corsage

 

définitions

corsage ​​​ nom masculin

Vêtement féminin léger qui recouvre le buste. ➙ blouse, chemisier.
 

synonymes

corsage nom masculin

chemisier, chemisette, haut, blouse, caraco (vieilli), casaquin (anciennt)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Elle défit vivement son corsage et sa robe et, restant en jupon, passa une matinée.Marcel Prévost (1862-1941)
Le corsage de l'enfant bâillait, et l'odeur chaude l'enivra doucement, suscita les images de volupté.Paul Adam (1862-1920)
Les filles se laissaient aller peu à peu entre les mains des hommes, et plus d'un corsage avait été dégrafé.Guillaume Apollinaire (1880-1918)
Je sentis que je changeais de couleur, et qu'au lieu de répondre à son regard paisible, mes yeux s'arrêtaient maladroitement sur un nœud de diamants qui flamboyait à son corsage.Eugène Fromentin (1820-1876)
Catherine sait que les fleurs sont des parures séantes, et que les belles dames qui mettent des bouquets à leur corsage en paraissent plus jolies.Anatole France (1844-1924)
Elle était vêtue d'une robe de cretonne à petits bouquets, ouverte devant et garnie d'un petit fichu de mousseline noué au corsage avec des rubans bleus.Georges Ohnet (1848-1918)
Patrizzi resta assis, souriant aux belles dames qui, avec de coquets mouvements, déplissaient leur jupes et cambraient leur corsage.Georges Ohnet (1848-1918)
Les grâces de la tête et du corsage étaient adorables, au-dessus de ces jupes d'une ampleur royale et d'une richesse un peu chargée.Émile Zola (1840-1902)
Elle avait cette robe blanche à petits dessins que je connaissais bien ; seulement, le corsage était un peu ouvert par le haut.Louis Ulbach (1822-1889)
Elle arborait un fichu rouge par-dessus son corsage et un ruban rouge aussi à son bonnet.Marc Elder (1884-1933)
Il en choisit une d'un rouge éclatant, et l'attacha à son corsage sans qu'elle protestât : elle était une part du décor qu'aimaient ses yeux d'artiste.M. Maryan (1847-1927)
Seulement les dernières agrafes de son corsage, arrachées toutes à la fois, découvrirent son fichu, tandis que ses cheveux dénoués inondaient ses épaules.Paul Féval (1816-1887)
Cette fille, d'ailleurs, avec sa peau verte, ses épaules en sifflet et son corsage pauvrement nubile, à peine paraîtrait désirable aux autres hommes.Camille Lemonnier (1844-1913)
Je la saisis sans crier gare, et j'eus le temps de sentir la peau tiède et souple sous la mousseline de son corsage.Henry Gréville (1842-1902)
Elle jette un regard sur la fraîche marchandise et commet la folie de fleurir son corsage d'un bouquet de violettes.Lucie Des Ages (1845-1914)
Dans certaines localités, le ruban qui orne leur corsage est disposé de manière à former un triangle.Charles le Goffic (1863-1932)
Le corsage ne se contente pas de s'appliquer au torse de la femme pour le protéger : il le comprime et le repétrit.Jules Lemaître (1853-1914)
Elle portait, comme un homme, passé entre deux boutons de son corsage, un lorgnon d'écaille.Gustave Flaubert (1821-1880)
Les moindres détails du corsage, des antennes et des pattes sont d'une délicatesse inouïe et je ne pense pas que vous ayez jamais vu nulle part de créatures aussi parfaites.George Sand (1804-1876)
En se penchant sur elle, il apercevait dans son corsage des formes blanches d'où émanait une tiède senteur, qui lui chauffait la joue.Gustave Flaubert (1821-1880)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CORSAGE » s. m.

Terme populaire qui signifie la taille. Cette paysanne est d'un beau corsage.
Déjouez les pièges ! « Une centaine de personnes attendait, ou « attendaient ? » « Une centaine de personnes attendait, ou « attendaient ? »

Un doute sur l'accord du verbe avec un sujet collectif ? Suivez le guide !

10/06/2020