vermeil

 

définitions

vermeil ​​​ , vermeille ​​​ adjectif

(teint, peau) D'un rouge vif et léger. Teint vermeil.

vermeil ​​​ nom masculin

Argent recouvert d'une dorure d'un ton chaud tirant sur le rouge. Plats en vermeil.
 

synonymes

vermeil, vermeille adjectif

[teint] fleuri, cramoisi, écarlate, empourpré, rougeaud, rubicond, sanguin

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Grand festin, feu d'artifice, bal, service de vermeil, et toilette de vermeil aussi, offerts à l'empereur et à l'impératrice, harangues, légendes flatteuses à outrance inscrites partout.Claire-Élisabeth-Jeanne Gravier de Vergennes Rémusat (1780-1821)
Le nécessaire était en vermeil et contenait tout ce qui pouvait être utile pour la toilette et les repas.Comtesse de Ségur (1799-1874)
C'était un garçon frais, vermeil, bien portant, joueur, aux yeux brillants et doux, mais que rien ne distinguait des autres, du moins à des regards peu attentifs.Théophile Gautier (1811-1872)
Mais vous n'avez pas l'idée de vous faire monter en épingle de cravate ces cuillers à pot en argent et ces louches en vermeil ?...Gaston Leroux (1868-1927)
La reine s'assit devant sa toilette de vermeil, et le célèbre coiffeur commença son office.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
C'était le droit du sacre pour les chanoines de garder le vase de vermeil qui contenait le vin ; les officiers du roi soutinrent que ce vase leur revenait.Jules Michelet (1798-1874)
Au moment où les deux prisonniers parurent, il tendait à son écuyer une large coupe de vermeil.Émile Souvestre (1806-1854)
Le cœur du chevalier, dans une boîte en vermeil, avait été déposé dans un petit trou carré creusé au ventre de la figure.Victor Hugo (1802-1885)
Alors l'éclat de mille bougies, des fleurs, du vermeil, des femmes, des cris d'amour et de gaîté...Eugène Sue (1804-1857)
Le bon père était vermeil à plaisir, il ronflait à faire envie et remuait doucement les lèvres.Éliphas Lévi (1810-1875)
J'ai un remords maintenant : c'est de n'avoir pas écouté le marchand, qui voulait de plus me faire prendre des tire-bottes en vermeil.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Ce fruit, si vermeil au cœur, avait noirci comme la rose et s'était émaillé au dedans de marbrures violettes et brunes.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Ils s'étaient fait servir du café glacé, qu'ils buvaient lentement, à l'aide de petites cuillers de vermeil.Émile Zola (1840-1902)
Au milieu de la chambre, une petite table de laque était renversée, et tout autour s'éparpillaient des morceaux de sucre, des cuillères de vermeil, des débris de porcelaine.Émile Gaboriau (1832-1873)
Le pavé était semé de fleurs, et des parfums brûlaient lentement dans des cassolettes de vermeil, aux quatre angles de sa couche mortuaire.George Sand (1804-1876)
Des rideaux de brume tamisaient une sorte de lumière couleur d'argent doré, de vermeil pâli, et c'était inattendu de voir ainsi fraîches et voilées ces campagnes africaines.Pierre Loti (1850-1923)
Sa curiosité délivrera le frêle essaim de mes esprits qu'auront emprisonnés si longtemps des fermaux de vermeil dans une geôle de parchemin.Aloysius Bertrand (1807-1841)
La jeune femme y lit avec attention à la clarté de trois bougies parfumées que supporte un petit candélabre de vermeil, enrichi de ciselures exquises.Eugène Sue (1804-1857)
La petite abeille voltigeait toujours de gauche à droite, et de droite à gauche, du même mouvement rapide et continu, au-dessus des fleurs de vermeil.Guy de Maupassant (1850-1893)
Au milieu, sur la table, des plumes de cygne, immaculées, attendaient pour la signature, près d'une grosse écritoire de vermeil.Émile Gaboriau (1832-1873)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « VERMEIL, EILLE » adj.

Rouge, un peu paillet. C'est une bonne qualité au vin, d'estre rouge & vermeil. On appelle l'Aurore vermeille, les roses vermeilles ; un teint vermeil, ou un teint frais, & qui marque de la santé ; des levres vermeilles, c'est à dire, des levres rouges comme du corail. Une trogne vermeille, une oreille vermeille, est une marque que le poisson est frais. Ce mot vient de ver, & ne signifie du rouge, qu'à cause de la couleur d'escarlate qui vient d'un vermisseau.
 
On dit aussi, que c'est bon signe, quand une playe est bien vermeille, lors qu'il n'y a point de chair, ni de sang livide.
 
VERMEIL DORÉ. C'est de la vaisselle d'argent, ou du cuivre doré avec de l'or de ducat dissous en poudre par de l'eau forte, & amalgamé avec du mercure, dont on fait un enduit sur l'ouvrage. On l'enduit aussi avec du vermillon ou couleur rouge de sanguine, qu'on gratte & qu'on polit avec le brunissoir d'acier pour en oster les inégalitez.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Le Top 10 des mots du vin Le Top 10 des mots du vin

Le mois de septembre est celui de la rentrée scolaire (quand les conditions sanitaires le permettent !) mais aussi celui des vendanges. À cette occasion, nous avons envie de vous parler vin.

Édouard Trouillez 27/09/2020