ennui

 

définitions

ennui ​​​ nom masculin

(Un, des ennuis) Peine qu'on éprouve d'une contrariété ; cette contrariété. ➙ désagrément, souci, tracas ; familier embêtement. Avoir des ennuis de santé. ➙ problème. Faire des ennuis à qqn. —  L'ennui, c'est que…, ce qu'il y a d'ennuyeux, c'est que.
Mauvais fonctionnement (d'un objet nécessaire). Des ennuis mécaniques.
au singulier Impression de vide, de lassitude causée par le désœuvrement, par une occupation monotone ou sans intérêt. Mourir, bâiller d'ennui.
littéraire Mélancolie vague, lassitude morale qui fait qu'on ne prend d'intérêt, de plaisir à rien. ➙ cafard, neurasthénie, spleen.
 

synonymes

ennui nom masculin

souci, désagrément, contrariété, embarras, incident, mésaventure, problème, tracas, tracasserie, vicissitude (littéraire)

complication, accident, anicroche, avanie, contretemps, coup dur, difficulté, déboire, embarras, misère, problème, embêtement (familier), emmerde (très familier), emmerdement (très familier), histoire (familier), hic (familier), os (familier), pépin (familier), tuile (familier)

inconvénient, incommodité, embêtement (familier), hic (familier)

avoir de gros ennuis

être dans le caca (familier), être dans la mélasse (familier), être dans la merde (très familier), être dans la mouise (très familier), être dans la panade (familier), être dans la purée (familier), avoir du troublé (emploi critiqué, Québec), être dans le trouble (emploi critiqué, Québec)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Cet ennui le fera se jeter facilement dans des extravagances qui lui raviront cette fortune dont il n'était pas digne.Arthur Schopenhauer (1788-1860), traduction Jean Alexandre Cantacuzène (1829-1897)
Je me trouve déconcertée de ce perfectionnement d'ennui, et affligée de ce que mon amitié ait été si nuisible à une famille estimable.François-René de Chateaubriand (1768-1848) et Marie-Louise de Vichet (1779-1848)
Mais elle s'y mourait d'ennui ; le bien-être et le repos lui retiraient l'âme du corps.George Sand (1804-1876)
Il éprouvait quelque chose comme un ennui profond, sans savoir d'où provenait cet ennui et sans voir surtout par quels moyens il en combattrait les lassitudes et les abattements.Amédée Achard (1814-1875)
L'ennui, c'est qu'elles n'ont pas été conçues pour cela, et qu'elles sont beaucoup trop étriquées.Europarl
Songez donc que, depuis que je l'aime, il n'a pas eu une minute d'ennui, de lassitude ou de satiété.Hector Malot (1830-1907)
À plusieurs reprises il faillit se mettre à siffler, comme sous le coup d'un insupportable ennui, mais il put toujours s'arrêter à temps.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction J.-W. Bienstock (1868-1933) et Charles Torquet (1864-1938)
L'ennui, c'est précisément qu'il s'agit là d'un problème qui se résout plus facilement sur papier que dans la réalité.Europarl
L’ennui, c’est qu’il n’est tout simplement pas possible de distinguer avec certitude l’utilisation pacifique des matériaux des aspirations militaires.Europarl
Je m'ennuie de la vie ; l'ennui m'a toujours dévoré : ce qui intéresse les autres hommes ne me touche point.Jules Lemaître (1853-1914)
L'ennui et le besoin d'émotions étaient les mobiles de toute sa conduite, dirai-je aussi de ses attachements ?...George Sand (1804-1876)
D'abord il n'en vient à l'âme qu'une plainte sourde, lointaine, étouffée, qui n'indique pas son objet et nous livre à tout le vague de l'ennui.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Vous comprenez donc le double motif pour lequel je vous écris cette lettre : – mon ennui et vos péchés.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Félix Rabbe (1834-1900)
Il en est un qui connaît mieux son affaire, et qui vous écorche un homme bien plus lestement : c'est l'ennui.George Sand (1804-1876)
Il semble, d'ailleurs, que tous deux soient tellement habitués à ne pas s'accepter, qu'ils périraient d'ennui et ne sauraient plus que faire d'eux-mêmes, si on arrivait à les mettre d'accord.George Sand (1804-1876)
Jamais de ma vie, je n'ai éprouvé autant d'ennui que pendant les premiers mois qui suivirent cette séparation.Charles Deguise (1827-1884)
L'ennui, au contraire, ronge et détruit l'homme ; l'esprit s'engourdit, le corps reste immobile, et la pensée flotte au hasard.Alfred de Musset (1810-1857)
Les gens du monde se plaignent souvent de l'ennui qu'ils éprouvent dans le tumulte des villes.Johann Georg Zimmermann (1728-1795), traduction Xavier Marmier (1809-1892)
La peur de la passion dictait une partie de ces règles, la peur de l'ennui faisait naître les autres.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
On échapperait cependant à l'ennui des villes, si l'on renonçait au genre de vie dont on a tant à se plaindre.Johann Georg Zimmermann (1728-1795), traduction Xavier Marmier (1809-1892)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ENNUI » s. m.

Chagrin, fâcherie que donne quelque discours, ou quelque accident desplaisant, ou trop long. Il se meurt d'ennui. Cette mauvaise alliance donne beaucoup d'ennui à sa famille. Cette longue dispute a augmenté son ennui. Le vin, la bonne compagnie charment les ennuis, dissipent les ennuis. Ce mot vient de innoia, & de innoiare, qui a été fait de noxia. Menage.
Déjouez les pièges ! « On est raisonnable » ou « raisonnables » ? « On est raisonnable » ou « raisonnables » ?

Vous hésitez souvent sur l'accord de l'adjectif qualificatif avec on ? Suivez le guide !

17/07/2020