ciboire

 

définitions

ciboire ​​​ nom masculin

Vase sacré en forme de coupe, où l'on conserve les hosties.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Au lieu de tabernacle, le peuple dit custode, pour désigner l'ouvrage fait en forme de petit temple pour renfermer le saint ciboire.Thomas Maguire (1776-1854)
De la sacristie déboucha un prêtre portant le saint-ciboire.Gustave Flaubert (1821-1880)
Le légat avait donné au roi un ciboire rempli d'hosties consacrées, soit pour l'usage de sa propre dévotion, soit pour la consolation de ceux qui pourraient mourir dans le passage.Richard de Bury (1730?-1794?)
Il approcha une chaise du chevet du lit et s'assit, le ciboire entre ses deux mains et l'oreille près de la bouche du mourant.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
J'ai conservé le souvenir précis d'un saint ciboire, en forme de mappemonde, surmonté d'une croix dont le milieu était orné d'un énorme diamant et les branches de quatre grosses perles.Marquise de La Tour du Pin Gouvernet (1770-1853)
Le tabernacle, l'architecture de la table d'autel, les degrés par où on y monte, le ciboire fait d'une seule pièce d'agate, sont autant de miracles.Marie-Catherine d'Aulnoy (1651-1705)
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CIBOIRE » subst. masc.

Vaisseau sacré en forme de grand calice couvert, qui sert à conserver les hosties consacrées pour la communion des Chrêtiens. Nicod derive ce mot du Grec kibotos, qui signifie un coffret, ou une petite caisse. D'autres le derivent de ciborium Latin & Grec, qui se trouve dans Horace, & qui chez Anastase a été dit d'une boëste où on gardoit l'Eucharistie. Ugution dit que ciborium est proprement un vase destiné ad ferendos cibos. Chez les anciens Escrivains ce mot se disoit de toute sorte de construction faite en voute, portée sur quatre piliers ; & chez les Auteurs Ecclesiastiques, de ces petits dais ou voiles élevés & suspendus sur le maistre autel. On en voit encore en quelques Eglises à Paris, où on les nomme ainsi : & on a dit qu'on posoit des ciboires sur les corps des Saints & des Martyrs, parce qu'on les enterroit sous les autels.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui ont marqué les années 2010 Top 10 des mots qui ont marqué les années 2010

Les mots qui apparaissent ou se répandent à une période donnée sont toujours le reflet de l’esprit de cette époque et des mutations de la société. Sans surprise, ceux de la décennie qui vient de s’achever concernent avant tout les technologies numériques, mais aussi la vie quotidienne, l’économie et la politique. Voici une rétrospective des années 2010 à travers le top des néologismes qui nous ont le plus marqués.

Édouard Trouillez 11/05/2020