clou

 

définitions

clou ​​​ nom masculin

Petite tige de métal à pointe, souvent à tête, qui sert à fixer, assembler, suspendre. Petits clous. ➙ semence. Planter des clous. ➙ clouer. —  au figuré Enfoncer* le clou.
familier Les clous : passage pour piétons (autrefois signalé par de gros clous). Traverser dans les clous. ➙ passage clouté.
locution, au figuré Maigre comme un clou : très maigre. —  familier Ça ne vaut pas un clou : cela ne vaut rien. —  Des clous ! : rien du tout.
au figuré
Clou de girofle*.
familier Furoncle.
familier Mont-de-piété. Mettre ses bijoux au clou.
Le clou du spectacle : ce qui accroche le plus l'attention des spectateurs.
Mauvais véhicule. ➙ familier bagnole, guimbarde.
 

synonymes

clou nom masculin

[à tête] broquette, pointe, semence

[sans tête] clavette, cheville, chevillette

[d'ornement] bossette, caboche, cabochon

[familier] furoncle

[familier] mont-de-piété, crédit municipal, ma tante (familier, vieilli)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Une personne passant par la fenêtre pouvait l'avoir refermée, et le ressort aurait fait son office mais le clou n'aurait pas été replacé.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Une nuit il tenta de s'échapper : il scia sa chaîne et perça son mur avec un clou, il grimpa jusqu'à un des soupiraux et arracha une barre de fer.Victor Hugo (1802-1885)
Demandes et réponses allaient comme elles pouvaient dans ce dialogue, tombant toujours d'accord, sur l'amour, comme les figurines de sureau sur le clou.Victor Hugo (1802-1885)
De lourdes charpentes se détachent du bord du toit et restent suspendues à un clou, balancées par l'ouragan au-dessus de la rue et enveloppées d'une longue flamme.Victor Hugo (1802-1885)
Il est absolument inutile d'enfoncer le clou plus loin que ce que les ultraconservateurs veulent bien tolérer.Europarl
Dieudonné nia, respectueux, la possibilité de la guérison, tandis que sa mère reprochait vertement à la servante d'avoir oublié de glisser un clou de girofle dans le coulis.Paul Adam (1862-1920)
Rien n'y manquait ; depuis l'encadrement des glaces jusqu'au moindre clou de la tenture, il n'y avait pas le moindre écart de style.George Sand (1804-1876)
La discussion est, par rapport à l'opinion des gens, la même chose que le marteau par rapport au clou.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936)
Je rajustai soigneusement la tête avec le morceau qui la continuait, et le tout figura un clou intact ; la fissure était inappréciable.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Quantité de femmes indiennes ont l'habitude de mâcher du clou pour donner plus de douceur à leur haleine ; mais les excellentes qualités du girofle sont d'ailleurs assez connues.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Au montant d'un rayon s'apercevait, accrochée à un clou, une robe neuve de laine brune.Edmond de Goncourt (1822-1896)
Puis il prit sur la table un clou et un petit marteau dont le manche était curieusement peint de lettres cabalistiques.Victor Hugo (1802-1885)
Tout propriétaire d'un clou recevait un marteau et le grand privilège consistait à enfoncer le clou dans la statue.Henri Sévérin Béland (1869-1935)
Tout à coup le bruit d'un objet sonore, tombant au milieu de sa chambre, attira son attention ; c'était un gros clou qui traversait un mince billet.George Sand (1804-1876)
J'y trouvai bien un clou, mais tellement semblable aux autres clous auxquels je le comparai, qu'il me parut impossible que ce fût là un de ses engins.Guillaume Apollinaire (1880-1918)
Malheureusement pour lui, sa chemise s'accrocha à un gros clou enfoncé au deuxième étage, et le tint ainsi suspendu.Théodore de Banville (1823-1891)
Le maréchal lui retirait le clou du pied et, peu de jours après, le cheval était guéri.Paul Sébillot (1843-1918)
Les dépenses agricoles, tout d'abord, pour lesquelles je souhaite une fois de plus enfoncer le clou de la distinction entre dépenses obligatoires et dépenses non obligatoires.Europarl
Je refermai la croisée, et le clou offrit de nouveau le semblant d'un clou complet.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Dites-moi : quelqu'un, par hasard, se flatterait-il d'avoir mis un clou à la roue de la fortune ?Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CLOU » s. m.

