collier

définitions

collier ​​​ nom masculin

Objet que l'on passe autour du cou d'un animal pour l'attacher ou le harnacher. —  locution Reprendre le collier : se remettre au travail. —  Être franc du collier, très franc. —  Donner un coup de collier : fournir un effort énergique mais momentané.
Bijou, ornement qui se porte autour du cou. Collier de diamants. ➙ rivière.
Poils, plumes du cou d'un animal d'une couleur différente de celle du reste du corps.
Collier de barbe : barbe courte qui remonte jusqu'aux tempes.
Partie d'une bête de boucherie comprenant le cou.
Technique Cercle de renfort (par ex. autour d'un tuyau). Collier de serrage.

synonymes

collier nom masculin

[sortes] sautoir, chaîne, rang (de perles), rivière (de diamants), torque

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
A tel point que j'aurai toutes les peines du monde à reprendre le collier et à me mettre en selle demain matin !Michel Zévaco (1860-1918)
En ce moment même, elle recevait, cachée, ordres sur ordres de paraître chez la reine, et de venir répondre de sa conduite au sujet du collier.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Le collier ondulait comme les anneaux d'un serpent dont chaque écaille aurait été un éclair.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Le collier vaut seize cent mille livres, vous en avez payé deux cent cinquante mille.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
À l'extrême horizon s'apercevait une longue file de points brillants, scintillants, qui lançaient des rayons rapides comme un collier de diamants.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Deux cent cinquante mille livres de pot-de-vin, c'est un bénéfice ; c'est le bénéfice qu'ils faisaient sur moi, et, de plus, ils ont le collier.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
D'ailleurs ils sentaient que le dénouement de cette seconde odyssée approchait, et qu'il n'y avait plus, comme on dit, qu'un coup de collier à donner.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
On en apercevait mieux un collier de perles et des boucles d'oreilles d'une valeur inappréciable.Walter Scott (1771-1832), traduction Albert Montémont (1788-1861)
Il rêve charrois embourbés et percherons tirant du collier à sa voix et sous ses coups.Anatole France (1844-1924)
Il ne pouvait admettre que dans cette affaire du collier, la reine pût assumer sur elle un tort, un seul.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Madame, je suis au désespoir ; vous avez acheté le collier, dites-le-moi ; vous ne l'avez pas payé, dites-le-moi encore.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Le réveil ne fut que plus rude ; ce coup de collier en politique l'avait mis tout hors d'haleine ; l'artiste en lui sentait le besoin de respirer.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Il semblait que celle-ci avait acheté, sans le dire à celui-là, un collier d'or à la ville voisine, et le mari lui reprochait sa dépense.Jules Janin (1804-1874)
Son collier, ses bracelets étaient en diamants si gros et si étincelants, qu'ils faisaient mal aux yeux lorsqu'on les regardait fixement.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Cependant avant d'aller chez eux, il passa à son bureau, où il prit six mille francs, prix de la réparation du collier.Hector Malot (1830-1907)
On entendait le souffle rauque du cheval tirant à plein collier dans les ornières gelées ... et le gémissement des essieux fatigués.Jules de Gastyne (1847-1920)
Le docteur était un homme court, à la grosse tête ronde, dont le collier de barbe et les cheveux grisonnaient.Émile Zola (1840-1902)
Ainsi, quand le collier était sorti des mains de ces bijoutiers, toutes les perles étaient vraies ; c'était donc depuis ce moment que la fraude avait eu lieu.Hector Malot (1830-1907)
Sa masse imposante et sombre est ornée d'un collier de neige qui resplendit au soleil.Joseph Vilbort (1829-1911)
Il s'habilla et, après avoir comme la veille passé une laisse au collier du chien, ils sortirent tous deux.Louis Pergaud (1882-1915)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « COLLIER » s. m.

Ornement que les femmes portent à leur cou, fait d'un tour de choses precieuses enfilées. Un collier de perles fines. un collier d'ambre. un collier de corail. Ce mot vient du Latin collare.
 
COLLIER, est aussi un ornement particulier que portent les Chevaliers des Ordres Militaires, qui s'étend bien avant sur leur manteau, & dont ils mettent la figure autour de leurs armes. C'est une chaisne d'or esmaillée souvent avec plusieurs chiffres, au bout de laquelle pend une croix, ou une autre marque de leur Ordre. Le collier du St. Esprit, de St. Michel, de St. Lazare. Maximilien a été le premier des Empereurs qui ait mis un collier d'Ordre autour de ses Armes, étant devenu Chef de celuy de la Toison ; & en France, c'est Louïs XI. qui le premier a entouré ses Armoiries du collier de l'Ordre qu'il avoit institué.
 
COLLIER, est aussi un cercle de fer, ou de cuir, ou chaisne que portent les esclaves, les Mores, les chiens pour les attacher, ou marquer leur servitude. Cet homme a été dix ans esclave, on voit encore la marque de son collier. les Grands Seigneurs ont des Mores auxquels ils mettent des colliers d'argent. les petits chiens ont des colliers de cuir garnis de sonnettes pour empêcher qu'ils ne se perdent. les chiens qui vont à la chasse au loup ont de gros colliers garnis de clous, pour empêcher que le loup ne les estrangle.
 
En ce sens on appelle au propre, Un chien au grand collier, un chien d'attache, ou un chien qui conduit les autres ; & figurément il se dit d'un habile homme qui a du credit en sa compagnie, & qui entraîne les autres en son opinion. Scarron a aussi parlé fort plaisamment,
 
De ces Auteurs au grand collier,
 
Qui pensent aller à la gloire,
 
Et ne vont que chez l'Epicier.
 
On appelle aussi un collier de More, un utencile de table fait en forme de collier de More, qui sert à élever ou porter un plat, ou une assiette volante.
 
On appelle à la boucherie, collier de boeuf, une partie de l'espaule de boeuf, qui contient le premier & le second travers, & la jouë du boeuf, dont le premier morceau contient la veine grasse, qui est fort recherché.
 
On appelle en Architecture, colliers de perles, ou d'olives, de petits ornemens qui se mettent au dessous des oves, qu'on appelle autrement patenastres.
 
COLLIER DE CHEVAL, est une piece de bois & de cuir rembourrée, qu'on passe autour du cou des chevaux de charrette, de coche, de labour, où on attache les traits pour tirer la charrette, le coche, la charruë. Et on appelle un cheval franc du collier, un cheval qui est prompt à tirer sans le secours du fouët.
 
En ce sens on dit figurément, qu'un homme est franc du collier, lors qu'il sert promptement ses amis, qu'il embrasse leur querelle franchement & sans marchander, ni se faire prier.
 
On appelle proverbialement, collier de misere, le travail penible qui est l'occupation ordinaire de quelqu'un. Ainsi on dit, Aprés s'être bien diverti, il faut aller reprendre le collier de misere, pour dire, son travail accoustumé. Quelques-uns appellent aussi le mariage, le collier de misere.
 
COLLIER, en termes de Marine, est une grosse corde que l'on met en rond comme une boucle pour y amarrer l'étay.
Le mot du jour Déconfinement Déconfinement

Confinement existait depuis le XVe siècle. Déconfinement, lui, s’est pointé comme une fleur, un 1er avril, pour offrir, dès le début de la période, une perspective de sortie.

Aurore Vincenti 29/04/2020