flatter

 

définitions

flatter ​​​ verbe transitif

Louer excessivement ou faussement (qqn), pour plaire, séduire. ➙ encenser, flagorner.
littéraire Flatter qqn de qqch., laisser faussement espérer. ➙ bercer, leurrer.
Caresser avec la main. Flatter un chien.
(sujet : chose)
Être agréable à, faire concevoir de la fierté à. Cette distinction me flatte. ➙ toucher. —  Cela flatte sa vanité.
Faire paraître plus beau que la réalité. ➙ avantager, embellir. Ce portrait la flatte. —  par extension au participe passé Portrait flatté, où la personne est embellie.
(complément : chose)
Encourager, favoriser avec complaisance. Flatter les vices de qqn.
Affecter agréablement (les sens). Ce vin flatte le palais.

se flatter (de) verbe pronominal

(+ infinitif) Se croire assuré de. Il se flatte de réussir. ➙ espérer, prétendre.
(+ nom ou infinitif) Tirer orgueil, vanité de. ➙ se targuer de. Elle se flatte de sa réussite, d'avoir réussi.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je flatte

tu flattes

il flatte / elle flatte

nous flattons

vous flattez

ils flattent / elles flattent

imparfait

je flattais

tu flattais

il flattait / elle flattait

nous flattions

vous flattiez

ils flattaient / elles flattaient

passé simple

je flattai

tu flattas

il flatta / elle flatta

nous flattâmes

vous flattâtes

ils flattèrent / elles flattèrent

futur simple

je flatterai

tu flatteras

il flattera / elle flattera

nous flatterons

vous flatterez

ils flatteront / elles flatteront

 

synonymes

flatter verbe transitif

complimenter, honorer

louer, aduler, cajoler, caresser, courtiser, encenser, chatouiller l'amour-propre de, faire des courbettes à, chanter la pomme à (Québec), lancer des fleurs à (familier), flagorner (littéraire), louanger (littéraire), faire de la lèche à (familier), lécher les bottes de (familier), lécher le cul de (très familier), passer la main dans le dos à (familier), passer de la pommade à (familier), passer la brosse à reluire à (familier), frotter la manche à (familier, Belgique)

[vieux] abuser, mentir à, berner, leurrer

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je ne suis pas assez sot pour me flatter qu'il me laisse échapper sans rançon ; mais qu'elle soit raisonnable.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Tous les pères le proposaient pour modèle à leurs fils ; toutes les mères faisaient des vœux pour qu'il devînt l'époux de leurs filles ; mais peu osaient s'en flatter.Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Enfin, revenons à nos moutons, ou, si tu veux, pour flatter ta manie, à nos tigresses.Paul Bourget (1852-1935)
Il lui passa le même jour la main sur le bras, comme pour la flatter.Charles Nodier (1780-1844)
Ce rapport ne déroge pas au principe applicable à l'examen des rapports annuels, principe en vertu duquel il faut nécessairement flatter l'institution concernée.Europarl
Sans me flatter, c'est la principale cause de la liberté que vous me laissez dans votre journal.Anatole France (1844-1924)
Les souverains peuvent imposer des lois aux matériaux, mais non à la matière, et les rides (infernales démocrates) ne savent guère flatter.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Il eut grand soin de mêler dans son discours tout ce qui pouvait flatter le goût français.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction Victorine de Chastenay (1771-1855)
Je ne suis pas grand parleur, je ne sais point flatter, et je ne puis écouter une femme à moins qu'elle ne soit jolie et folâtre.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Il y a là quelque chose de bien fait pour flatter l'amour-propre d'une jeune fille.Jean de la Brète (1858-1945)
Il sait qu'aucun homme ne peut se flatter raisonnablement de penser quelque chose qu'un autre homme n'ait pas déjà pensé avant lui.Anatole France (1844-1924)
C'est la raison pour laquelle je vais voter contre ce rapport dont le seul but politique avoué est de flatter la propagande des euromondialistes.Europarl
La préférence marquée d'un tel homme sur une foule de jeunes filles plus riches et plus brillantes qu'elle, ne pouvait manquer de la flatter.Johann Wolfgang Goethe (1749-1832), traduction Aloïse Christine de Carlowitz (1797-1863)
L'empereur se fait admirer et flatter jusqu'au moment où un enfant dit la vérité et constate : "il ne porte absolument rien !».Europarl
Le marquis fut charmé de la proposition ; rien ne pouvait le flatter plus que d'avoir à montrer ses travaux agricoles.George Sand (1804-1876)
Nul ne pourrait se flatter de répondre à ce sujet d'une façon impartiale et complètement satisfaisante.Rodolphe Reuss (1841-1924)
Si j'avais à recommencer ma vie avec l'expérience que j'ai acquise, je m'appliquerais à être hypocrite et à flatter tout le monde.Anatole France (1844-1924)
J'ai peu de principes fixes, je le crains, mais il en est deux que je puis me flatter de ne jamais violer.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Comment pouvais-je me flatter qu'on eût besoin de moi, une pauvre femme isolée et désolée, et qui ne fait que vous porter malheur !Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Ne pourriez-vous flatter l'humeur de ce grossier personnage, jusqu'à ce que nous ayons su ses projets ?George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FLATTER » v. act.

