couvée

définitions

couvée ​​​ nom féminin

Ensemble des œufs couvés par un oiseau.
Les petits qui viennent d'éclore. ➙ nichée. locution Ne pas être né de la dernière couvée : être averti, avoir de l'expérience (→ ne pas être tombé de la dernière pluie*).

synonymes

couvée nom féminin

nichée

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Elle est la mère, la reine, énorme au milieu du petit tas des maisons basses, pareilles à une couvée abritée frileusement sous ses ailes de pierre.Émile Zola (1840-1902)
Je pensai aux pauvres familles dont nous avions détruit la couvée, et je me demandai si les pères et les mères n'avaient pas quitté le pays à jamais...Ferdinand Fabre (1827-1898)
Son regard couvait toute cette couvée éclose de son amour et nourrie de son travail d'artisan ; il se délassait le soir et les jours de fête par la lecture.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Ce nouveau venu de la couvée de nos poëtes commence, comme ces oiseaux jaseurs, à chanter comme s'il avait peur de sa voix.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Quand ce fut fait, le marquis réunit sa couvée autour de la grande table qui occupait le milieu du parterre, et l'on tint conseil.George Sand (1804-1876)
Elle soigna elle-même ses serins, et bientôt ils lui donnèrent une seconde couvée qui fut heureuse.Jean-Nicolas Bouilly (1763-1842)
Bonnes gens, dit-il d'une voix narquoise, que faites-vous là, plantés, l'air effaré comme des ñandus à la couvée ?Gustave Aimard (1818-1883)
J'y ai mis dedans un des poulets de la dernière couvée, tu sais, de ceux de la poule noire.Madame Henri de la Ville de Mirmont (1860-1933)
Ici même où une couvée de plaisirs était éclose, la tristesse seule sanglotte lentement dans le crépuscule des regrets superflus.Octave Uzanne (1851-1931)
Cette certitude de l'instinct allait si loin, qu'elle flairait les œufs vides d'une couvée, et qu'elle annonçait à l'avance le nombre des petits, dans une portée de lapins.Émile Zola (1840-1902)
Le vieux qui s'obstine à vivre est un intrus, quand il prétend se mêler à la couvée nouvelle ; il a beau s'effacer : on lui doit le respect.Romain Rolland (1866-1944)
Nous verrons bien quelle terre me résistera, et si je ne parviendrai point à rassasier ma couvée...Ferdinand Fabre (1827-1898)
La faux des moissonneurs accomplit son fatal office et, dans un sillon, découvrit la retraite de ma chère couvée !Henri de La Blanchère (1821-1880)
La perdrix et la caille y mènent promener leur jeune couvée : ils courent, ils jouent, ils se poursuivent au milieu de l'herbe épaisse.Jean-Jacques Grandville (1803-1847)
Une cane ayant pondu, elle se vanta d'avoir des lumières particulières sur l'éducation des canards, et s'y prit si adroitement que vingt-quatre heures lui suffirent pour exterminer la couvée.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Pour celle qu'il aime, pour sa couvée, pour la forêt, pour lui-même enfin, qui est son plus délicat auditeur.Jules Michelet (1798-1874)
Le couple chéri préparait sa couvée, et déjà deux petits œufs ornaient le nid qui leur était destiné.Jean-Nicolas Bouilly (1763-1842)
Le métier de grand seigneur semblait le seul qui lui convînt ; puis, tout à coup, la nécessité de préparer un abri à sa couvée si transformé notre oisif en travailleur.Émile Souvestre (1806-1854)
Les nids moelleux s'équilibraient aux jointures des branches ; déjà leurs hôtes se gazouillaient tout bas leurs espérances pour la nouvelle couvée.Joséphine Marchand (1861-1925)
Celles de ma mère, si familières, si plaintives, si tendrement résignées au temps de la couvée, m'attiraient vivement vers elles.Jules Michelet (1798-1874)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « COUVÉE » s. f.

L'assemblage des oeufs qu'une poule couve en même temps. Malpighi sçavant Boulonnois a eu la curiosité de casser plusieurs fois tous les oeufs d'une couvée à demie-heure l'un de l'autre, & de voir avec un microscope tous les changements qui s'y faisoient jusqu'à ce que le poulet fust esclos : il en a donné au public les figures fort bien gravées.
 
COUVÉE, signifie figurément une mauvaise engeance. Tous les enfans de ce coquin sont des filoux, ou des garces, toute la couvée n'en vaut rien.
Le mot du jour Applaudissements Applaudissements

On aura entendu parler de clapping, un anglicisme qui me fait doucement rigoler.

Aurore Vincenti 27/04/2020