chasseur

définitions

chasseur ​​​ , chasseuse ​​​ nom

Personne qui pratique la chasse (surtout au fusil). ➙ chasseresse. Chasseur sans permis. ➙ braconnier.
au figuré Chasseur de têtes, recruteur de cadres dirigeants. —  Chasseur d'images : photographe, cinéaste à la recherche d'images, de scènes.
nom masculin Domestique en livrée, attaché à un hôtel, à un restaurant. ➙ groom.
nom masculin Membre de certains corps de troupes. Chasseurs à pied, chasseurs alpins.
nom masculin Avion léger, rapide et maniable destiné aux combats aériens.

synonymes

chasseur, chasseuse nom

braconnier, colleteur, trappeur, traqueur, viandard (familier, péjoratif)

groom, domestique

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Parfois un chasseur plus heureux que les autres découvre la place où la femelle à déposé ses œufs dans le sable.Rudolf Carl von Slatin (1857-1932), traduction Gustave Bettex (1868-1921)
Ali, suivi de ses deux chiens, conduisit le chasseur jusqu'au bas de la montagne, et revint tremblant.Édouard Laboulaye (1811-1883)
Il faut que vos sauvages soient devenus des tigres et vos crapauds venimeux des crocodiles : car il faut que le bon chasseur fasse bonne chasse !Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Alors il raconta ses aventures, sans rien omettre et sans rien ajouter, ce qui prouve bien qu'il n'était qu'un chasseur pour rire.Jules Girardin (1832-1888)
Au reste, vous ignorez mon plan : ne semblé-je pas un chasseur aussi hardi que quiconque sonna jamais du cor ?Walter Scott (1771-1832), traduction Albert Montémont (1788-1861)
Alors il se fit chasseur d'ours et les âpres jouissances de la chasse lui firent oublier ses malheurs.Charles Buet (1846-1897)
Le chasseur comprit fort bien ce geste, et se livrant à la suite de ses propres idées, il continua les déclamations que le ressentiment lui inspirait contre le général français.James Fenimore Cooper (1789-1851), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
On m'offrit le commandement de cette étrange guérilla, et, dans l'espoir de retrouver ma fille, j'acceptai : je devins chasseur de scalp.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Celui-ci marchait gravement vers la rivière, portant à la main la tête d'un homme, qu'il tenait par ses cheveux ensanglantés, avec autant d'indifférence qu'un chasseur porte une gibecière.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste Baptiste Defauconpret (1767-1843)
S'il n'a pas été emmagasiné, ce n'est pas la faute du chasseur, c'est la mienne.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Des jours entiers sont employés sans succès à la chasse ; et, pendant cet intervalle, la famille du chasseur doit se nourrir de racines, d'écorces, ou périr.Gustave de Beaumont (1802-1866)
Le chasseur ne s'aveuglait pas sur les périls et les difficultés de son entreprise audacieuse.James Fenimore Cooper (1789-1851), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Duncan examinait encore son voisin avec curiosité, quand le chasseur arriva à côté de lui en silence et avec précaution.James Fenimore Cooper (1789-1851), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Tout en faisant ces observations, le chasseur préparait tout ce qui lui était nécessaire pour la dissection du daim.James Fenimore Cooper (1789-1851), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Interrompit un chasseur montrant successivement l'entrée de la gorge d'un côté et la montagne de l'autre.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Le loup tomba ; mais, se relevant par un effort suprême, il se jeta sur le chasseur, qu'il renversa sous lui.Édouard Laboulaye (1811-1883)
Armand, mourant de faim et de soif, comme tout chasseur qui a fait son métier, parut médiocrement satisfait de ce retard qu'on lui imposait.Alfred de Musset (1810-1857)
Fritz parut honteux de son action ; mais comme le mal était irrémédiable, je crus qu'il était convenable d'en tirer le meilleur parti possible, et j'envoyai le chasseur ramasser son gibier.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
On tira de la grange une longue perche, et le chasseur et le polsdrager furent improvisés.Nicolaas Beets (1814-1903), traduction Léon Wocquier (1821-1864)
Le chasseur paraissait disposé à suivre cet avis ; mais dans ce moment de trouble et de confusion, il avait changé de position, et il ne savait de quel côté marcher.James Fenimore Cooper (1789-1851), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CHASSEUR » s. m. « CHASSERESSE » s. f.

Qui aime la chasse. St. Hubert est le Patron des Chasseurs. un repas de Chasseur, pour dire, prompt & leger. une Messe de Chasseur, est une Messe dite à la haste. en tout gibier on remarque toûjours le morceau du Chasseur. Diane chez les Payens étoit une Divinité Chasseresse.
Les mots de l’époque Candidater, présentiel, distanciel... Comment savoir si des mots sont vraiment des anglicismes ? Candidater, présentiel, distanciel... Comment savoir si des mots sont vraiment des anglicismes ?

L’accusation d’anglicisme est l’épouvantail favori que dressent les puristes de la langue française contre les innovations linguistiques qui leur...

Florent Moncomble 15/09/2021