céleste

 

définitions

céleste ​​​ adjectif

Relatif au ciel. ➙ aérien. La voûte céleste : le ciel.
Qui appartient au ciel (considéré comme le séjour de la divinité, des bienheureux).
Merveilleux, surnaturel. ➙ divin. Une beauté céleste.
Le Céleste Empire : l'ancienne Chine (l'empereur étant considéré comme le Fils du Ciel).
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
C'est à celui qui l'a créée à prolonger l'existence de cette étincelle de feu céleste qui éclaire, mais qui consume le vase fragile où il est contenu.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
N'essayez pas de me cacher que vous l'avez compris encore mieux que moi : c'est une mission céleste dont je ne suis pas jalouse.George Sand (1804-1876)
Je vis distinctement celui qui m'avait parlé entrer dans ce rayon, et s'y effacer comme s'il se fût confondu avec la lumière céleste.George Sand (1804-1876)
La céleste délégation était de retour au paradis avant que fussent tendus dans le firmament les voiles mordorés du matin.Joséphine Marchand (1861-1925)
Mais quand le printems revient avec son cortège de fleurs, celle-ci, la mieux aimée, s'échappe de la foule qui ternirait ses couleurs virginales, et gâterait son parfum céleste.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Il est impossible que cette fête sacrée et fatale n'envoie pas un rayonnement céleste à l'infini.Victor Hugo (1802-1885)
J'ai aussi remarqué des âmes jetées dans la chaudière avec l'emblème du bonheur et du repos céleste (l'éventail), auxquels elles avaient perdu tous leurs droits.Jean-François Champollion (1790-1832)
C'était pour lui comme une demeure céleste, un séjour mystérieux où se réunissaient toutes les splendeurs et toutes les merveilles.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Dans ce cher objet de sa sollicitude elle croyait voir revivre son mari ; mais alors il se présentait à elle sans défaut, comme une apparition céleste.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Son large front semblait nager dans un fluide céleste, une molle langueur baignait encore les plans doux et nobles de sa figure sereine et généreuse.George Sand (1804-1876)
On demandera peut-être si ceux qui se retirent de cette vie avec le gémissement du cœur, continueront de gémir et d'être tristes de leurs péchés dans la vie céleste.Charles de Rémusat (1797-1875)
Ce visage céleste penché sur le crucifix, m'a laissé une de ces impressions que rien n'efface.Laure Conan (1845-1924)
Fussé-je indigne de toi, l'inspiration soudaine qui t'a forcée de répondre à mon étreinte n'en serait pas moins céleste.George Sand (1804-1876)
Je ne pouvais détacher mes yeux des siens : au fond de ces yeux, bleus et profonds comme la voûte céleste, je découvrais le paradis.Joseph Vilbort (1829-1911)
Qu'est-ce donc que cette providence céleste qui veille sur l'univers, et ne préside qu'à des iniquités ?Gustave de Beaumont (1802-1866)
Je ne l'aimais plus, je ne la désirais plus ; son apparition a été pour moi comme un châtiment céleste pour des fautes que je n'ai pourtant pas conscience d'avoir commises.George Sand (1804-1876)
C'est toi qui as parlé : c'est toi dont la pitié céleste m'a couvert de larmes ; c'est toi qui as laissé descendre sur ma tête le ciel de ton amour.Paul Mariéton (1862-1911)
Comme il n'est pas à sa place, mes remarques lui parviendront peut-être par voie céleste.Europarl
Dans ces purs épanchemens de tendresse, n'unissais-tu pas un cœur céleste à un cœur mortel ?George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Son amante exaltée fait de lui un sanctuaire d'amour et regarde la tendresse qu'elle éprouve comme une émanation céleste.Johann Georg Zimmermann (1728-1795), traduction Xavier Marmier (1809-1892)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CELESTE » adj. m. & f.

Qui tient quelque chose des Cieux. Les corps celestes sont incorruptibles. les influences celestes agissent sur les corps sublunaires. Aristote a admis des intelligences celestes qui faisoient mouvoir les astres. les Cosmographes font des globes celestes & terrestres. les Poëtes appellent les astres, les celestes flambeaux.
 
HARMONIE CELESTE, est une harmonie que quelques Philosophes se sont imaginez estre faite par les astres & par leurs mouvements, que nôtre éloignement nous empêchoit d'entendre, comme Platon, Philon Juif, St. Augustin, St. Ambroise, St. Isidore, Boëce, & plusieurs autres. Mais cette opinion a été refutée par St. Irenée, & ensuite par St. Basile & St. Epiphane.
 
En Astrologie on appelle theme, ou figure celeste, la disposition du Ciel à certain moment designé, comme la naissance d'un enfant, quelque accident signalé de sa vie, de ses actions : & c'est ce qu'on appelle autrement horoscope.
 
On appelle aussi la gloire celeste, la beatitude éternelle : les esprits celestes, les Anges & les Saints qui en jouïssent : les inspirations celestes, les graces qui nous viennent du Ciel.
 
CELESTE, se dit aussi de tout ce qui est parfait & excellent, & qui vient apparemment de la grace du Ciel. C'est une beauté celeste, un esprit celeste. nostre ame vient d'une origine celeste.
 
BLEU CELESTE, est un bleu qui est de la couleur du Ciel serain. Or ce bleu du Ciel vient du grand éloignement où il est de nos yeux, à cause que la lumiere se perd dans cette vaste étenduë.
 
On appelle à Paris des Soeurs Celestes, les Religieuses de l'Annonciade, à cause qu'elles sont en partie habillées de bleu.
Vidéos Gargouille, par Alain Rey Gargouille, par Alain Rey

Le –gouille du mot gargouille est une variante du terme goule, qui signifie « gueule ». Découvrez l’histoire du mot gargouille avec Alain Rey.

Alain Rey 15/09/2020