débitant

définitions

débitant ​​​ , débitante ​​​ nom

Personne qui tient un débit (2). Débitant de boissons, de tabac (➙ buraliste).

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
On les aurait ennuyées d'une façon cruelle en leur faisant la cour, en leur débitant des fadeurs.Mademoiselle George (1787-1867)
L'un deux, l'orateur de la troupe, faisait la quête en débitant avec une extrême volubilité toute sorte de plaisanteries pour exciter les largesses de l'assemblée.Théophile Gautier (1811-1872)
Il m'avait regardé en me débitant ce discours, un peu hésitant, avec une perspicacité aiguë devant laquelle je ne bronchai pas trop.Paul Bourget (1852-1935)
Des piqueurs, sous la livrée de chasse, achetaient du tabac à la porte d'un débitant.Paul Adam (1862-1920)
Jacques voulut payer ce qu'il avait bu, mais le débitant n'entendait pas de cette oreille.Jules Lermina (1839-1915)
Ils avaient des dialogues, lui, débitant à satiété les trois phrases de son répertoire, et elle, y répondant par des mots sans plus de suite, mais où son cœur s'épanchait.Gustave Flaubert (1821-1880)
Elle était d'ailleurs bien belle à voir quand elle s'animait sans trop d'aigreur, et qu'elle avançait, en débitant des bravades, sa brune tête hardie de guerrière.Daniel Lesueur (1854-1921)
Des scieurs de bois débitant une énorme solive s'élevant dans le ciel portée sur quatre poutres.Edmond de Goncourt (1822-1896)
Bientôt quelques cavaliers arrivèrent à toute bride, en débitant leurs thèmes de guerre ; ils rapportaient d'horribles dépouilles humaines appendues à leurs boucliers ou au frontal de leurs chevaux.Arnauld d'Abbadie (1815-1893)
Malheureusement, chez nous, on ne peut pas toucher à tout ce qui est débitant de boissons : mannezingues, mastros et bistros, c'est sacré !Albert Cim (1845-1924)
Et il se mit à parler au hasard, sans trop songer à ce qu'il disait, débitant toutes les banalités en usage entre gens qui ne se connaissent point.Guy de Maupassant (1850-1893)
Sans doute, il y a le bénéfice du débitant ; mais l'impôt entre pour une proportion considérable dans un tel écart.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Derrière le comptoir, dont le zinc brillait d'un éclat inconnu, un brave débitant, les bras retroussés, le tablier aux flancs, versait le vin blanc avec entrain.Jules Lermina (1839-1915)
L'actrice emmena le pauvre clerc dans la chambre à coucher en lui débitant des fariboles.Honoré de Balzac (1799-1850)
Ils se retirèrent en pirouettant, et crurent le trouver en s'admirant dans les glaces, ou en débitant des fadeurs aux femmes autour des tables de jeux....Pierre Gallet (1698-1757)
Elle riait en lui débitant, d'une voix gaie, son boniment, et, peu à peu, câline, elle s'était rapprochée.Georges Ohnet (1848-1918)
Alors, vous irez de porte en porte, de maison en maison, débitant à tous les habitants un petit boniment préparé à l'avance, quelque chose de simple et de bien compréhensible.Émile Gaboriau (1832-1873)
Vacquerie s'intéressait à nos petites affaires, aux histoires de chiffons, ou bien il nous faisait rire en nous débitant d'impossibles paradoxes avec un imperturbable sérieux.Judith Gautier (1845-1917)
Ou bien il se presse devant quelque loterie en plein vent, quelque débitant de poudre dentifrice, quelque vendeur de macarons.Jules Claretie (1840-1913)
Pour ne pas quitter la place, elles mangeaient debout, elles envoyaient chercher du vin chez un débitant du voisinage.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
Le mot du jour Confiance Confiance

Il faut suffisamment de confiance pour se confier à quelqu’un ou lui confier ses enfants. C’est un acte de foi, à ceci près qu’il ne repose pas sur une croyance mais sur un contrat, un contrat dit « de confiance ».

Aurore Vincenti 04/05/2020