captieux

 

définitions

captieux ​​​ , captieuse ​​​ adjectif

littéraire Qui cherche, sous des apparences de vérité, à tromper. ➙ fallacieux, spécieux. Raisonnement captieux.
 

synonymes

captieux, captieuse adjectif

fallacieux (littéraire), sophistiqué (littéraire), spécieux (littéraire)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Suivrait-il sans défiance un philosophe au fond de ses sophismes captieux, ou prêterait-il une oreille complaisante aux propos d'un reporter lui offrant les royaumes du monde ?Francis Chevassu (1861-1918)
Vous vous plaisez à m'embarrasser par des raisonnements captieux ; vous échappez aux miens.Pierre Choderlos de Laclos (1741-1803)
Il se prête, avec une condescendance qui nous blesse, aux examens captieux que des ergoteurs sans tact lui font subir.Ernest Renan (1823-1892)
Ils font des traités captieux, les nôtres sont équivoques.Robert Estienne (1723-1794)
Qui se fie à vos discours captieux est sûr de s'en trouver mal à la fin ; vous ne vous servez jamais que de paroles entortillées et fausses.Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832), traduction Édouard Grenier (1819-1901)
Sous les captieux mensonges, elle découvrirait la vérité !Daniel Lesueur (1854-1921)
Mais le pouvoir quasi-hypnotique qu'exerce sur les hommes le captieux éclat de quelques apparences n'est pas près de s'abolir encore.Fernand Kolney (1868-1930)
Dès lors, ses préceptes, captieux en leur obscurité, infestèrent, à la faveur de maintes équivoques, les intelligences et les sensibilités.Adolphe Retté (1863-1930)
Les raisonnemens captieux mis en avant par les affidés et les pensionnés entraînèrent l'adhésion de la majorité.Joseph Fouché (1759-1820)
C'est un raisonnement captieux pour attiser la guerre vaine contre l'usage de stupéfiants.Europarl
De là pour l'empire russe le répit qu'offrait un traité captieux.Joseph Fouché (1759-1820)
Il y a ici quelque chose de bien singulier, c'est que, de la science d'interroger juridiquement, naît celle de séduire criminellement ; car, que sont nos interrogatoires captieux ?Marquis de Sade (1740-1814)
Il chiffonnait son billet de mille francs dans sa poche, en se faisant mille raisonnements captieux pour se l'approprier.Honoré de Balzac (1799-1850)
Je ramasse donc tout ce que je puis savoir d'italien, d'espagnol, de provençal et de grec, et je compose avec le tout un discours fort captieux.Gérard de Nerval (1808-1855)
Des raisonnements captieux, des combinaisons perfides, une intrigue dont il n'aperçoit pas les fils, peuvent le conduire dans l'abîme.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CAPTIEUX, EUSE » adj.

Trompeur, sophistique. Il se dit particulierement des raisonnements qui en apparence sont veritables, & qui se trouvent faux, étant bien examinés. Les Heretiques se servent de raisonnements captieux & sophistiques. On le dit quelquefois des personnes. Il faut se deffier de ce chicaneur, c'est un homme captieux, sujet à surprendre ses parties.
Les mots du bitume Scred Scred

adj. : discret

Aurore Vincenti 10/06/2020