clameur

 

définitions

clameur ​​​ nom féminin

Ensemble de cris confus. ➙ bruit, tumulte.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Gillot eut soudain une sorte de grognement bref, puis une longue, une hideuse clameur stridente, frénétique ; la tenaille avait saisi la langue !Michel Zévaco (1860-1918)
La clameur du torrent, que rien ne brise ou n'assourdit, monte des gouffres, rauque et brutale.Auguste Angellier (1848-1911)
Mais ceux des spectateurs de cette scène qui collaient leurs visages aux vitres de la fenêtre poussèrent une grande clameur d'angoisse et d'épouvante.Eugène Sue (1804-1857)
Mais il dut élever la voix, pour se faire entendre, dans le bruit croissant des conversations, un roulement régulier, monotone, pareil à une clameur d'eaux débordées, coulant sans fin.Émile Zola (1840-1902)
Tout à coup, un bruit étrange, bruit plus fort que celui que fait le tonnerre en se précipitant dans l'espace, fit retentir l'air d'une sinistre clameur.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Ceux-ci n'entendaient pas, le râle continuait, revenait, emportait tout ; pendant que, du dehors, arrivait la clameur d'ivresse des camarades qui mangeaient encore, sans pouvoir se rassasier.Émile Zola (1840-1902)
A ce moment, du fond de la nef, parvint jusqu'à lui une clameur de détresse ; puis un bruit de lutte violente.Michel Zévaco (1860-1918)
Maintenant que tous les phoques et leurs femmes étaient à terre, on pouvait entendre leur clameur à plusieurs milles au large, au-dessus des plus bruyantes tempêtes.Rudyard Kipling (1865-1936), traduction Louis Fabulet (1862-1933) et Robert d'Humières (1868-1915)
Une autre voix semblable gémit à son tour, un peu plus loin ; puis, tout près, la sirène du port, leur répondant, poussa une clameur déchirante.Guy de Maupassant (1850-1893)
Le roi n'avait pourtant qu'à écouter la grande clameur parisienne pour savoir enfin ce que pensait le peuple.Jules Claretie (1840-1913)
Là, enfin, la clameur lointaine, les abois du jeu cessèrent, ne furent qu'une rumeur vague, perdue dans le grondement de la place.Émile Zola (1840-1902)
Je soumis au conseil ces considérations ; mais il y avait eu scandale et il y avait clameur ; le conseil persista à penser que les deux révocations étaient nécessaires.François Guizot (1787-1874)
Tout à coup, au loin, éclate une clameur effroyable : sont-ce des lions affamés qui rugissent, ou des tigres amoureux qui miaulent ?Joseph Vilbort (1829-1911)
La main du patron pesa plus lourde sur son épaule, mais à ce moment une éclatante et joyeuse clameur passa au travers de la porte de la rue.Paul Féval (1816-1887)
La clameur démocratique la repoussait absolument ; et parmi les nouveaux conservateurs eux-mêmes, la plupart s'associaient à cette répulsion, par conviction réelle, ou par entraînement, ou par faiblesse.François Guizot (1787-1874)
Elle errait depuis long-temps dans de vastes quartiers, dont la solitude l'étonnait, quand une lointaine et lugubre clameur la saisit d'effroi.Philippe-Paul de Ségur (1780-1873)
Par moments, au milieu de la clameur grondante et continue, de brusques craquements se faisaient entendre.Émile Zola (1840-1902)
Sous ces coups, une pierre à moitié descellé se détacha, tomba dans le vide... d'en bas, une clameur de stupéfaction, de rage et de terreur monta jusqu'à eux...Michel Zévaco (1860-1918)
Je perdais haleine dans cet air puant et embrasé ; j'entendais une clameur horrible, des gémissements, des hurlements et des jurements.Alphonse Daudet (1840-1897)
Alors une clameur terrible éclata parmi ces gens, faite de sanglots et de hurlements indistincts de leur joie furieuse.Michel Zévaco (1860-1918)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CLAMEUR » s. f.

Cri public & tumultueux causé par quelque trouble, plainte ou douleur. Les Juifs faisoient leurs penitences avec grand bruit & clameurs. dans le sac de cette ville on entendoit les clameurs & gemissements du peuple.
 
CLAMEUR DE HARO, est une plainte ou reclamation qu'on fait de l'aide du Prince contre la force & l'oppression d'autruy. Elle est introduitte par le titre second de la Coûtume de Normandie. C'est une procedure où le demandeur mene le deffendeur devant le Juge, particulierement en matiere possessoire & provisoire ; & là ils donnent respectivement caution, l'un de poursuivre le haro, & l'autre de le deffendre : & cependant la chose est sequestrée en main tierce, & le Juge ne peut vuider la clameur de haro sans amende. Dans les Lettres de Chancelerie on met, Nonobstant clameur de haro, Chartre Normande & autres Lettres à ce contraires.
 
Ces mots viennent du Latin clamo, qui vient du Grec kalimi, qui signifie voco, ou de klazo, clamo, clango.
Vidéos Granny Smith, par Alain Rey Granny Smith, par Alain Rey

La pomme Granny Smith, littéralement « mémé Smith », tire son nom d’une dame âgée, Mrs Smith, qui fut la première à en produire ! Découvrez l’histoire du nom de cette variété de pomme, avec Alain Rey.

Alain Rey 15/09/2020