demoiselle

définitions

demoiselle ​​​ | ​​​ nom féminin

Femme célibataire (➙ mademoiselle).
courtois ou ironique Jeune fille.
Demoiselle d'honneur : jeune fille ou fillette qui accompagne la mariée. Les demoiselles et les garçons d'honneur.
Insecte proche de la libellule.
Géologie Pilier naturel formé par l'érosion. Demoiselle coiffée.
La demoiselle (calopteryx vierge) La demoiselle (calopteryx vierge) - Crédits : iStockphoto/Jřrí Hodeček Crédits : iStockphoto/Jřrí Hodeček

synonymes

demoiselle nom féminin

célibataire, vieille fille

jeune fille, adolescente, nymphette, donzelle (familier), gazelle (familier, Afrique), mignonne (familier), minette (familier), meuf (familier), nana (familier), nénette (familier), pépée (familier), poulette (familier), poupée (familier), souris (familier), tendron (familier), jouvencelle (vieux)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Enfin une dame flamande, avec un laquais, une femme de chambre et une demoiselle de compagnie.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Qu'était-ce donc que cette belle demoiselle qui prononçait ainsi des mots mystérieux au milieu d'une si étrange mélodie ?Alfred de Musset (1810-1857)
Si vous saviez, ma chère demoiselle, avec quel art ces gens-là vous environnent, à votre insu, d'agents qui leur sont dévoués !Eugène Sue (1804-1857)
Une demoiselle, habillée de noir, avec beaucoup de colliers et des cheveux frisés qui lui descendent dans les yeux, s'avance vers nous.Joséphine Marchand (1861-1925)
Cette jolie demoiselle m'a examinée tout le temps, surtout à partir du moment où vous êtes entré.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Le quartier où demeure cette demoiselle est si désert... que ce sera presque te cacher... que d'y aller...Eugène Sue (1804-1857)
Dans toute sa famille, la vieille demoiselle tombait ainsi providentiellement, soudainement, aux jours de peine, d'ennui, de chagrin.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Dans un grenier de la maison vivoit de la manière la plus retirée une demoiselle âgée de soixante-dix ans.Benjamin Franklin (1706-1790), traduction Jean Henri Castéra (1749-1838)
Il est vrai que vous escomptez à juste titre la faiblesse d'esprit et la regrettable manie de cette demoiselle, mais c'est précisément ce qui devrait arrêter un honnête homme.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction J.-W. Bienstock (1868-1933) et Charles Torquet (1864-1938)
Il serait temps de le dire, surtout si c'est notre jeune demoiselle qui vous attire.Jules Janin (1804-1874)
Voyez-vous, ma chère demoiselle, ce qui rend souvent les gens d'une valeur quelconque inexplicables pour le vulgaire... c'est qu'ils se contentent souvent de dire : si je voulais !Eugène Sue (1804-1857)
On obéit bien autrement à une gérante d'association libre, qu'à la « demoiselle » d'une maison ordinaire.Paul Féval (1816-1887)
Mais enfin il n'y a pas de reproche à lui faire ; c'est une bonne demoiselle, et une jolie fille, da !George Sand (1804-1876)
Mademoiselle est une demoiselle de votre pays ; elle est venue pour vous voir, dit-elle au vieillard.Prosper Mérimée (1803-1870)
Le plus beau, c'est que la demoiselle venait de la reconduire jusqu'en bas, dans la voiture du ministre.Alphonse Daudet (1840-1897)
D'abord elle ignorait que sa sœur fût malheureuse, et puis elle ne pouvait pas vous demander, à vous, ma chère demoiselle, de vous y intéresser.Eugène Sue (1804-1857)
Mais, non, non, ajouta le forgeron en se levant, jamais je n'oserai m'adresser à cette demoiselle.Eugène Sue (1804-1857)
C'était seulement pour dire que si j'avais quelque idée d'épouser une demoiselle, je ne serais pas bien aise d'arriver en second.George Sand (1804-1876)
La jeune fille qu'il aima était une demoiselle déchue, une ouvrière pauvre, vivant honnêtement avec sa mère du travail de ses mains.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Le jeune homme descendit lestement, traversa la rue et entra dans la maison de sa voisine ; la porte était ouverte, et la demoiselle était au bas de l'escalier.Alfred de Musset (1810-1857)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DEMOISELLE » s. f.

