cerne

définitions

cerne ​​​ nom masculin

Cercle bistre ou bleuâtre qui entoure parfois les yeux, une plaie (➙ bleu).
Trace laissée par une tache mal nettoyée. ➙ auréole.
Chacun des cercles concentriques visibles sur le tronc coupé d'un arbre.

cerné ​​​ , cernée ​​​ adjectif

Entouré d'une zone de couleur brune ou bleuâtre. Avoir les yeux cernés.

synonymes

cerne nom masculin

halo, auréole

[sous les yeux] poche, valise (familier)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « cerne »

Si l'on attaque une ville, une place forte que l'on cerne, on trouvera toujours sur un point de la ligne d'investissement un vent favorable, poussant un aérostat vers l'enceinte assiégée.Gaston Tissandier (1843-1899)
Et du rêve bleu envahissait ses yeux, sous le cerne.Ernest La Jeunesse (1874-1917)
Tout autour de son visage qui reflète les pâleurs du lit, de son visage meurtri, aux yeux, d'un grand cerne d'ombre, ses cheveux noirs, dénoués, s'éparpillent, ondulent, roulent.Octave Mirbeau (1848-1917)
Un cerne profond soulignait de bistre les yeux désenchantés.Victor Margueritte (1866-1942)
L'humanité se représente en partie autour d'un seul et le cerne avec une vigilance et une opiniâtreté motivées par l'ordre des choses.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Sur une autre lisière du bois, l'ennemi nous cerne de même.Jacques Fricasse (1732-1802)
Le cerne bleu de ses yeux des mauvais jours a rejoint la courbe de ses sourcils en un cercle complet.René Boylesve (1867-1926)
Quant à la police, partout où elle le soupçonne, elle le poursuit, le cerne, le traque et venge les victimes.Émile Gaboriau (1832-1873)
Elle était pâle, et le cerne léger étendu sous ses yeux disait qu'elle n'avait guère dormi.M. Maryan (1847-1927)
Les yeux brillaient dans leur large cerne d'ombre.Daniel Lesueur (1854-1921)
Pourquoi ce cordon d'émigrants qui, s'étendant chaque jour, cerne une partie de nos frontières ?Alphonse Aulard (1849-1928)
Il peint ses paysages par touches grasses, en marqueterie colorée ; le neutre des fonds, entre lesquels elles apparaissent, les cerne et les divise.André Gouirand (1855-1918)
Sa figure, devenue presque livide, ressemblait alors à ces plages ennuyeuses où la mer retirée très loin vous fatigue d'un reflet toujours pareil que cerne un horizon immuable et borné.Marcel Proust (1871-1922)
Où il n'agit pas, il influe ; tandis que sur toute la frontière, il acquiert, prend, hérite, achète et cerne peu à peu le royaume, il est déjà partout au cœur.Jules Michelet (1798-1874)
Ses paupières étaient toutes meurtries et ses yeux, dans leur cerne bleu, exprimaient une grande tristesse.Octave Mirbeau (1848-1917)
Je remonte pour le secourir ; on nous cerne.Jules Vallès (1832-1885)
Marchant légèrement sur le gazon frais, il tend sa petite tête idiote vers le groupe bariolé, qui le cerne bientôt de tous côtés.Charles Des Écores (1852-1905)
Un cercle brun cerne ses yeux caves, éteints ; des gerçures saignantes fendent ses lèvres blafardes.Eugène Sue (1804-1857)
C'est dans un coin éloigné du bruit, devant une table que cerne et étouffe une ceinture de feuillage, qu'on discute les conventions dernières.Jules Vallès (1832-1885)
Afficher toutRéduire

Exemples de « cerné »

Et c'est sur un sol ébranlé par la guerre civile, convoité par l'ennemi, cerné d'un cercle de feu que se posaient les fondements de la société moderne.Alphonse Esquiros (1812-1876)
Ils auront sans doute cerné un bon nombre de fuyards ; les campagnes en sont couvertes, et les routes sont encombrées de caissons et de bagages de toute espèce.Napoléon Bonaparte (1769-1821)
Il se sentait ignorant, naïf et faible comme un petit potache cerné par une cohue de « grands ».Fernand Vandérem (1864-1939)
Mais, attaqué par une troupe vingt fois plus nombreuse que la sienne, il fut refoulé dans une cour et cerné de toutes parts.George Sand (1804-1876)
Il fut cerné et se trouva dans une position critique : il s'en tira avec cette intrépidité qui le distingue.Napoléon Bonaparte (1769-1821)
Ce rapport a bien cerné les problèmes essentiels que la politique agricole commune devra résoudre à partir de 2013, et c'est la raison pour laquelle j'ai émis un vote positif.Europarl
Déjà ses compagnons étaient hors de danger, quand il fut cerné par une escouade de dragons.Albert Delpit (1849-1893)
Se voyant cerné – car des pas précipités résonnaient de toutes parts autour de lui – le grand-trappeur se leva pour fuir.Pamphile Le May (1837-1918)
Aussitôt je suis cerné de tous côtés ; l'autre bohémienne accourt, les officiers m'entourent ; les portes sont fermées, on m'entraîne à la place d'honneur.Eugène Sue (1804-1857)
Wurmser est cerné ; il a avec lui trois mille hommes de cavalerie et cinq mille hommes d'infanterie.Napoléon Bonaparte (1769-1821)
Cerné par les flammes, il est impossible de ressentir la liberté, la sécurité et la justice.Europarl
Les chasseurs, suivis du reste de la compagnie, avaient d'abord cerné l'ensemble des îlots, lançant en avant leurs grands chiens découplés, dont on entendait au loin les voix sonores.Louis Énault (1824-1900)
Il est cerné de chaque côté ; déjà le caporal et l'invalide s'approchent d'un air triomphant en s'écriant.Paul de Kock (1793-1871)
Cerné de tous côtés, il ne lui restait plus qu'à franchir l'immense espace compris entre les deux collines.Paul Sébillot (1843-1918)
Quand le pauvre enfant se vit ainsi cerné, il n'essaya point de fuir, et les larmes lui vinrent aux yeux.Paul Féval (1816-1887)
Le tour de ses yeux, cerné par la fatigue, était semblable à la nacre la plus pure, la plus chatoyante, et son teint avait l'éclat de ses yeux.Honoré de Balzac (1799-1850)
Le corps de l'ennemi, qui avait été cerné et chassé de toutes ses hauteurs, se trouvait dans un bas-fond et acculé à un lac.Napoléon Bonaparte (1769-1821)
Si les chenapans ont cerné la maison, passez sur le ventre de ceux qui vont nous atteindre.Eugène Chavette (1827-1902)
Il y a un château avec de hautes tours, mais tellement cerné par un massif de marronniers, que les tours ne se voient qu'au dessus des arbres.Stendhal (1783-1842)
Ils seront arrivés durant la nuit, se seront cachés dans les îles voisines, et, au jour, ils auront tout d'un coup cerné le vaisseau.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CERNE » s. m.

Rond qui se trace avec quelque baston sur la terre, sur le sable. Il se dit proprement de ces figures que les Magiciens font avec leur verge enchantée pour y faire leurs charmes & leurs conjurations. On appelle aussi cerne, les enceintes qu'on fait à la chasse. Ce mot, aussi-bien que celuy de cerneau & cerner, vient de circinare, & de circinus, qui signifie compas qui coupe en rond, comme dit Menage aprés Scaliger & Nicod.
Les mots croisés du Robert Les mots du bord de mer Les mots du bord de mer

Laissez-vous bercer par le bruit des vagues avec cette grille de mots croisés estivale !

15/07/2021