déportation

 

définitions

déportation ​​​ nom féminin

Droit, anciennement Exil définitif d'un condamné. ➙ relégation.
Internement dans un camp de concentration à l'étranger. La déportation des Juifs par les nazis. Il est mort en déportation.
 

synonymes

déportation nom féminin

exil, bannissement, relégation, transportation

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Les patriotes des faubourgs trouvaient la peine de la déportation trop douce ; ils étaient habitués à des mesures révolutionnaires d'une autre espèce.Adolphe Thiers (1797-1877)
Les jours passés là, s'écoulaient dans une vague inquiétude d'être fusillés, d'un moment à l'autre, crainte à laquelle succédait, dans les esprits, la menace moins terrible de la déportation.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Les rapports se succédant sans interruption sur leur conduite factieuse, elle venait de les frapper de la déportation.Adolphe Thiers (1797-1877)
Je vous propose pour cette nuit même la déportation des quatre prévenus dont vous agitez la cause depuis plusieurs jours.Adolphe Thiers (1797-1877)
Ils auraient préféré cela à une déportation à des milliers de kilomètres de leur pays d'origine.Europarl
Le 25 mars dernier a eu lieu le cinquantième anniversaire de la déportation de 20 000 citoyens estoniens par les troupes d'occupation soviétiques.Europarl
On insista dans le sénat pour l'entière destruction de la ville réfractaire, pour la déportation et la dispersion de tous ses habitants.Émile Vincens (1764-1850)
Nous avons besoin d'une politique commune de l'immigration et pas seulement d'une politique de déportation commune.Europarl
Une telle solution ne ferait que déboucher sur une forme de déportation légalisée des enfants.Europarl
Elle avait conclu délibérément à la déportation dans un autre hémisphère et à la captivité rigoureuse du seul concurrent qui était à redouter.Henri Welschinger (1846-1919)
Nous devrions prendre des mesures qui leur assurent le droit de voyager librement sur le continent européen sans risquer à nouveau la déportation.Europarl
Est-ce qu'il n'est pas possible de trouver un lieu de déportation dans un climat sain, analogue au nôtre ?François Guizot (1787-1874)
Admettons cependant, pour un instant, qu'on ait levé tous les obstacles, que la déportation soit possible : sera-t-elle indistinctement perpétuelle pour tous les condamnés ?Eugène-François Vidocq (1775-1857)
Les autres furent frappés de châtiments variant de la déportation perpétuelle à la détention temporaire.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Mais l'émigration, lorsqu'elle provient de la nécessité de fuir la famine légale, c'est de la déportation et pas autre chose.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Il soutint aussi que le décret sur la déportation des prêtres devait être sanctionné, parce qu'ils étaient coupables, et que d'ailleurs la déportation les soustrairait aux fureurs de leurs adversaires.Adolphe Thiers (1797-1877)
Pour les immigrés illégaux, il y a le couperet du pacte européen sur l'immigration, avec 18 mois de détention, la déportation et une interdiction d'accès de 5 ans.Europarl
Les nouveaux conseils cassent plusieurs élections, et condamnent à la déportation plusieurs députés, deux directeurs, des journalistes, etc. 280-281-284-285.Adolphe Thiers (1797-1877)
De cette terre lointaine, le banni, digne alors de quelque pitié, ne cessait d'écrire à son père, à ses amis, pour obtenir quelque adoucissement à sa déportation.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Tu sais que la loi punit de l'emprisonnement, et souvent même de la déportation, ceux qui violent une sépulture ?Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DEPORTATION » s. f.

Sorte de bannissement en usage chez les Romains, par lequel on assignoit à quelqu'un une Isle, ou autre lieu pour sa demeure, avec deffense d'en sortir à peine de la vie. Ulpian met cette difference entre la relegation, & la deportation, que la deportation obligeoit à une demeure fixe pour toûjours ; au lieu que la relegation se revoquoit, & donnoit un peu plus de liberté. En France on n'admet point cette difference, & on dit seulement relegation.
Le mot du jour Soutien-gorge Soutien-gorge

Vague de froid sur le soutien-gorge… Elles sont nombreuses à clamer : « C’est fini, je n’en porterai plus ! », joignant le geste à la parole dans un nouveau mouvement de libération des seins.

Aurore Vincenti 24/04/2020