croc

 

définitions

croc ​​​ nom masculin

Instrument, bâton muni d'un crochet. Croc de boucher.
Canine de certains carnivores. Les crocs d'un chien. —  locution, familier Avoir les crocs, extrêmement faim (→ avoir la dent). —  au figuré Montrer les crocs, prendre une attitude menaçante.
 

synonymes

croc nom masculin

crochet, grappin

gaffe, harpon

canine

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Sans autre soupçon, il prit lui-même un croc, qu'il lança dessus, & qui saisit les rames dans l'endroit où elles étoient liées.Abbé Prévost (1697-1763)
Est-ce que je sais, par hasard, si, dans ces gouvernements-là, le diable ne me tend pas quelque croc-en-jambe pour me faire broncher, tomber et casser les dents ?Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Un croc énorme, portant sur le dos un petit anneau auquel s'attachait une cordelle, était solidement lié par un grand câble.Charles Des Écores (1852-1905)
Il brandit dans sa main droite son croc et se cambre dans une attitude de gladiateur, prêt à frapper.Louis Boussenard (1847-1910)
J'appâtai le croc avec des entrailles de volailles, et je le lançai devant le poisson.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
En parlant ainsi, l'odieuse fille montrait un grand croc de fer planté à la voûte de la cuisine et qui servait à suspendre les poids du tournebroche.George Sand (1804-1876)
Quel geste aussi, charmant et si exactement étudié, de celui qui tente de l'écarter en lui passant un croc-en-jambe !Armand Dayot (1851-1934)
Ce trident n'était qu'un croc pour arrêter les barques ; le poète l'appelle dent par une belle métaphore, en ajoutant une particule qui donne au mot le sens superlatif.Giambattista Vico (1668-1744), traduction Jules Michelet (1798-1874)
Le croc de la grue hydraulique ne cessait de fouiller et de mordre les flancs du transatlantique et d'en retirer des monceaux de marchandises.Georges Eekhoud (1854-1927)
Entre deux ondées, il surnage, blafard, verdi, comme un corps d'astre qui s'est suicidé de désespoir, et que quelque marinier céleste ramène d'un coup de croc.Émile Zola (1840-1902)
Quel est le résultat le plus clair de toutes ces apologies, si ce n'est de donner un croc-en-jambe à la vérité historique et d'inaugurer une fausse morale ?Antoine-Joseph Pons (1829-1884)
Et sans se faire capeler la hart au gosier, ou le croc de la chaudière du cook, au-dessous de la mandibule inférieure.Édouard Corbière (1793-1875)
Devant l'estrade, des jeunes gens en costume d'assaut, minces, avec des membres longs, la taille cambrée, la moustache en croc, posaient déjà devant les spectateurs.Guy de Maupassant (1850-1893)
Il prend son arc qu'il portait toujours, et une flèche, puis, visant bien l'aigle, croc !Marie-Catherine d'Aulnoy (1651-1705)
Elle traversait une de ces phases critiques où les femmes donnent un croc-en-jambe à leur destinée.Arsène Houssaye (1815-1896)
La justice reçoit un croc-en-jambe, ce qui est déjà une bonne chose, mais elle le reçoit en très peu de temps, ce qui est une chose excellente.Georges Darien (1862-1921)
Le mammifère recule, par bonds et par sauts, en battant, comme avec un fléau, la glace, du manche du croc demeuré dans la plaie.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Deux hommes, placés sur une rive attiraient le croc à eux au moyen de la cordelle, et le laissait ensuite tomber sur la pièce de bois désignée par le conducteur.Charles Des Écores (1852-1905)
Il avait « une taille de demoiselle », une façon de traîner le sabre victorieuse, et la moustache en croc.Victor Hugo (1802-1885)
Nos deux amis ne virent d'abord que les moustaches en croc saillant hors des maigres profils, et les rapières pendues à la muraille.Paul Féval (1816-1887)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CROC » s. m.

Utencile de cuisine qui a plusieurs pointes recourbées où on attache de la viande. Le croc d'un Juge de campagne est toûjours bien garny de volaille, de gibier. C'est un ancien mot François qui se trouve dans la Loy Salique. Menage.
 
CROC, se dit aussi de tout autre instrument de fer ayant des pointes recourbées, avec lequel on tire, on arreste, on pesche quelque chose. Les Bateliers tirent, poussent, arrestent leurs bateaux avec des crocs. Le sceau étoit tombé dans le puits, on l'a pesché avec un croc. On le dit aussi des harpons & mains de fer.
 
CROC, se dit aussi de la cheville d'un rastelier, ou d'autre chose qui avance en pointe, où on peut attacher ou pendre quelque chose : & c'est en ce sens qu'on dit, qu'un procés est pendu au croc, quand on ne le poursuit plus : qu'un homme a pendu les armes au croc, quand il a cessé d'aller à la guerre.
 
ARQUEBUSE À CROC, est une arme à feu plus pesante qu'à l'ordinaire, qu'on tiroit autrefois sur une fourchette, ou par les petites ouvertures d'une muraille. On l'appelloit ainsi, parce que le fust étoit recourbé.
 
CROCS, en termes de Manege, sont quatre dents au delà des coins, situées sur les barres, où elles poussent à chaque costé des maschoires, deux dessus, & deux dessous, & cela entre trois ou quatre ans. On les appelle aussi crochets.
 
On le dit aussi des dents pointuës qui viennent aux chiens ; & à l'égard des hommes, on le dit de certaines petites pointes qui restent d'une dent rompuë sur les gencives. On le dit encore des premieres pointes des dents qui poussent aux enfants.
 
CROC, est aussi un terme Bachique, qui exprime l'action de celuy qui avale promptement un verre de vin, ou quelque gros morceau. Il a avalé cela croc. On l'employe en plusieurs Chansons Bachiques. Ainsi Colletet a dit de Flotte à table :
 
Et toy faisant cric & croc
 
Plus que tout le monde,
 
Paroistra là comme un roc
 
Qui méprise l'onde.
 
CROC, s'est dit figurément de ce qui accroche, qui fait tomber, comme on voit dans cette vieille Epitaphe Picarde :
 
Croc de la mort qu'escaper ne pouvons,
 
Croqua l'Eslû Croquet qui croquoit les capons.
 
CROC EN JAMBE, est un tour d'adresse dont se servent les Lutteurs pour renverser celuy avec qui ils sont attachés au combat, en luy accrochant les jambes.
 
CROC EN JAMBE, se dit figurément d'un tour d'adresse de ceux qui ruinent un projet, une affaire, la fortune de leur ennemy, de leur rival, de leur competiteur.
Les mots de l’époque Sommes-nous envahis par les anglicismes ? Sommes-nous envahis par les anglicismes ?

Quand on demande aux gens ce qui pourrait mettre la langue française en danger, on entend souvent citer les anglicismes et la place trop importante que l’anglais prendrait aujourd’hui dans notre langue.

Arnaud Hoedt et Jérôme Piron 26/11/2020