Email catcher

contrariété

Définition

Définition de contrariété ​​​ nom féminin

Déplaisir causé par ce qui contrarie. ➙ mécontentement. Éprouver une vive contrariété.

Synonymes

Synonymes de contrariété nom féminin

souci, ennui

agacement, déception, déplaisir, irritation, mécontentement

Exemples

Phrases avec le mot contrariété

D'autant que, ce métier, il l'a exercé hors les murs de l'institution scolaire, dans la précarité et les contrariétés d'une vie d'action et d'engagement.Études, 2017 (Cairn.info)
Entre la première et la seconde option, le degré de contrariété sera décuplé.Capital, 25/04/2013, « Apprenez à canaliser 
votre colère au travail »
La contrariété de ne pas avoir de poulet avec les pâtes le midi contrairement au menu planifié ?Ouest-France, Christophe DELACROIX, 28/02/2021
Dans quelle situation peut-on faire confiance à sa capacité à surmonter sa contrariété ?La lettre de l'enfance et de l'adolescence, 2006, Nadieh Pravaz, Fabienne Lefoll (Cairn.info)
Dans un premier temps, on a pu croire qu'il y aurait un contrôle effectif par le biais de la contrariété à l'ordre public international.Revue internationale de droit économique, 2010, Martine BÉhar-Touchais (Cairn.info)
Ainsi, une personne irritable a de fortes chances de s'emporter à la moindre contrariété.Ça m'intéresse, 17/05/2021, « Comment se construit le caractère ? »
Et, en ce mois de mai, malgré les contrariétés liées à la crise sanitaire, tout était prêt.Ouest-France, Frédérique JOURDAA, 09/05/2021
Dans un premier temps, le chercheur repère dans un discours deux termes en relation d'opposition ou de contrariété (catégorie sémantique).Recherches en Sciences de Gestion, 2015, Cindy Lombart, Blandine Labbé-Pinlon (Cairn.info)
De plus, s'agissant de l'illégalité de l'ordre, soit celle-ci est manifeste soit elle résulte d'une contrariété à un texte international, ces deux conditions sont alternatives.Revue française de droit constitutionnel, 2017, Claire Cuvelier (Cairn.info)
En se scrutant constamment, on donne de l'importance aux contrariétés ou malaises qui, sinon, auraient glissé sur nous.Ça m'intéresse, 17/01/2022, « Comment être moins égocentrique avec notre smartphone »
Une logique qui si elle est acceptée par l'ensemble des clubs amateurs peut, sportivement nourrir quelques contrariétés et déceptions.Ouest-France, 20/04/2020
Le maraîcher et son épouse essuient très tôt plusieurs contrariétés.Ouest-France, Marion DUGRENIER, 23/08/2020
Leurs contrariétés se cristallisent moins et ils ne moulinent pas des pensées.Ça m'intéresse, 09/04/2017, « Faut-il faire méditer les enfants? »
Au reste, voilà le train du monde, on n'y rencontre qu'artifice et contrariété de toutes parts.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Face à un râleur, par exemple, rien ne vaut le dialogue pour l'aider à relativiser ses contrariétés.Capital, 13/04/2010, « Gérer les emmerdeurs en entreprise »
Il n'allait pas falloir laisser les locales prendre trop confiance sous peine de contrariétés.Ouest-France, 05/03/2017
D'abord, parce qu'on ne saurait négliger que tout changement est source d'angoisse et de contrariété.Stratégique, 2013, Ludivine Redslob (Cairn.info)
Dans la vie, beaucoup se plaignent à la moindre contrariété.Ouest-France, Maxime BARON, 22/12/2020
Surmenage, bruit, excès d'écrans ou simple contrariété : le stress du quotidien produit le même impact sur nous que la rencontre avec un grizzli sur nos ancêtres de la préhistoire.Géo, 21/03/2018, « Plus près des arbres, vit-on mieux ? »
Néanmoins, je voudrais exprimer une certaine contrariété à propos de la manière dont nous avons abordé cette question.Europarl
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de CONTRARIETÉ s. f.

Combat, opposition des choses contraires. Il se dit tant au propre, qu'au figuré, de tout ce qui a été dit cy-dessus des choses contraires, des vents, des élements, des qualités, des loix, des passages, des advis, &c.
 
CONTRARIETÉ, en termes de Palais, se dit de l'allegation des faits contraires, sur lesquels on donne un appointement de contrarieté pour permettre aux parties d'en faire preuve chacune de son costé.
 
On appelle aussi contrarieté d'arrests, deux arrests qui sont rendus entre mêmes parties, & sur le même fait, qui ont des dispositions contraires ; & en ce cas-là la connoissance en est attribuée au Grand Conseil.
 
CONTRARIETÉ, signifie aussi, Obstacle, difficulté qu'on trouve en la poursuitte de quelque chose. C'est un beau dessein que la reforme de la chicane, mais on a à essuyer bien des contrarietés dans l'execution.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.