Petit morceau de metail qui est pointu, qui sert à attacher, à suspendre, ou à orner quelque chose. Il y a plusieurs sortes de clous. Clou à teste, est celuy qui sert à attacher, à tenir ferme quelque chose. Clou à crochet, celuy qui sert à la suspendre, comme une tapisserie, une cremailliere. Clou de Mareschal, est un clou long & pointu, qui sert à ferrer les chevaux. Clou de Vitrier, est la pointe du clou de Mareschal. Clou à latte, c'est le clou dont se servent les Couvreurs. Clou de soulier, est un clou plat que les Savetiers mettent aux semelles des pauvres gens. Clou de charrette, c'est celuy avec lequel on attache les bandes des rouës. Clou de broquette, est un petit clou pour attacher les choses delicates. Il y a de petits clous d'or & d'argent pour les fermoirs, ou pour couvrir les boëstes & estuis des montres. Les clous dorez sont de cuivre, & on en seme, on en couvre les coffres, les carrosses pour les orner. Un clou rivé, est celuy qui sert à attacher les pieces des ciseaux, ou les branches d'un compas, ou autres choses mobiles dans des charnieres, ou à attacher des pieces de cuivre ou de fer l'une contre l'autre. Il y a aussi des clous à vis disposez à entrer dans des escrous. Clou à double pointe, est celuy qui sert à ferrer les portes. Les Selliers employent aussi des clous à double pointe, qu'ils appellent mordants. Ce mot vient du Latin clavus. Nicod. Mais Menage croit qu'il vient plûtost de claudus, à claudendo. On a dit dans la basse Latinité glodus.
 
On appelle clou de ruë, toute sorte de clou ou de pointe qu'un cheval se fiche dans le pied allant par la ruë, ou par la campagne. Il se dit même d'une chaussetrappe. Mon cheval est boiteux d'un clou de ruë.
 
CLOU, est aussi une espece de petit froncle, un petit bouton ou gale qui vient à suppuration.
 
CLOU DE GIROFLE. Il est expliqué à Girofle.
 
CLOU, se dit proverbialement en ces phrases. On dit, qu'une chose ne tient ni à fer, ni à clou, pour dire, qu'elle se peut destacher, qu'on la peut emporter d'une maison quand on demesnage. On le dit aussi parmi les mercenaires de ce qu'on est prest de delivrer si-tost qu'on l'aura payé, comme si on disoit qu'il ne tient plus qu'à de l'argent. On dit d'une chose qu'on estime peu, qu'on n'en donneroit pas un clou à soufflet. On dit d'un bastiment neuf, ou de celuy qui est en bon estat de reparations, qu'il n'y manque pas un clou. On dit qu'un clou chasse l'autre, pour dire, qu'une nouvelle passion guerit d'une autre qu'on avoit. On dit, qu'on a rivé le clou à quelqu'un, pour dire, qu'on luy a repliqué fortement & aigrement sur quelque chose de choquant qu'il a dit. On dit aussi d'un homme qui est un peu fou, qu'il luy manque un clou, qu'il luy faut un clou, on sousentend à son armet. On dit qu'un homme compte les clous d'une porte, pour dire, qu'il s'ennuye d'attendre à une porte, & qu'il a le loisir d'en compter les clous.
Déjouez les pièges ! « On est raisonnable » ou « raisonnables » ? « On est raisonnable » ou « raisonnables » ?

Vous hésitez souvent sur l'accord de l'adjectif qualificatif avec on ? Suivez le guide !

17/07/2020