consentant

définitions

consentant ​​​ , consentante ​​​ adjectif

Qui consent, accepte. Les parents étaient consentants. —  spécialement Qui accepte une relation sexuelle. Relation entre adultes consentants.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Non ; mais le seul avénement d'un ministre, travaillant à décomposer l'ancienne majorité et consentant à vivre de l'appui de la gauche, était, pour celle-ci, un réel avantage.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Le vieux serviteur était bien consentant, mais, comme on le suppose bien, ma femme s'y objecte.Henri Sévérin Béland (1869-1935)
Encore les pauvres chackals sont-ils moins ignobles en offrant le secours de leur odorat aux courageux lions, que les insectes humains, en consentant à butiner pour des araignées.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
J'ai bien compris qu'en consentant à venir, vous aviez une intention secrète de dédain, de pitié superbe.Louis Ulbach (1822-1889)
En consentant des efforts supplémentaires, il serait possible d'atteindre l'objectif de 8 %, et de tripler la production d'électricité à partir de sources d'énergie renouvelable d'ici à 2005.Europarl
Elle s'entêta à l'accompagner, consentant tout au plus à faire en voiture la plus grande partie du trajet.Georges Eekhoud (1854-1927)
En consentant à les entendre, les consuls se formèrent en tribunal et donnèrent audience aux causes.Émile Vincens (1764-1850)
Vous ne savez pas combien vous me faites plaisir, en consentant à vous promener avec moi.Émile Zola (1840-1902)
Toute personne consentant à payer un demi-port en sus de la taxe ordinaire de sa lettre, serait admise à la faire recommander et pourrait en demander un reçu.Achille Piron (1798-1865)
N'aurais-je pas pu satisfaire tous mes caprices, assouvir toutes mes passions, en consentant à porter un masque et à me placer sous la protection d'une dupe ?George Sand (1804-1876)
Comment, en y consentant, consent-elle au bien ou au mal, puisque ces œuvres ne sont ni le bien ni le mal ?Charles de Rémusat (1797-1875)
Bonifacio ne se livrait pas seulement à l'oubli des grandeurs terrestres en consentant à jouer avec son ministre ; nous verrons qu'il avait son calcul.Louis Ulbach (1822-1889)
Il lui fallait strictement trente sous chaque jour, le loyer compris, en consentant à vivre elle-même de pain sec, pour donner un peu de viande à l'enfant.Émile Zola (1840-1902)
M. le gouverneur y consentant, je fis une campagne de près de deux mois pour y parvenir.Joseph de Bonnefoux (1782-1855)
Au bout d'une heure, nous recevions l'assurance que les poursuites ne seraient pas continuées, notre créancier consentant à nous accorder du temps pour nous libérer.Ernest Daudet (1837-1921)
Il faudra soutenir tout ce processus en consentant d'énormes investissements dans les infrastructures, sur le plan environnemental, mais aussi dans des opérations à haut risque.Europarl
Il faut encourager l'investissement public et améliorer les conditions permettant d'encourager l'investissement privé, en consentant une réduction des taux d'intérêt.Europarl
Et ce corps, par une contradiction monstrueuse, tout en consentant à y déléguer ses membres, ne consentait pas que les notaires, huissiers ou sergents agissent pour les chambres mixtes.Jules Michelet (1798-1874)
Brulette compte sur toi pour ne jamais parler de ça, et son grand-père, qui veut tout ce qu'elle souhaite, y est consentant aussi, moyennant ta parole, que j'ai donnée d'avance.George Sand (1804-1876)
Ces cent vingt musiciens, consentant par pure obligeance à recevoir chacun un modeste cachet de dix francs, coûteront encore à l'auteur douze cents francs.Hector Berlioz (1803-1869)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CONSENTANT, ANTE » adj.

Qui agrée une chose, qui ne s'y oppose point. Les contracts ne se font point, les mariages ne se celebrent point, que les parties n'en soient consentantes. j'ay jouï dix ans de cette terre, un tel le voyant & consentant, j'ay ma prescription acquise contre luy par la Coûtume.