délicatement

 

définitions

délicatement ​​​ adverbe

Avec délicatesse. Bijou délicatement ciselé. ➙ finement. —  Prendre délicatement qqch. —  Agir délicatement.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
On a tout de même travaillé avec du beau monde, et délicatement, on s'en vante, sans demander des mille et des cents.Émile Zola (1840-1902)
Elle est accompagnée d'un feuillage qui circule autour, et l'ouvrage est si délicatement travaillé, si expressif, si poli, qu'il brille comme l'argent le plus pur.Léon Gozlan (1803-1866)
Figurez-vous qu'en chemin de fer, un d'eux, un monsieur qui semblait bien, au premier abord, grâce à son tailleur, a retiré délicatement ses bottes pour les remplacer par des savates.Guy de Maupassant (1850-1893)
Auprès des choses de première nécessité, que d'objets ingénieux pour soigner délicatement les malades, les blessés, les soulager d'abord et ensuite les guérir.Noémie Dondel Du Faouëdic (1834-1915)
Scindiah s'agenouilla devant la dame, lui prit la main délicatement avec sa trompe et la posa sur sa tête en signe de dévouement.Alfred Assollant (1827-1886)
Le noble lévrier qu'elle enjambe délicatement sans vouloir le presser, d'une grâce si tendre et si charmante.Jules Michelet (1798-1874)
Mais les rayons quittèrent les massifs, les plantes humbles, errèrent délicatement dans un pylône de tilleuls.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
Ses mains paraissaient faites d'une espèce d'ouate, tant elle maniait légèrement et délicatement ce qu'elle touchait.Guy de Maupassant (1850-1893)
Quel moyen de la voir dans ces beaux lits que la reine ma bonne mère avait si délicatement brodés de ses mains ?Marie-Catherine d'Aulnoy (1651-1705)
Elle aimait la flatterie, qui même n'avait pas besoin d'être délicatement exprimée pour lui plaire.Léon Gozlan (1803-1866)
En discourant ainsi, & badinant toujours, nous gagnâmes le lit : je l'y poussai délicatement, en la serrant entre mes bras.Claude Godard d'Aucour (1716-1795)
Elle l'ouvrit bien délicatement, le feuilleta avec attention et me fit remarquer combien j'étais privilégiée.Sainte Thérèse de Lisieux (1873-1897)
Que d'âmes de femmes sont ainsi qui s'éveillent entre les mains délicatement caressantes de l'homme qui les aime...Hermine Lecomte du Noüy (1854-1915)
D'ailleurs, s'il venait à s'égarer, à perdre la voie, tu serais là pour le ramener sur la bonne piste... délicatement, bien entendu, sans avoir l'air d'y toucher...Émile Gaboriau (1832-1873)
L'amour propre du célèbre policier fut délicatement chatouillé lorsqu'il vit quelle impression produisait son nom seul.Émile Gaboriau (1832-1873)
La cistole entrelace délicatement trois roseaux dont les feuilles, mêlées au tissu, en font la base mobile et sûre ; il ondule avec elle.Jules Michelet (1798-1874)
Et il y a d'étonnantes pâtisseries imitant des paysages, des sites de rêve nippon, rocailles en sucre brun, vieux cèdres en sucre verdâtre très délicatement feuillus.Pierre Loti (1850-1923)
Il y avait un tapis en drap rouge orné de perles, et trois parures richement et délicatement travaillées.François-Maximilien Bibaud (1823-1887)
Je le trouve spirituel, délicatement méchant, parlant peut-être un peu trop des choses de son métier, versification, prosodie, etc.Edmond de Goncourt (1822-1896)
Il tendit les mains, saisit le petit paquet de couvertures blanches et, le front penché vers les chairs si délicatement ridées, il s'extasia sur la gracilité des ongles-bijoux.Victor Tissot (1845-1917)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DELICATEMENT » adv.

D'une maniere delicate : ce qui se dit au propre & au figuré. Ce Peintre peint delicatement. Cet Auteur escrit fort delicatement, juge fort delicatement. Ce Seigneur vit fort delicatement. Cette affaire a besoin d'estre maniée delicatement, avec grande adresse.
Vidéos Épivarder, par Alain Rey Épivarder, par Alain Rey

Saviez-vous que le verbe épivarder, couramment utilisé au Québec, était employé au XVIIe siècle dans les provinces de l'ouest de la France ? Écoutez Alain Rey nous raconter l'histoire de ce mot, témoin du lien profond entre le français québécois et le français de France.

Alain Rey 16/09/2020