capitaine

définitions

capitaine ​​​ nom

nom masculin littéraire Chef militaire. Les grands capitaines de l'Antiquité.
(en France) Officier qui commande une compagnie dans les armées de terre et de l'air. —  Un, une capitaine de gendarmerie. Capitaine des pompiers.
Officier qui commande un navire de commerce (sur les bateaux de pêche : patron). ➙ commandant. Capitaine de port, chargé de la police d'un port.
Capitaine de corvette, de frégate, de vaisseau : grades d'officiers supérieurs dans la marine militaire française.
Chef (d'une équipe sportive).
nom masculin (Afrique) Gros poisson d'eau douce, à la chair estimée.

synonymes

capitaine nom

chef, commandant, capiston (argot militaire, vieilli), piston (argot militaire, vieilli), pitaine (argot militaire, vieilli)

skipper, chef de bord

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Dès lors je cessai pour un temps de coucher dans le lit que j'avais apporté à terre, préférant un fort bon hamac qui avait appartenu au capitaine de notre vaisseau.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
Le soir qui précéda la journée du départ, chacun voulut montrer du courage, et nous invitâmes le capitaine et ses officiers à un grand repas d'adieux.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Mon vieux patron, le capitaine, était, il est vrai, un homme intègre : ce fut lui mon seul refuge.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
Le capitaine l'aurait lue vingt mille fois de suite, si vingt mille personnes avaient voulu l'écouter l'une après l'autre.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
C'est une bonne chose que de donner au capitaine la possibilité de s'opposer à des opérations de chargement ou de déchargement qu'il estimerait dangereuses pour son équipage et son navire.Europarl
Jos, qui ne s'était jamais formé une bien haute idée du capitaine, commença à concevoir quelques doutes sur son courage.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Le lendemain je reçus un brevet de capitaine et l'ordre formel de rejoindre immédiatement mon régiment.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Le bateau coulait, le capitaine le voyait bien et savait qu'il n'arriverait même pas jusqu'au port le plus proche.Europarl
En ce qui concerne le capitaine, il y a un problème : les décisions judiciaires, dans le pays que je connais le mieux, sont prises par des juges en toute indépendance.Europarl
Rawdon ayant annoncé au capitaine qu'il venait lui demander un service d'ami, il ne fut pas besoin d'une plus longue explication pour que celui-ci comprît parfaitement de quoi il s'agissait.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Le capitaine, avec ses épaulettes, son habit d'uniforme, son ceinturon rouge et son sabre, avait une tournure tout à fait martiale.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Je demandai au capitaine s'ils étaient les chefs de la mutinerie ; il me répondit que non.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
Ce rapport, si poignant pour moi et qui remplissait mon cœur d'une douloureuse compassion, m'attira vers le capitaine.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Toutefois ils ne pouvaient qu'accepter, et ce fut alors autant l'affaire des prisonniers que celle du capitaine d'engager les cinq autres à faire leur devoir.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
Je leur abandonnai aussi le sac de pois que le capitaine m'avait apporté pour ma consommation, et je leur recommandai de les semer, qu'immanquablement ils multiplieraient.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
Dougal, en promenant ses regards de tous côtés, excepté celui où se trouvait le capitaine, répondit qu'elle ne pouvait être sûre de cela.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
À ce pénible spectacle, notre bon et sensible capitaine entendit une voix accusatrice s'élever dans sa conscience.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Le capitaine de landsturm jouait un poker avec quelques compatriotes qui lui étaient inférieurs dans la hiérarchie des dignités et des richesses.Vicente Blasco Ibáñez (1867-1928), traduction Georges Hérelle (1848-1935)
En outre, le traitement réservé au capitaine n’incite pas vraiment les gens à se lancer dans ce métier.Europarl
J'aperçus alors le vieux capitaine, que son fils avait traîné sur le rocher ; ils y étaient collés tous deux comme des homards endormis.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CAPITAINE » s. m.

Chef, General d'armée. Pompée étoit un sage & vaillant Capitaine. Philippe fut declaré le Capitaine des Macedoniens & des Grecs. Hernand de Cordouë a été surnommé le Grand Capitaine. Mr. de Rohan a écrit un livre intitulé, Le parfait Capitaine.
 
