exil

 

définitions

exil ​​​ nom masculin

Expulsion de qqn hors de sa patrie, avec la défense d'y rentrer ; situation de la personne expulsée. ➙ bannissement, déportation. Condamner qqn à l'exil. Vivre en exil. —  Exil volontaire. Exil fiscal : fait de résider dans un pays étranger pour bénéficier d'avantages fiscaux.
littéraire Obligation de séjourner hors d'un lieu, loin d'une personne qu'on regrette. ➙ éloignement, séparation. La vie loin d'elle est pour lui un exil.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ce sera mon dernier travail et, après, je ne songerai plus qu'aux préparatifs de mon exil.François-René de Chateaubriand (1768-1848) et Marie-Louise de Vichet (1779-1848)
Il employa des amis communs pour obtenir l'exil des chiens ; mais tous échouèrent dans cette négociation importante.Denis Diderot (1713-1784)
Dans ce plan que je me traçais, j'oubliais ma famille, mon enfance, ma jeunesse, mes voyages et mon exil : ce sont pourtant les récits où je me suis plu davantage.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Sa fille adorée mourut de l'exil, du climat et de sollicitude pour son père, entre ses bras.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
L'on ne peut s'empêcher de penser que certains apôtres de la santé publique préféreraient envoyer les fumeurs en exil.Europarl
Qu'aurait-il pu répondre, sinon que la misère et l'exil sont choses lamentables et compromettent le succès des meilleures causes.Ernest Daudet (1837-1921)
C'était, sans croire qu'ils renonçaient pour toujours à leur patrie, que les huguenots avaient pris la route de l'exil.Charles Alfred de Janzé (1822-1892)
Nous devons discuter en détail de tous les problèmes, depuis les autorisations d'exil jusqu'au retour à travers le mur.Europarl
Aujourd'hui, les réfugiés tibétains sont sans doute une des rares communautés en exil a avoir établi les trois piliers de la démocratie : le législatif, le judiciaire et l'exécutif.Europarl
Marbot fut rappelé de l'exil et nommé au commandement du 8e régiment de chasseurs à cheval.Jean-Baptiste de Marbot (1782-1854)
Le parterre anglais était, dans mes jours d'exil, turbulent et grossier ; des matelots buvaient de la bière au parterre, mangeaient des oranges, apostrophaient les loges.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Tu serais aussi malheureux séparé de moi que je le serais de ne plus t'avoir, mon fils, mon compagnon d'exil et de souffrance.Comtesse de Ségur (1799-1874)
L'exil lui aurait peut-être paru supportable s'il eût pu, au moins, satisfaire son goût pour l'étude ; mais il n'avait pas de livres, et n'osait pas aller en acheter au village !Jean-Baptiste Caouette (1854-1922)
C'était pour ce jeune homme, après tant de jours lugubrement usés dans le chagrin et dans l'exil, un retour trop soudain aux grandes joies de l'orgueil et du cœur.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Il nous explique aussi de quelle façon il a passé le temps, dans son exil.Georges Darien (1862-1921)
Les secousses avaient ébranlé sa vie, mais non son âme ; elle était à la hauteur de tout, même de l'exil.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Il est bon de renouveler son serment de fidélité aux souverains qui partent en exil...Albert Delpit (1849-1893)
C'est pour moi la terre d'exil que cette terre fécondée par vos sueurs ; ce qui fit votre richesse est aujourd'hui mon pis-aller.George Sand (1804-1876)
D'autres ont contesté sa sagacité, parce qu'il a salué et favorisé une révolution qui l'a précipité, du faîte de la richesse et du pouvoir, dans la pauvreté et l'exil.Henry Lytton Bulwer (1801-1872), traduction Georges Perrot (1832-1914)
Puis les menaces de l'avenir amènent la conversation sur l'exil, qui pourrait être le lot de beaucoup de dîneurs d'ici.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « EXIL » s. m.

Bannissement. Les Atheniens ont envoyé souvent en exil leurs Capitaines par l'envie qu'ils leur portoient. Un exil perpetuel est une mort civile, il emporte confiscation. On dit aussi, qu'on envoye quelqu'un en exil, quand on le relegue en quelque place, lors qu'on l'oblige de demeurer en quelque lieu qu'on luy assigne : celuy-cy ne porte point note d'infamie. Ce mot vient du Latin exilium, d'exul, d'extra solum.
 
On appelle figurément un honneste exil, un employ qu'on donne à quelqu'un, qui oblige à residence dans des lieux éloignez ou peu agreables, & où il y a peu de profit à faire, peu de satisfaction à y esperer. Un petit Evesché dans les montagnes est un honneste exil. Une Residence, une Ambassade chez les peuples barbares est une espece d'exil. L'exil de la Cour est l'enfer des Courtisans.
Le mot du jour Télétravail Télétravail

En ce 1er mai 2020 un peu particulier, la fête des travailleurs et des travailleuses accueille assez massivement une nouvelle forme d’acteurs confinés : les télétravailleurs·euses. L’occasion de se questionner sur l’origine de ce mot.

Aurore Vincenti 01/05/2020