coloré

 

définitions

coloré ​​​ , colorée ​​​ adjectif

Qui a de vives couleurs.
au figuré Animé, expressif. Une description colorée et pittoresque. ➙ imagé.

-colore élément

Élément qui signifie « couleur » (ex. incolore, tricolore).
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Marie était assise à côté de sa mère ; et son père avait près de lui un grand homme de barbe jaune et de teint coloré.René Boylesve (1867-1926)
On reproche à ce style si expressif et si coloré de n'être pas suffisamment plastique.Elme-Marie Caro (1826-1887)
Près de lui, grand, robuste, coloré sous ses cheveux blancs coupés court, elle paraissait singulièrement jeune encore en ce moment où l'animation de la causerie détendait ses traits fatigués.Henri Ardel (1863-1938)
Xavier semblait très ému ; ses yeux noirs brillaient et la course avait coloré ses joues.André Theuriet (1833-1907)
Vous faites preuve d'enthousiasme, vous témoignez vos sentiments, vous utilisez un langage coloré, vous employez les mots justes.Europarl
Et le style est touffu, pesant, laborieux, excessif, mais solide aussi, robuste, savoureux et coloré.Jules Lemaître (1853-1914)
C'est certainement un artiste d'un talent très coloré, très net et très sobre, que celui qui a tracé ces jolies miniatures féminines.Auguste Angellier (1848-1911)
L'émotion de son cœur avait coloré ses joues, et cependant elle ne se reprochait rien.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Mon propriétaire n'était pas, d'ordinaire, très coloré, mais à ce moment sa physionomie revêtit ce ton vert particulier qui tire un peu sur le violet sale.Alphonse Allais (1854-1905)
Avec cette hardiesse d'exécution qui le caractérise... il avait coloré en poète une scène du long drame que je travaillais à construire avec la patience de l'historien.Louis Maigron (1866-1954)
C'était une chose étonnante comme il rougissait vite, le teint brusquement coloré, de très blanc qu'il était.Émile Zola (1840-1902)
Grâce au régime de sa vie monastique, elle narguait la vieillesse par un teint coloré, par une santé de fer.Honoré de Balzac (1799-1850)
Le spectacle de l'univers perçu seulement par quatre sens demeure aussi varié, et même coloré que s'il était également aperçu par les yeux.Georges Rodenbach (1855-1898)
Je le trouvai bien affaibli, quoique toujours gros et coloré ; il ne pouvait plus marcher dehors ni exercer la moindre surveillance.George Sand (1804-1876)
Par l'une entra un jeune homme de vingt ans, au visage coloré et plein, aux cheveux noirs, à l'œil dur, qui en s'adoucissant devenait faux.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
La porte s'ouvrit et il se trouva en face d'une jeune dame très bien habillée, brune, au teint coloré, qui le regardait avec des yeux stupéfaits.Guy de Maupassant (1850-1893)
Et le jeu de cette grande artiste n'est point seulement poignant et enveloppant à la fois ; il est personnel jusqu'à l'excès et pour ainsi dire coloré.Jules Lemaître (1853-1914)
C'était un grand gaillard, aux épaules carrées, au teint coloré, aux yeux profondément enfoncés dans le visage.Albert Delpit (1849-1893)
C'est un portrait coloré, si l'on veut, mais un portrait vivant, un portrait historique, saisissant de vérité photographique, lumineux de gloire comme l'époque à laquelle il appartient.Ernest Myrand (1854-1921)
Même il avait toujours ce style coloré et puissant, cette fougue et cette grande éloquence de l'heure d'éruption du volcan.Jules Claretie (1840-1913)
Afficher toutRéduire
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir

Rosa, rosa, rosam, rosae, rosae, rosa... Si cette petite rengaine réjouit les forts en thème, elle peut aussi rappeler de mauvais souvenirs à certains ! Pourtant, comme les autres langues romanes, le français est issu du latin et la majorité de son lexique est héritée de cette langue morte. Certains mots et expressions ont même été directement empruntés à la langue latine, et nous les employons quotidiennement sans forcément nous en rendre compte. Pour preuve, je vous propose un petit voyage au cœur de la langue française afin de découvrir dix mots latins qui se sont dissimulés dans notre vocabulaire. In fine, plutôt vivace le latin !

Édouard Trouillez 19/12/2019