châtrer

définitions

châtrer ​​​ verbe transitif

Rendre (un homme, un animal mâle) impropre à la reproduction en mutilant les testicules. ➙ castrer. Châtrer un taureau, un chat. —  par extension Rendre (un mâle ou une femelle) impropre à la reproduction. Faire châtrer une chatte.
au participe passé Homme châtré. ➙ eunuque.

conjugaison

actif

indicatif

présent

je châtre

tu châtres

il châtre / elle châtre

nous châtrons

vous châtrez

ils châtrent / elles châtrent

imparfait

je châtrais

tu châtrais

il châtrait / elle châtrait

nous châtrions

vous châtriez

ils châtraient / elles châtraient

passé simple

je châtrai

tu châtras

il châtra / elle châtra

nous châtrâmes

vous châtrâtes

ils châtrèrent / elles châtrèrent

futur simple

je châtrerai

tu châtreras

il châtrera / elle châtrera

nous châtrerons

vous châtrerez

ils châtreront / elles châtreront

synonymes

châtrer verbe transitif

castrer, émasculer, bistourner (Technique)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le tout fut remis au prochain chapitre, auquel, le fait vérifié, commissaires, dont il fut l'un, furent nommés, pour monocordialement, selon la conclusion, châtrer le diable.François Béroalde de Verville (1556-1626)

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CHASTRÉ » s. m.

est un homme à qui on a coupé les testicules. Les chastrés n'ont point de barbe. Les chastrés conservent long-temps leur voix claire. On appelle une mine de chastré, un visage desagreable, & sur tout aux femmes.

Définition de « CHASTRER » v. act.

Couper, retrancher les testicules à quelque animal. On chastre les boeufs, les moutons, les chapons, &c. pour les engraisser, ou pour les rendre plus dociles. On chastre aussi les truyes, les chiennes. Les Orientaux chastrent les hommes pour avoir des gardiens fidelles de leurs femmes. Ce mot vient du Latin castrare. On a appellé un mouton chastré, castor. Du Cange.
 
CHASTRER, se dit quelquefois des femmes. Athenée rapporte que le Roy Andramiris fut le premier qui fit chastrer des femmes. Hesychius & Suidas disent que Gyges fit la même chose. Galien dit qu'on ne les peut chastrer sans les mettre en danger de la vie. Dalechamp dit sur ce passage d'Athenée, que c'estoit simplement les boucler.
 
CHASTRER, se dit aussi figurément des choses dont on a retranché quelque partie. Ce Libraire m'a vendu un livre chastré. ce Crocheteur a chastré ces cotrets, ces fagots. On dit aussi, Chastrer les ruches, en oster les gauffres de miel. Chastrer les arbres, en oster les branches, ou en faire sortir les humeurs nuisibles. Chastrer un cep de vigne, en couper les rejettons qui poussent vers le pied.
 
CHASTRÉ, EÉ. part. & adj.