chômer

définitions

chômer ​​​ verbe intransitif

vieux Suspendre son travail pendant les jours fériés. —  au participe passé Jours chômés, pendant lesquels on ne travaille pas.
Ne pas avoir de travail, par manque d'emploi (→ plus courant être au chômage).
locution Ne pas chômer, travailler beaucoup.

conjugaison

actif

indicatif

présent

je chôme

tu chômes

il chôme / elle chôme

nous chômons

vous chômez

ils chôment / elles chôment

imparfait

je chômais

tu chômais

il chômait / elle chômait

nous chômions

vous chômiez

ils chômaient / elles chômaient

passé simple

je chômai

tu chômas

il chôma / elle chôma

nous chômâmes

vous chômâtes

ils chômèrent / elles chômèrent

futur simple

je chômerai

tu chômeras

il chômera / elle chômera

nous chômerons

vous chômerez

ils chômeront / elles chômeront

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Comme elle n'osait chômer aussi, effrayée devant l'inaction ruineuse du matériel, elle rêvait un moyen terme, peut-être une grève, d'où son peuple de mineurs sortirait dompté et moins payé.Émile Zola (1840-1902)
Voudriez-vous me faire présider un sanhédrin ou chômer un sabbat ?Pétrus Borel (1809-1859)
Mais ils n'ont pas tardé à en sortir, décidés à chômer.Georges Darien (1862-1921)
Sans doute, le tribunal n'a pas voulu chômer de procès.Émile Zola (1840-1902)
Il paraît que les serfs de l'usine ont menacé de chômer demain vendredi, 1er mai, fête du travail.Georges Darien (1862-1921)
Ce n'est pas faute pourtant de chômer... je vous en réponds.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Elle ne resta pas longtemps à chômer : elle fut vendue à un aéronaute qui le dimanche suivant devait monter en ballon.Hans Christian Andersen (1805-1875)
Cet humanisme superficiel fit chômer en moi trois ans le raisonnement, en même temps qu'il détruisait la naïveté première de ma foi.Ernest Renan (1823-1892)
Le fabricant terrifié n'osait ni travailler, ni chômer avec ces dévorantes machines ; l'usure ne chôme pas ; il faisait des demi-journées, et il encombrait l'encombrement.Jules Michelet (1798-1874)
Créez de nouveaux emplois avant que nous commencions à chômer.Europarl
Après ça, fallait-il chômer, ils étaient contents tout de même...Eugène Sue (1804-1857)
Cette réclamation fut écoutée, et à partir de 1485 il leur fut permis de chômer.Paul Sébillot (1843-1918)
Et croyez que leurs faiseurs de vers ne seront pas stériles de paroles et ne les feront pas chômer de détails.Hippolyte Taine (1828-1893)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CHOMMER » v. act.

S'abstenir de travailler pour le respect de quelque jour ou Feste qu'on solemnise. St. Joseph est une Feste qu'on chommoit autrefois. On chomme les jours de la naissance des Princes, de leurs entrées solemnelles. Ce mot vient, selon Menage, de calmare, qui a esté fait de calmus, disant qu'il faudroit écrire chaumer, & cite Vulcanius qui le derive du Grec chasman, qui signifie estre oisif & baailler. Mais il est certain que ce mot vient de chom qui est purement Bas-Breton, & signifie demeurer, s'arrester, se reposer. On dit encore en Bretagne, Chommet d'asé, Arrestez là, demeurez là.
 
CHOMMER, signifie aussi, Manquer de besogne, de travail, de pratique. Il ne faut pas laisser chommer les compagnons, il leur faut tailler de la besogne.
 
On dit proverbialement d'un homme disgracié qui n'a plus ni credit, ni autorité, que c'est un Saint qu'on ne chomme plus. On dit aussi, Il ne faut point chommer les Festes avant qu'elles soient venuës, pour dire, Il ne faut point s'affliger, ni se resjouïr par prevoyance, & avant que les biens ou les maux soient arrivés.
 
CHOMMÉ, ÉE. part. & adj. La Feste des morts n'est chommée que jusqu'à midy.
Les deux font la paire Figue et foie Figue et foie

La cuisine française mélange volontiers gastronomie et anatomie, en accommodant divers organes ou autres abats… et cela se retrouve dans l’étymologie.

Dr Orodru 15/09/2021