crêpe

 

définitions

crêpe ​​​ nom féminin

Fine galette faite d'une pâte liquide composée de lait, de farine et d'œufs, frite à la poêle. Crêpe de sarrasin (➙ galette), de froment. —  locution, familier Retourner qqn comme une crêpe, le faire complètement changer d'avis.

crêpe ​​​ nom masculin

Tissu léger de soie, de laine fine, ayant un aspect granuleux. Crêpe de Chine. —  Morceau de crêpe noir, porté en signe de deuil.
Caoutchouc laminé en feuilles. Chaussures à semelles de crêpe.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
La mode passée, les pauvres petites filles romanesques regagnèrent la maison paternelle mais non sans avoir laissé quelque peu de leur dot derrière le crêpe noir.Victor Tissot (1845-1917)
Son raide collet de crêpe faisait sa physionomie plus rogue, plus sévère, lui maintenant la tête haute comme le gorgerin d'une armure.Fernand Vandérem (1864-1939)
Seul, à la place d'honneur du festin, le fauteuil du jeune lord restait vide et l'écusson ducal qui en surmontait le dossier demeurait toujours voilé d'un long crêpe de deuil.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Dans l'escalier, le silence continua, un silence plein d'un sourd travail ; tandis que les jupes de crêpe, molles et tristes, montaient les marches.Émile Zola (1840-1902)
Ses beaux cheveux dorés tombant sur son fichu de crêpe noir étaient sa seule parure.George Sand (1804-1876)
Maintenant, il entendait le tambour, assourdi comme par un crêpe, dans la matinée humide et tiède.Émile Zola (1840-1902)
L'amour, couvert d'un crêpe, en lui donnant la main, avoit dissipé les fantômes de la nuit.Louis Ange Pitou (1767-1846)
Jeté sur ses épaules et tombant jusqu'au bas de sa robe, en arrière, un voile de crêpe noir.Dorothée Chellier (1860-1930)
Pendant un an, elle se sentirait vieillir jour par jour, heure par heure, minute par minute, sous cette gaine de crêpe !Guy de Maupassant (1850-1893)
La blessure ouverte, le sabre entouré d'un crêpe, les habits percés et ensanglantés, tout retraçait aux yeux un drame lugubre.Alphonse Esquiros (1812-1876)
Un nuage terrible passa sur le front du prince, et couvrit ce front, déjà si fatal, d'un crêpe sinistre.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Plus loin s'étalait le troupeau du menu peuple avec un bout de crêpe sur le bonnet blanc.René Boylesve (1867-1926)
Je protestai en me commandant une charmante robe de crêpe bleu, ornée de fleurs de la même couleur.Marquise de La Tour du Pin Gouvernet (1770-1853)
Il me demandait de lui envoyer d'urgence des vêtements de deuil et son chapeau haut de forme avec un crêpe « de hauteur moyenne ».René Boylesve (1867-1926)
Le crêpe, bordant très haut la jupe, balayait sur le fin gravier un peu de neige sèche.Daniel Lesueur (1854-1921)
Leur cocher, en bottes à l'écuyère, portait un chapeau à trois cornes avec un long crêpe retombant.Gustave Flaubert (1821-1880)
Elle avait une robe de damas noir, un camail de même étoffe et un chapeau de crêpe blanc.Victor Hugo (1802-1885)
Son chapeau était d'une grandeur prodigieuse, la forme basse et doublée de taffetas noir avec un gros crêpe autour, comme un mari le porterait pour le deuil de sa femme.Marie-Catherine d'Aulnoy (1651-1705)
Le costume d'un gommeux du pays serait taillé dans des étoffes plus précieuses, crêpe, soie ou satin.Judith Gautier (1845-1917)
Bientôt le jeune magistrat en arriva à renoncer à recevoir ses amis, à donner une fête ou un dîner : sa maison semblait s'être couverte d'un crêpe.Honoré de Balzac (1799-1850)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CRESPE » s. m.

Estoffe claire, faite de soye cruë & gommée, & torse sur le moulin. Le crespe frisé se met sur les habits pour porter le grand deuil. Le crespe lisse ou uny se porte pour témoigner un moindre deuil pour une personne un peu esloignée : c'est celuy dont la soye n'est pas si torse que l'autre, & qui fait l'estoffe plus douce que le crespe crespé. On appelle un crespe plus specifiquement, celuy qui sert de cordon au chapeau. Le crespe seul qu'on appelle autrement voile, est une estoffe d'une soye deliée & retorse, qui est plus claire que le crespon & la crapaudaille. Le crespe, selon Philon Juif, ou son Traducteur, est une toile de tres-fin lin retors. Ce mot vient du Latin crispus. Menage. Borel le derive de crespine, qui estoit une espece de coëffure de femme : d'où est venu aussi crapaudaille, qui étoit fort en usage en Languedoc, où on fabrique beaucoup de ces estoffes.
Drôles d'expressions Pendre la crémaillère Pendre la crémaillère

Pendre la crémaillère : fêter son installation dans un nouveau logement.

Alain Rey 16/02/2020