chatouiller

 

définitions

chatouiller ​​​ verbe transitif

Produire, par des attouchements légers et répétés sur la peau, des sensations qui provoquent un rire convulsif. Chatouiller la plante des pieds (à qqn). —  pronominal (réciproque) Enfants qui se chatouillent.
Faire subir un léger picotement. ➙ agacer, picoter.
littéraire Exciter doucement par une sensation, une émotion agréable. ➙ titiller. Chatouiller la vanité de qqn. ➙ flatter.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je chatouille

tu chatouilles

il chatouille / elle chatouille

nous chatouillons

vous chatouillez

ils chatouillent / elles chatouillent

imparfait

je chatouillais

tu chatouillais

il chatouillait / elle chatouillait

nous chatouillions

vous chatouilliez

ils chatouillaient / elles chatouillaient

passé simple

je chatouillai

tu chatouillas

il chatouilla / elle chatouilla

nous chatouillâmes

vous chatouillâtes

ils chatouillèrent / elles chatouillèrent

futur simple

je chatouillerai

tu chatouilleras

il chatouillera / elle chatouillera

nous chatouillerons

vous chatouillerez

ils chatouilleront / elles chatouilleront

 

synonymes

chatouiller verbe transitif

titiller, faire des guili(-guili) à (familier), faire des papouilles à (familier)

démanger, picoter

piquer, exciter

flatter, charmer, plaire à, titiller

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Oui, mes arêtes, mes coquilles et mes feuilles de houx doivent - vous chatouiller le nez, hypocrites !Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Le petit diable de la nouvelle étoile vous puisse chatouiller, pour vous faire rire.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Ce sont d'exquises passions qui viennent ainsi chatouiller « sa vieille âme poisante » et lui rendre encore aimable son dernier reste de vie.Pierre Villey (1879-1933)
Il y avait là de quoi le chatouiller admirablement dans sa vanité.Hector Malot (1830-1907)
Celui-ci écumait gravement un pot-au-feu dont le fumet alla chatouiller le nez recourbé du nouveau venu.Joseph Marmette (1844-1895)
Elle avait couru d'inquiétantes aventures, des sollicitations répréhensibles continuaient de la chatouiller.Georges Eekhoud (1854-1927)
Boisdon fils voulait bien suivre son père, afin de voir aussi ce sauvage dont il venait d'entendre parler d'une manière propre à chatouiller son imagination.Joseph Marmette (1844-1895)
Adieu, ma très-chère enfant ; vous voyez bien que ce qui s'appelle se chatouiller pour se faire rire, c'est justement ce que nous faisons.Madame de Sévigné (1626-1696)
Si tu es un papillon ou une fleur, envole-toi au vent, et ne viens pas nous chatouiller l'œil ou l'oreille.George Sand (1804-1876)
Guermann, en écoutant ce babil amical, sentait chatouiller de nouveau sa vanité longtemps endormie.Marie d'Agoult (1805-1876)
J'en ai connu qu'on n'avait pas besoin de chatouiller si longtemps.Émile Zola (1840-1902)
J'ai une petite machine pour le chatouiller à l'endroit sensible, et alors il rit, mes enfants, il n'a plus rien à me refuser.Émile Zola (1840-1902)
Déjà cela commençait à me chatouiller à l'occiput... tu sais bien les prodromes... il m'aurait fait mourir comme il m'en menaçait le misérable...Fernand Kolney (1868-1930)
Ce dernier, du reste, sentait, depuis un instant, un courant d'air lui chatouiller la nuque.Eugène Chavette (1827-1902)
Peu à peu les bas à jours glissaient ; je les sentais mollir, s'affaisser, me chatouiller déjà les genoux.Judith Gautier (1845-1917)
Non : mon fouet, loin de déchirer, ne sait que chatouiller les gens ; il les fait rire et rien de plus.Émile Zola (1840-1902)
Mais ce n'est pas la peine de me passer la main dans les cheveux et de me chatouiller l'amour-propre.Alfred Assollant (1827-1886)
Mais, au fond, l'idée d'un pouvoir non partagé ne laissait pas que de chatouiller agréablement l'ambition et le ressentiment de chacun d'eux.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CHATOUILLER » v. act.

Toucher legerement quelque personne en quelque partie delicate, ensorte que cela luy cause quelque plaisir ou esmotion. On chatouille les personnes aux hanches, à la plante des pieds. Ce mot vient de catullare, qu'on a dit pour catullire. Les Picards disent encore catouiller. Menage.
 
CHATOUILLER, se dit aussi du sentiment qui donne du plaisir au corps. La Musique chatouille l'oreille. les bonnes odeurs chatouillent le nez. les bonnes saveurs chatouillent le goust.
 
On le dit figurément en choses spirituelles. La loüange, les applaudissements chatouillent l'esprit. les pensées agreables nous chatouillent l'ame. ce discours chatouille bien sa vanité.
 
On dit en termes de Manege, Chatouiller de l'esperon.
 
On dit proverbialement, qu'un homme se chatouille pour se faire rire, quand il rit sans sujet apparent, ou par quelque imagination agreable qui luy passe dans l'esprit.
 
CHASTOUILLÉ, ÉE. part. & adj.
Vidéos La faute de l'orthographe, par Arnaud Hoedt et Jérôme Piron La faute de l'orthographe, par Arnaud Hoedt et Jérôme Piron

Découvrez la conférence TEDxTalks d’Arnaud Hoedt et Jérôme Piron sur le rapport dogmatique à l’orthographe. 

07/12/2020