coutumier

 

définitions

coutumier ​​​ , coutumière ​​​ adjectif et nom masculin

adjectif
littéraire Que l'on fait d'ordinaire. ➙ habituel. Les travaux coutumiers.
Droit coutumier : ensemble de règles juridiques que constituent les coutumes.
locution Être coutumier du fait, avoir déjà fait la même chose (répréhensible).
Qui suit la loi non écrite ancestrale (par ex. en Afrique). Mariage coutumier.
nom masculin didactique Recueil des coutumes (d'un pays, d'une province).
 

synonymes

coutumier, coutumière adjectif

habituel, ordinaire, usuel

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le trottinement perpétuel, l'incurvation sacristine des vertèbres supérieures et le coutumier reploiement des bras sur de plates côtes souvent menacées, n'y ajoutent que fort peu de chose.Léon Bloy (1846-1917)
Selon moi, le procureur public européen n'est qu'une première étape sur la voie qui mène au corpus juris, un organe de droit coutumier pour l'ensemble du continent.Europarl
Je plaçai mes produits chimiques au fond d'un vase d'ordre tout intime à l'usage coutumier de la vieille outarde, et j'attendis.Alphonse Allais (1854-1905)
Il n'est pourtant pas clément coutumier, le conseil de guerre, et devant lui, sans ménagement, sans indulgence, on traduit les moindres délinquants pour de simples peccadilles.Edmond Lepelletier (1846-1913)
Il me semble qu'il n'est pas coutumier que la discussion qui précède un vote soit une discussion d'amendements.Europarl
Soudain, il s'arrêta ; d'une main il fit son geste coutumier de saisir ses vêtements, de l'autre il dessina vaguement avec sa canne un demi-cercle sur le trottoir.Willem Geertrudus Cornelis Byvanck (1848-1925)
Le romancier, qui était coutumier de ces sortes de plaisanteries, ne perdait point contenance lorsque ces petits mensonges innocents étaient démasqués.Henry Murger (1822-1861)
Son importance est si grande qu'avant son entrée en vigueur, après le dépôt du soixantième instrument de ratification, elle avait donné lieu à des normes internationales de caractère coutumier.Europarl
Suivant que les pays sont de droit coutumier ou de droit écrit, ce régime prévaut dans les premiers et le régime dotal dans les seconds.Clarisse Bader (1840-1902)
La personne sera-t-elle innocente jusqu'à ce que sa culpabilité soit prouvée, comme le prévoit le droit coutumier ?Europarl
Il ne vit pas approcher de lui un objet aussi peu coutumier, sans tendre sa main vers la fidèle cognée appuyée comme lui-même à la bille de bois.René Boylesve (1867-1926)
Quid des différences inextricables existant entre les législations découlant du droit coutumier et celles du droit écrit ?Europarl
Si vous nous suggérez d'abandonner le droit coutumier et l'habeas corpus pour un système européen tel que celui-là, je vous réponds que c'est hors de question, mais merci quand même.Europarl
Nous sommes heureux de l'accueillir parmi nous et de constater qu'elle semble toujours animée par le dynamisme qui lui est coutumier.Europarl
Le droit romain a dominé le droit coutumier britannique et les traditions juridiques des pays nordiques différent très sensiblement sur de nombreux points essentiels.Europarl
Il était coutumier de ces étranges associations d'images, comme il s'en forme surtout au commencement de la vie, dans la tête des enfants...Pierre Loti (1850-1923)
Bausset est coutumier du fait, il y a plus de vingt ans qu'il a fait son noviciat de goutteux pour la première fois...Claude-François de Méneval (1778-1850)
Le droit coutumier règle seulement tout ce qui concerne l'institution des léproseries, dans lesquelles la lèpre était mise en charte privée, pour ainsi dire.Paul Lacroix (1806-1884)
Et dès qu'il avait refermé fa porte de sa petite pièce, il sentait le spleen coutumier le reprendre.Paul Margueritte (1860-1918)
Ainsi en tout lieu, en toute rencontre, il était coutumier de faire, avec une attache à l'idée, avec un oubli de lui-même qui devenait merveille.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « COUSTUMIER, IERE » adj. & subst.

Qui a coustume de faire quelque chose. Il est coustumier de s'aller promener tous les matins. Les femmes sont coûtumieres de mentir, d'être avares.
 
COUSTUMIER, IERE. adj. qui se dit quelquefois de ce qui est ordinaire, accoustumé. Cet homme est coûtumier de faire une telle action. Corneille a dit dans le Polieucte :
 
Et mes yeux éclairez de plus vives lumieres,
 
Ne trouvent plus en eux leurs graces coustumieres.
 
COUSTUMIER, signifie aussi, le Volume où sont contenuës les Coustumes d'une Province, ou le Recueil de toutes les Coustumes de France, tant generales que locales, c'est à dire, des lieux particuliers, comme celles de Gisors, Andeli, Caen, Bayeux, Vernon, Langres, &c. Le Grand Coustumier de Normandie a été d'abord imprimé & commenté par Guillaume Roullier d'Alençon en 1539.
 
On appelle aussi pays Coustumier, le pays qui se regit par la Coustume, par opposition au Pays de Droit écrit, qui se regit par le Droit Romain, comme le Languedoc, le Lyonnois, &c.
 
COUSTUMIER, a signifié aussi autrefois les sujets d'un Seigneur feodal non nobles. Ainsi on a appellé personne coustumiere, vilain coustumier, homme, femme & fille coustumiere, sujets estagers & coustumiers, ceux qu'on a voulu nommer roturiers : & on appelloit bourse coustumiere, l'achat que faisoit un roturier d'un heritage noble ou non ; amendes coustumieres, les amendes taxées par la Coustume, ou arbitraires : & on disoit, Partager un heritage coustumierement, par opposition à un partage qui se faisoit noblement ; ce qui est fort frequent dans les Coustumes de France.
 
On appelle aussi coustumiers & coustumes, les usagers & les usages de bois, pascages ou pasnages.
Déjouez les pièges ! « Une centaine de personnes attendait, ou « attendaient ? » « Une centaine de personnes attendait, ou « attendaient ? »

Un doute sur l'accord du verbe avec un sujet collectif ? Suivez le guide !

10/06/2020