cocu

définitions

cocu ​​​ , cocue ​​​ nom et adjectif

familier Personne dont le conjoint est infidèle. « Le Cocu magnifique » (pièce de Crommelynck). —  locution Une veine de cocu : beaucoup de chance.
adjectif Elle est cocue.

synonymes

cocu, cocue nom et adjectif

trompé, qui porte des cornes, cornard (familier, vieilli)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il est vrai qu'elle n'osoit y prendre autant de plaisir qu'avec son mari, de peur de le faire cocu, & qu'elle prît goût au revas-y.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Et il ne voulait pas payer, pour tout cela ; il ne voulait pas être cocu.Georges Darien (1862-1921)
Il avoit le nez bien près du cela de sa femme ; il pouvoit bien voir si d'autres y étoient : il n'eût pas été cocu sans avis.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Et comme tu n'es pas plus mal tourné que tous les freluquets qui veulent me prendre le menton, tu ne seras jamais cocu !Eugène Demolder (1862-1919)
Cette femme prit la peine de le faire cocu, et de lui aider à se ruiner.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
De cocu ridicule et de roi imbécile qu'il était, tu en fis un monarque sympathique aux populations sentimentales.Fernand Kolney (1868-1930)
Un cocu, c'est un type qu'est marié et que sa femme lui fait des blagues avec d'autres types.Alphonse Allais (1854-1905)
Cette glorieuse apothéose du cocuage par un cocu de génie qui s'exécutait noblement, convertit tout le monde.Jules Michelet (1798-1874)
Est-ce que vous êtes fâché qu'avec le plaisir que vous aurez d'être bien avec elle, vous ayez encore celui de faire un mari cocu ?Bussy-Rabutin (1618-1693)
Le coucou..., « cocu blanc, cocu noir, gris cocu nivernais », jouait à cache-cache, au fond de la forêt.Romain Rolland (1866-1944)
Le pauvre petit bon homme n'entendoit pas que je parlois d'un cocu ; & de-là vint le proverbe, que depuis on a dit : pauvre prêtre, vu la pauvreté de cettui-ci en science.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Oh, de par plus de cinq cents mille cornes de cocu, j'aimerois mieux être roi qu'hermite.François Béroalde de Verville (1556-1626)
N'est pas cocu qui veut : savez-vous que, pour l'être, il faut savoir tenir une maison, être poli, sociable, honnête ?Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Voilà comment je suis femme de cocu ; & si, je suis femme de bien ; ce que l'on ne penseroit jamais.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Elle me répondit, aussi-tôt que je le lui eus dit : va dire à ton pere qu'il est un cocu.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Le jour où il me conviendra de cesser d'être ce que je sais, vous aurez beau faire, entendez-vous, vous serez, sans même vous en douter... cocu comme d'autres.Guy de Maupassant (1850-1893)
La gauche était tenue par l'horloger du lieu, poupard chauve, extrêmement cocu, qui semblait placé là pour contraster au notaire.Paul-Jean Toulet (1867-1920)
Il se venge, le sale cocu, de toutes les cornes que je lui ai fait porter !...Georges Darien (1862-1921)
Depuis qu'elle le savait cocu, ce secret la gênait, elle avait une envie folle de causer de ça avec lui.Émile Zola (1840-1902)
Il contoit qu'on ne pouvoit donner un autre sens à ces paroles, & que quoi que ce pauvre cocu pût faire, il n'en auroit que le démenti.Gatien de Courtilz de Sandras (1644-1712)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « COCU » s. m.

Terme injurieux. Nom qu'on donne à celuy dont la femme est adultere. Les jaloux sont plus souvent cocus que les autres. Ce mot est bas, & ne se dit qu'en raillerie dans les chansons, dans les Comedies. Menage croit que ce mot vient de cuculus, à cause que le coucou va pondre dans le nid des autres oiseaux. Spelmannus le derive de cucurbita, & cucurbitare, qui signifie, débaucher la femme d'autruy. On y peut adjouster l'étymologie burlesque du Moyen de Parvenir, de coq usé, parce que cette qualité arrive ordinairement aux vieillards & aux impuissants. Mais du Cange dit plus vraisemblablement, que c'est le mot de cous redoublé, qu'on disoit aussi pour cornard : d'où vient qu'on a appellé aussi ces gens-là coupaux.
Vidéos "Figurez-vous", épisode 3 "Figurez-vous", épisode 3

Dans ce troisième épisode de « Figurez-vous », Julien Barret nous enseigne l’art de l’à-peu-près, arme absolue des humoristes.

Julien Barret 25/06/2021