centenaire

définitions

centenaire ​​​ | ​​​ adjectif et nom

adjectif Qui a au moins cent ans. Un chêne centenaire. ➙ séculaire.
nom Personne qui a cent ans. —  Centenaire de plus de 110 ans ou supercentenaire.
nom masculin Centième anniversaire. Célébrer le centenaire de la mort d'un écrivain.

synonymes

centenaire adjectif

séculaire

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je me souviens de m'être assis, littéralement « recru de bonheur », sur la racine d'un chêne centenaire.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
Lorsqu'il s'éveilla, le matin, il vit près de lui sa femme et, non loin, la centenaire ainsi que plusieurs gens de mauvaise mine.René Boylesve (1867-1926)
Et un grenadier de chez elle, grand arbre centenaire, nous envoyait ses branches, semait dans notre cour, à la saison, ses pétales de corail.Pierre Loti (1850-1923)
Seulement j'avais pitié, je l'avoue, de ce centenaire, seul, abandonné de tous, et qui passait ses dernières journées assis sur un fauteuil, cherchant le soleil revivifiant.Jules Lermina (1839-1915)
Mon squelette centenaire dort, fume, prend du tabac, griffonne du papier, et pleure comme un veau.George Sand (1804-1876)
Elle disparaissait tout entière sous un caban noir en usage chez les femmes du pays, et dont l'ample capeline embobelinait sa tête de centenaire.René Boylesve (1867-1926)
Et, brusquement, de tomber sur un attroupement de jeunes blousiers, campés sous un tilleul centenaire pour voir défiler leurs savoureuses paroissiennes, avant de se répandre dans les estaminets....Georges Eekhoud (1854-1927)
Ils traversèrent un couloir tapissé de livres, et se trouvèrent dans la chambre des parents, majestueuse et centenaire comme le salon.Alphonse Daudet (1840-1897)
En effet, malgré les perruques blanches et les vieilles barbes de centenaire, on voit que tout ce monde est jeune, très jeune, avec des sourires enfantins.Pierre Loti (1850-1923)
La centenaire avait été happée avec eux, car son destin légal était le même, paraît-il.René Boylesve (1867-1926)
Ce centenaire doit être l'occasion pour nous, les femmes, de jeter un regard en arrière et de faire le point.Europarl
Il tâcherait de mourir au moins centenaire, et il ne faudrait pas lui savoir mauvais gré de cette obstination à prolonger son existence jusqu'aux dernières limites du possible.Jules Verne (1828-1905)
J'aurai donc tout le temps nécessaire, non seulement pour devenir officier, mais même pour mourir officier et centenaire en même temps.Georges Darien (1862-1921)
Et voici que, cette fois encore, l'apparition de ce centenaire, entêté à vivre, se confondait avec celle d'un enfant, si vigoureux, paraît-il, six mois auparavant, et mourant aujourd'hui !Jules Lermina (1839-1915)
La belle humeur souveraine du grand-père donna l'ut à toute la fête, et chacun se régla sur cette cordialité presque centenaire.Victor Hugo (1802-1885)
Or un soir, un vieillard à barbe blanche, un vieillard qui paraissait deux fois centenaire et qui se traînait à peine, demanda, en passant, l'aumône à cette misérable.Guy de Maupassant (1850-1893)
Il y a évidemment ici double emploi de la même histoire, ou anachronisme dans la mémoire du centenaire.Léon Gozlan (1803-1866)
Nous ne nous doutions guère, n'est-ce pas, que cette année d'un lamentable centenaire marquait une restauration définitive de l'antique pudeur dans le domaine de la littérature ?Paul Bourget (1852-1935)
Ce pontife violent, qui luttait depuis quatorze ans contre le plus puissant prince de la chrétienté, était presque centenaire ; il mourut.Pierre Daru (1767-1829)
Maria, habitue tes regards au coffre grossier emprisonnant ma jeune âme ; la sève bout sous l'aubier du chêne centenaire.Pétrus Borel (1809-1859)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CENTENAIRE » adj. m. & f.

Qui a cent ans. Je connois deux vieillards centenaires, qui ont cent ans. il n'y a que la prescription centenaire qui courre contre l'Eglise Romaine. la possession centenaire n'est pas valable, quand on prouve la mauvaise foy d'un possesseur. On dit aussi, un nombre centenaire, pour dire, qui en comprend cent.