coriace

définitions

coriace ​​​ adjectif et nom

(viande) Très dur ; qui ne se laisse pas couper, mâcher, etc.
(personnes) Qui ne cède pas. ➙ dur. Elle est coriace en affaires. —  nom C'est un coriace.

synonymes

coriace adjectif

ferme, dur

tenace, obstiné, opiniâtre, dur à cuire (familier)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
L'on en prend ordinairement si peu de soin à bord, qu'elle est presque toujours malade, et que la viande en est aussi coriace que du cuir.Benjamin Franklin (1706-1790), traduction Jean Henri Castéra (1749-1838)
La larve primaire est coriace, et s'établit sur le corps des hyménoptères.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Au bout de quelques mois de ces exercices, il pouvait traverser le cinède le plus coriace avec le même brio qu'un clown traverse un cerceau de papier.Fernand Kolney (1868-1930)
Ce qu'il fit le soir même, mais par pure représaille, car franchement c'était coriace.Jules Verne (1828-1905)
Le butor est une espèce de héron dont la chair est aussi maigre et aussi coriace que celle de ce dernier.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Le cocon que la larve se file est de même forme, un peu plus large seulement à proportion, plus lisse, plus coriace, et surmonté aussi d'un petit appendice conique.Jean Pérez (1833-1914)
Il n'est pas de feuilleton, si fade ou si coriace, qui ne soit avalé jusqu'à la dernière tranche par quelque pauvre d'esprit affamé de grosse littérature.Anatole France (1844-1924)
Il a la haine de la bêtise ; il la sait dure et coriace : il faut de temps en temps qu'il la morde.Émile Verhaeren (1855-1916)
L'autruche et le pécari furent préparés aussitôt, c'est-à-dire dépouillés de leur peau coriace et coupés en tranches minces.Jules Verne (1828-1905)
Mais ils m'ont trouvé trop coriace, et n'ont pu entamer ma peau.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Ce qu'il fit le soir même, mais par pure représaille, car franchement, c'était coriace.Jules Verne (1828-1905)
L'écorce en est mince, et ne surpasse pas l'épaisseur d'un écu ; mais elle est dure et coriace.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
La chachalaca, dont j'ignore le nom savant et dont l'appellation indienne n'est qu'une heureuse onomatopée, est une espèce de gallinacée à chair dure et coriace.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Je la mis dans l'eau pour la rendre moins coriace, puis, avec assez de peine encore, je la rongeai.Hans Christian Andersen (1805-1875)
Lavretzky goûta la soupe et en retira la poule, dont les tendons se dissimulaient mal sous la peau dure et coriace ; la chair avait la saveur d'un morceau de bois.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Un requin de 200 livres, quelque coriace qu'il soit, quelque urineux que puisse être le goût de sa chair, trouvera encore des mangeurs plus voraces qu'il n'est dur lui-même.Édouard Corbière (1793-1875)
Dans sa jeunesse, le tronc est aussi plein de sève que celui du palmier ; mais le nombre des années le rend dur et coriace.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Cela vous garde de s'essayer à devenir soi-même coriace pour éviter le froissement des vilains épidermes.René Boylesve (1867-1926)
Coriace, d'un noir verdâtre luisant, convexe en dessus, plane en dessous, allongée, augmentant graduellement de diamètre de la tête au bout postérieur du métathorax, puis diminuant rapidement.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Je ne m'étonne plus que le défunt soit si coriace ; il passe peu à peu à l'état de momie.Louis Reybaud (1799-1879)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CORIACE » adj. m. & f.

Qui est dur, & qui tient du cuir. Il ne se dit que des viandes cuittes qu'on mange avec peine, qu'il faut tirer avec les dents. La vache est fort coriace. Le peuple dit corjace avec un j consone. Ce mot vient du Latin coriaceus. Nicod.
Le français des régions Il drache Il drache

I'drache toudi din ch'nord ! Le mot drache, qui désigne une averse de pluie soudaine et intense, est l’un des régionalismes les plus emblématiques du français que l’on parle dans le Nord-Pas-de-Calais et en Wallonie.

27/10/2020