CAPITAINE, se dit aussi d'un moindre Officier d'armée qui commande une compagnie de soldats, soit à pied, soit à cheval. Un Capitaine de Dragons. un Capitaine dans un vieux corps, &c. Ce mot & tous les suivans viennent de caput. On a dit autrefois Chevetaine, comme il paroist dans l'Histoire de Joinville, qui parle d'un Secedun Chevetaine des Soudans. On a dit aussi Capet pour Chef : ce qui a donné lieu au surnom de Hugues Capet, suivant l'opinion de Cenalis.
 
CAPITAINE-LIEUTENANT, est celuy qui commande une compagnie d'Ordonnance de Gendarmes, de Chevaux-legers, de Mousquetaires, tant du Roy que de Monseigneur le Dauphin, de la Reine, de Monsieur, lesquels par honneur portent eux-mêmes le nom de Capitaines de ces compagnies.
 
CAPITAINE DES GARDES, est l'Officier qui commande une des quatre compagnies des Gardes à cheval, qui servent auprés de la personne du Roy.
 
CAPITAINE AUX GARDES, est un Officier qui commande une des trente compagnies d'Infanterie qui composent le regiment des Gardes Françoises.
 
CAPITAINE EN SECOND, est l'Officier qui commande une partie d'une compagnie, quand elle est trop forte d'hommes : c'est une place qu'on a donnée à plusieurs Capitaines reformez, pour avoir quelque espece de commandement.
 
CAPITAINE EN PIED, est un Officier dont la charge ou la compagnie ont été conservées, lors qu'on a reformé les trouppes.
 
CAPITAINE REFORMÉ, est l'Officier dont la place & la charge ont été supprimées, & qui est quelquefois conservé dans le même corps sous le nom de Capitaine en second ou de Lieutenant.
 
CAPITAINE REFORMÉ EN PIED. C'est un Mestre de Camp dont le regiment a été cassé & reduit en une compagnie franche, qu'il commande encore en qualité de Capitaine reformé en pied.
 
CAPITAINE D'ARMES, est un Officier établi dans les compagnies de Suisses & dans les vaisseaux, pour veiller sur les armes de la compagnie, & avoir soin qu'elles soient toûjours en bon ordre. On dit aussi des Capitaines du charroy, des Capitaines des guides.
 
CAPITAINE, est aussi un Officier de mer qui commande dans un vaisseau, dans une galere, un bruslot, ou autre bastiment. Le Pilote commande aux matelots, & le Capitaine aux soldats. Les vaisseaux pavillons ont deux Capitaines qui ont soin de faire le detail du service. Il y a aussi des Capitaines en second, aussi-bien que des Lieutenants, qui servent à soûlager les Capitaines en pied.
 
CAPITAINE DE PORT, est un Officier de Marine établi dans les ports où il y a un arsenal, qui a soin de garder le port & les vaisseaux qui y sont ancrez, comme sont ceux de Brest, Toulon, Rochefort, &c. Il y a aussi des Capitaines Garde-costes, dont il est fait mention dans l'Ordonnance de la Marine, qui commandent la milice établie pour garder les costes, & empêcher les descentes.
 
CAPITAINE, se dit aussi des Concierges ou Gouverneurs des Maisons Royales. Le Capitaine de St. Germain, de Versailles.
 
CAPITAINE, se dit encore de ceux qui commandent les Gardes des Chasses, les Archers des Gabelles, & autres qui conservent les plaisirs & les droits du Roy.
 
CAPITAINE, se dit aussi de ceux qui commandent les milices des bourgeois dans les villes, qui sont distribuées par compagnies. Les Capitaines de la ville ont eu ordre de mener leurs compagnies au devant du Roy à son entrée.
 
CAPITAINE, se dit aussi en mauvaise part, de ceux qui se mettent à la teste d'une trouppe de vagabonds pour piller & pour voler. Un Capitaine de Bandits, de voleurs, de Bohemiens, de filous, de couppeurs de bourse.
Le mot du jour « Abruti ! » « Abruti ! »

Abruti est le participe passé du verbe abrutir.

Arnaud Hoedt et Jérôme Piron 18/06/2021