1907)
Puis la grand'mère appela tous les autres cygnes, et elle leur raconta l'histoire du vilain petit canard.Jules Lemaître (1853-1914)
Il fixa le canard, comme s'il voulait le cramponner de l'œil et le ramener au bord.Jules Renard (1864-1910)
Son cœur monarchique subit toutes ces épreuves avec une rare fermeté, et quand il ne lui resta plus qu'un canard à conduire aux champs, celui-ci devint son ami.Louis Constant Wairy (1778-1845)
Ses fosses nasales, obturées, lui commandaient, à chaque minute, de placer son index sur sa narine gauche, et de faire entendre ainsi le cri du canard inquiet de sa lignée.Fernand Kolney (1868-1930)
Elle a cette démarche ridicule d'un canard regagnant sa mare, que donné l'habitude de s'asseoir les jambes croisées, à la façon des tailleurs.Émile de Laveleye (1822-1892)
Auprès, dans une corbeille de paille, il y avait un décime, rendu par un canard.Gustave Flaubert (1821-1880)
Le loup était un loup de petite taille et le canard un canard de forte stature.Alphonse Allais (1854-1905)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CANARD » s. m.

Oiseau aquatique, dont la cane est la femelle. Le canard domestique qu'on nourrit prés des moulins est peu estimé, & on l'appelle barbotteur, parce qu'il trempe toûjours son bec dans la bourbe. Les canards sauvages volent en trouppe l'hiver sur les estangs, & sentent la poudre de fort loin. On les appelle autrement oiseaux de riviere. Les canards mangent des crapauds.
 
CANARD, se dit aussi d'un chien qui a le poil épais & frisé, qui va à l'eau, & qu'on dresse à aller aprés les canes. On les appelle aussi barbets.
 
On dit proverbialement, Donner des canards à quelqu'un, pour dire, luy en faire accroire, ne luy pas tenir ce qu'on luy avoit promis, tromper son attente.
 
BOIS CANARD, se dit des pieces de bois qui s'arrestent dans les ruisseaux où on les fait flotter à bois perdu. Les Marchands ont quarante jours pour faire pescher leurs bois canards.
Podcasts Relaxez-vous avec Robert : La lettre C Relaxez-vous avec Robert : La lettre C

Calme, conscience et coquillettes vous attendent parmi les mots en C du Grand Robert.

17/02/2020