détraqué

 

définitions

détraqué ​​​ , détraquée ​​​ adjectif et nom

Dérangé dans son fonctionnement. Horloge détraquée.
au figuré, familier Détérioré, déréglé. Santé détraquée.
Avoir le cerveau détraqué. ➙ dérangé. —  nom C'est un détraqué. ➙ déséquilibré.
 

synonymes

détraqué, détraquée adjectif

en panne, hors service, HS (familier)

dérangé, patraque (familier)

fou

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ou bien ils apprennent la peur chez un sage à moitié détraqué qui attend, dans des chambres obscures, que les esprits apparaissent - tandis que leur esprit disparaît entièrement !Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
A part soi il pensa que le jeune homme avait l'esprit légèrement détraqué.Émile Gaboriau (1832-1873)
À cette époque, elle avait déjà le cerveau détraqué, bien que ce ne fût pas encore comme maintenant.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Décidément il y a quelque chose de détraqué dans la cervelle de certains musiciens.Hector Berlioz (1803-1869)
Je suis un peu mieux depuis que le soleil a reparu, mais j'ai toujours l'estomac fort détraqué.Prosper Mérimée (1803-1870)
Il s'est surmené, il s'est détraqué, voilà tout !...Émile Zola (1840-1902)
A minuit comme à midi, le soleil, que l'on dirait détraqué, tant sa permanence au milieu de l'azur céleste paraît une absurdité, verse des torrents d'éblouissantes lueurs.Louis Boussenard (1847-1910)
Les malheureux, pas plus que son enfant, ne suffiront à remplir ce cœur, non seulement vide, mais brisé, détraqué, ouvert à toutes les suggestions périlleuses.Daniel Lesueur (1854-1921)
Et l'on s'était dit que le frère aîné n'avait pas tort quand il accusait son cadet d'être un détraqué.Hector Malot (1830-1907)
Il sera intéressant de savoir si c'est la chute qui a détraqué le mouvement.Maurice Level (1875-1926)
Mon pauvre cerveau d'astronome est si facilement détraqué par les choses de la terre !Émile Blémont (1839-1927)
Un mal de tête incessant, un abattement, toutes les conséquences véritablement misérables d'un système nerveux détraqué, ont fait un terrible carnage de ma santé et de ma paix.Auguste Angellier (1848-1911)
Mais lui, par moments, laissait échapper des bruits secs de ressorts qui se détendaient, des bégaiements d'enfant que ses gros doigts tiraient le plus doucement possible du mécanisme détraqué.Émile Zola (1840-1902)
Je ne pouvais rien lui expliquer, sinon que j'avais déjà éprouvé de semblables accès de désespoir sans cause, et que probablement j'étais un cerveau faible ou détraqué.George Sand (1804-1876)
Quelles affections enfin embarrassent notre cœur, quelles passions le possèdent, et en quoi principalement il s'est détraqué.Saint François de Sales (1567-1622)
Et le cas terrible, l'aventure où il s'était détraqué encore, venait d'être sa théorie envahissante des couleurs complémentaires.Émile Zola (1840-1902)
Alors, il fit un grand geste, un de ces grands gestes d'homme détraqué qui se sent rouler à l'abîme, et, s'enfuit, épouvanté.Albert Delpit (1849-1893)
Un inventeur sérieux ne doit pas habiter un sixième étage sous peine de passer pour un détraqué ou un monomane.Victor Tissot (1845-1917)
Cette scène si confortable est dérangée par l'intrusion d'un capitaine d'infanterie, au cerveau détraqué, qui s'est échappé de l'hôpital.Romain Rolland (1866-1944)
Je ne sais pas comment il s'y prenait ; il était laid, on peut le dire puisqu'il n'est plus là, détraqué, fini ; il n'était pas généreux.Charmes Mérouvel (1832-1920)
Afficher toutRéduire
Vidéos Épivarder, par Alain Rey Épivarder, par Alain Rey

Saviez-vous que le verbe épivarder, couramment utilisé au Québec, était employé au XVIIe siècle dans les provinces de l'ouest de la France ? Écoutez Alain Rey nous raconter l'histoire de ce mot, témoin du lien profond entre le français québécois et le français de France.

Alain Rey 16/09/2020