contempteur

 

définitions

contempteur ​​​ , contemptrice ​​​ nom

littéraire Personne qui méprise, dénigre (qqn, qqch.).
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Aussi comme cette grande fable nous fait rire à gorge déployée, nous, le siècle contempteur des géants, nous les impuissants et les railleurs, nous, les pitres de la décadence !Paul Féval (1816-1887)
Vous êtes un rétrograde, un contempteur du progrès !...Henry de Graffigny (1863-1934)
Grand contempteur de la nature, ce qu'il pardonnait le moins, c'était le péché de la chair.Anatole France (1844-1924)
Je voulais le réprimander, l'audace de son regard contempteur me paralysait à ma place.George Sand (1804-1876)
Vous souffririez que, vil contempteur d'un engagement où la promesse doit être observée religieusement puisqu'elle est donnée, j'aille persuader à une femme d'être méprisable afin que je l'aime.Étienne Pivert de Senancour (1770-1846)
Voilà, pour un contempteur de la matière, une imagination bien matérielle.Jules Lemaître (1853-1914)
Les démocrates l'adoraient de loin ; ils devinaient en lui, car il avait trop d'orgueil pour l'avouer, un contempteur de leur nature.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
J'étais le vil détracteur, l'impie contempteur de ces gloires, et, comme tel, bon à traîner sur la claie.Armand de Pontmartin (1811-1890)
Autrefois contempteur des travaux athlétiques, à présent il se mit à s'y entraîner et finit par y exceller.Georges Eekhoud (1854-1927)
Contempteur de tous les mérites, il leur reprochait durement leurs erreurs.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Un homme aussi timoré, aussi contempteur des éventualités, aura donc rarement la sauvage énergie du scélérat qui risque le bagne ou sa tête pour s'approprier une fortune.Eugène Sue (1804-1857)
Car le contempteur de la démocratie dont il est question n'était même pas présent et n'a en rien contribué à cette décision !Europarl
Il n'est jamais franc, il est toujours occupé d'un rôle ; il contrefait l'homme dégoûté, le grand artiste indifférent, contempteur des grands, des rois, de la poésie elle-même.Hippolyte Taine (1828-1893)
Je tâche de ne pas penser, j'aurais peur de devenir l'ennemi ou tout au moins le contempteur du genre humain, que j'ai tant aimé, que j'ai oublié de m'aimer moi-même.George Sand (1804-1876)
Était-elle donc une femme à part, même aux yeux de ce contempteur de toute pudeur humaine ?George Sand (1804-1876)
Ne reconnaissant, n'appréciant que l'utile, contempteur de l'art et de ce qui l'accompagne, et ne voulant voir dans les expositions de l'industrie que les eustaches à cinq sous.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CONTEMPTEUR » s. m.

Qui méprise. Il ne se dit gueres qu'en cette phrase, Les libertins sont contempteurs des loix divines & humaines.
Le mot du jour Soutien-gorge Soutien-gorge

Vague de froid sur le soutien-gorge… Elles sont nombreuses à clamer : « C’est fini, je n’en porterai plus ! », joignant le geste à la parole dans un nouveau mouvement de libération des seins.

Aurore Vincenti 24/04/2020