Espece de petit insecte. C'est un vers en forme de nymphe, qui a deux yeux si gros, qu'ils font presque toute sa teste, & quatre ailes admirables qui le font tourner avec une tres-grande vitesse, parce qu'il prend sa proye en l'air. Il a deux dents renfermées en dedans, avec lesquelles il pince tres-fort. Sa copulation avec la femelle s'accomplit en l'air en volant, & en faisant des cabrioles ; l'extremité de la queuë de la femelle se courbant vers le milieu du corps du masle là où sa verge est située, & la recevant ensuite dans l'extremité de sa queuë. Cet insecte a aussi deux cornes, & il jette ses oeufs dans l'eau, qui ressemblent à ceux des poissons, d'où l'on voit sortir une infinité de vers à six pieds. Il s'en forme ensuite un vers volant, qui étoit auparavant rampant & nageant. Chacune de ses six jambes est composée de six parties veluës par tout, dont l'extremité est armée de deux ongles ou de deux serres. Le ventre se divise en dix anneaux. Du lieu où la poictrine s'unit avec le ventre sortent quatre boutons qui s'enflent, & renferment ses ailes, comme les boutons des plantes contiennent les fleurs. Les Latins l'appellent libella ou perla. Swammerdam en fait voir de dix-sept sortes, & dit que Rondelet mal à propos l'a nommée cigale d'eau, ou cicada aquatica ; au lieu d'une sauterelle d'eau ou locusta aquatica, dont parle Moufet. Jonston l'appelle forficula aquatica, qui est ce que le même Moufet appelle puce d'eau, ou pulex marinus. C'est aussi ce que Mr. Redy appelle scorpion aquatique.

Définition de « DEMOISELLE » s. f.

Femme ou fille d'un Gentilhomme qui est de noble extraction. Cette personne est bien Demoiselle, quoy qu'elle soit pauvre, elle est fille de Gentilhomme, elle est veuve d'un Noble de Province. Les femmes d'Advocats tenoient autrefois à grand honneur d'être appellées Demoiselles : maintenant elles se font appeller Madame.
 
DEMOISELLE, se dit aujourd'huy de toutes les filles qui ne sont point mariées, pourveu qu'elles ne soient pas de la lie du peuple, ou nées d'Artisans. Ces deux belles Demoiselles sont filles d'un Marchand, d'un Procureur. Ce nom ne se donnoit autrefois qu'aux filles des Princes & des Grands Seigneurs, des Barons & des Chevaliers, qui n'estoient point mariées. Et ce mot vient du Bas-Breton ou ancien Gaulois, où on disoit Demesell en la même signification.
 
DEMOISELLE, se dit aussi d'une fille qui est à la suite ou au service d'une Dame. Les Demoiselles suivantes sont les confidentes de leurs Maistresses.
 
DEMOISELLE, se dit aussi ironiquement & en mauvaise part des femmes de mauvaise vie. C'est un débauché qui a toûjours des Demoiselles à sa queuë, qui court toutes les Demoiselles. C'est une Demoiselle faite à la haste.
 
DEMOISELLE, est aussi un utencile qu'on met dans le lit pour échauffer les pieds d'un vieillard. C'est un fer chaud qu'on met dans un cylindre creux, qu'on enveloppe dans des linges, & qui entretient long-temps sa chaleur.
 
DEMOISELLE, est aussi un outil dont se servent les Paveurs pour enfoncer les pavez. C'est un gros cylindre de bois ferré par le bout & pesant, qui a deux ances aux costez pour le manier & l'eslever un peu en l'air.
 
DEMOISELLE DE NUMIDIE, est un oiseau rare d'un plumage gris plombé, qui a des plumes élevées en forme de creste, longues d'un pouce & demi, mais les costez de cette teste & le derriere sont garnis de plumes noires & plus courtes. Au coin de chaque oeuil elle a un trait de plumes blanches qui passe sous l'appendice, qui luy forme de grandes oreilles de plumes, faites de fibres longues & deliées, comme celles que les aigrettes ont sur le dos. Le devant de son cou a des plumes noires encore plus deliées que celles de l'aigrette, qui luy pendent sur l'estomac avec grace. Ses jambes sont couvertes de grandes écailles par devant, & de petites par derriere. Ses ongles sont noirs & mediocrement crochus. La plante du pied est picotée comme du chagrin. On croit que c'est le même oiseau que les Anciens ont nommé scops, & les Grecs otus, qu'Aristote a nommé basteleur, danseur & comedien, & Pline parasite & baladin : & on l'a appellé en François Demoiselle, parce qu'il semble qu'il imite les gestes d'une femme qui affecte d'avoir de la grace dans son marcher, dans ses reverences & dans sa danse. Athenée le nomme anthropoeide, c'est à dire, ayant forme humaine, à cause qu'il imite ce qu'il voit faire aux hommes ; & il rapporte la maniere dont Xenophon dit que les Chasseurs se servent pour prendre ces sortes d'oiseaux. Ils font semblant en leur presence de se laver les yeux, & au lieu de bassins pleins d'eau, ils en laissent qui sont pleins de glu, de laquelle ces oiseaux se collent les yeux, en voulant imiter ce qu'ils ont vû faire. On en a nourri quelques-uns à Versailles.
Le dessous des mots Des fleurs et des hommes Des fleurs et des hommes

Bégonia, forsythia, freesia, zinnia… Qu’ont en commun ces mots ?

Marie-Hélène Drivaud 17/03/2021