Attribuer à une personne de bonnes qualitez qu'elle n'a pas, l'en loüer, l'en feliciter. Il n'y a point d'Historien qui ne flatte ceux qui les payent. tous les hommes veulent estre flattez. Menage derive ce mot de flagitare, ou plustost de lactare. Il n'en dit pas la raison. Nicod croit qu'il vient de flatare frequentatif de flo, parce que les flatteurs soufflent toûjours quelque chose aux oreilles de ceux qui les veulent ouïr. D'autres le derivent du Grec plattein, qui signifie oblinere, fingere. d'autres de flatra, qui en langage Celtique ou Bas-Breton signifie flatter.
 
FLATTER, signifie aussi, Excuser par complaisance les defauts qui sont en quelqu'un. Les vices croissent, parce qu'on les flatte. un sujet flatte toutes les passions de son Prince. On dit aussi qu'un miroir flatte, qu'un Peintre flatte, quand il ne fait pas voir les defauts qui sont dans l'objet.
 
FLATTER, signifie presque en ce sens, Estre indulgent à ceux qu'on devroit chastier. Le Confesseur qui flatte son Penitent est cause de sa damnation. un Medecin qui flatte une playe, qui ne coupe pas ce qui est à couper, tuë son malade. Il ne faut point flatter un peuple seditieux, il le faut punir severement.
 
FLATTER, signifie encore, Deguiser une verité qui seroit desagreable à celuy qui y est interessé, luy donner meilleure opinion d'une chose qu'il n'en doit avoir. Presque tous les Plaideurs se trompent, se flattent dans leurs affaires. on flatte ce jeune homme de l'esperance de luy faire épouser cette fille, mais il n'y reüssira pas.
 
FLATTER, se dit aussi des caresses corporelles qu'on fait à quelqu'un : ce qui se dit tant de l'homme que de la beste. Cette mere flatte ses enfans jour & nuit. le chien de Tobie venoit flatter son maistre en remuant la queuë.
 
FLATTER, se dit aussi de ce qui touche agreablement les sens. La musique, les parfums flattent agreablement l'oreille, l'odorat.
 
FLATTER, se dit figurément en choses spirituelles. Flatter sa douleur, c'est-à-dire, l'adoucir par quelques reflexions morales. Flatter son amour, c'est-à-dire, Se donner de belles esperances. Flatter son imagination, c'est la repaistre de chimeres agreables. Je ne trouve rien qui flatte mon esprit en ce gros livre.
 
On dit aussi, que l'apparence flatte, pour dire, nous trompe. Nous fusmes flattez par la bonace de nous aller promener sur la mer, mais en un moment elle s'enfla, elle devint orageuse.
 
On dit proverbialement & figurément, qu'il ne faut point flatter le dé, pour dire, qu'il faut parler franchement & sans marchander de l'affaire dont il s'agit.
Déjouez les pièges ! « Elle a l'air gentille » ou « elle a l'air gentil » ? « Elle a l'air gentille » ou « elle a l'air gentil » ?

Vous aussi, vous hésitez toujours ?... Alors consultez les règles d'or de l'accord de l'adjectif qualificatif avec « avoir l'air ».

27/02/2020